L’art et la culture – des vecteurs de changement social

Des danseuses se prennent en photo avec un téléphone portable avant de monter sur scène à Dhaka, Bangladesh
Des danseuses se prennent en photo avec un téléphone portable avant de monter sur scène à Dhaka, Bangladesh. © DDC/GMB Akash

L'art et la culture jouent dans toute société un rôle particulier. Dans ses efforts visant à réduire la pauvreté et les inégalités, la DDC s'appuie, après les avoir identifiés, sur les ressources culturelles, les savoirs locaux et les forces créatrices des sociétés au sein desquelles elle travaille. Cette approche a été développée pour toutes les thématiques qu'elle traite et tous les domaines dans lesquels elle intervient. La DDC apporte en outre un soutien ciblé au secteur de la culture dans les pays partenaires et favorise l'accès des acteurs culturels au marché suisse et international de la culture. L’art et la culture sont des instruments au service de la liberté d’expression, de la promotion de la paix et du développement durable. A travers son action, la DDC renforce le rôle de la culture comme vecteur de changements sociaux.

Les artistes, dont les œuvres nourrissent à la fois l'intellect et les sentiments, font bouger la société. L'action de la DDC dans le domaine de l’art et de la culture et plus particulièrement ses efforts destinés à promouvoir un secteur culturel indépendant ont pour but de renforcer la société civile, la cohésion sociale, la liberté d’expression, la bonne gouvernance et le processus de démocratisation dans les pays partenaires, notamment dans les contextes fragiles. Dans ses projets, la DDC tient également compte des effets positifs que peut avoir le secteur culturel sur le tourisme, l’emploi et l’économie.

L'action de la DDC vise, d’une part, à soutenir des projets culturels locaux dans les pays et régions partenaires et, d’autre part, à favoriser l'accès des artistes du Sud et de l’Est au public, au marché et aux réseaux professionnels suisses et internationaux. Son travail culturel se fonde sur une définition large de l’art et de la culture, qui inclut également des formes d'expression populaires et traditionnelles.

La dimension culturelle joue un rôle crucial dans les projets de la coopération internationale. La sensibilité aux éléments culturels contribue en effet à la qualité des processus et permet d'inscrire dans la durée les résultats obtenus au travers des projets.

Engagement dans les pays partenaires

Dans les pays partenaires, la DDC soutient des projets culturels locaux. Le choix des partenaires et des formes d'expression culturelle dépend des besoins locaux et des priorités de la DDC dans la région concernée. Le secteur de la culture, pour autant qu'il soit indépendant, hétérogène et inclusif, contribue grandement et de manière particulière à la réalisation de divers objectifs de développement durable du fait de son impact dans différents domaines: renforcement de la société civile, participation à la vie culturelle, préservation de la liberté d’expression, développement de sociétés pluralistes, prévention et gestion des conflits ou encore promotion de la cohésion sociale.

La DDC s'active pour offrir aux artistes et autres professionnels de la culture la possibilité de se former, de se perfectionner et de développer leurs activités, leurs organisations et leurs réseaux, et pour leur permettre d’obtenir le respect de leurs droits, la reconnaissance de leur travail ainsi qu’une amélioration du cadre dans lequel ils évoluent. Elle soutient en outre la production et la diffusion de leurs œuvres, et s'efforce de consolider les organisations et les institutions culturelles. Elle privilégie les activités culturelles et artistiques qui sont de nature à créer un espace de dialogue et de débat et de bâtir des ponts entre les différents groupes de population. Enfin, l'action de la DDC tend à promouvoir une offre culturelle diversifiée, dynamique et indépendante, et ce principalement dans les zones rurales, reculées ou défavorisées. 

Programmes et projets culturels de la DDC (en)

Engagement en Suisse

Au travers de ses activités menées en Suisse, la DDC favorise l’accès des artistes du Sud et de l’Est non seulement au public suisse, mais également au marché de l’art et aux réseaux professionnels internationaux. Le cinéma, tributaire de la coopération internationale, occupe à cet égard une place de premier plan. La DDC a noué des partenariats sur le long terme avec des organisations actives sur la scène culturelle suisse. Ces structures contribuent notamment à diffuser les œuvres des artistes. Le soutien de la DDC est accordé en priorité aux productions en provenance des pays partenaires de la coopération suisse au développement.

Artlink et le Fonds culturel Sud

Par ailleurs, en 2010, la DDC a confié la gestion du Fonds culturel Sud à l'agence de coopération culturelle «artlink». Ce fonds permet de soutenir en Suisse des artistes et des acteurs culturels en provenance de pays en développement ou de régions en transition démocratique. La sélection des productions destinées à être subventionnées se fait en concertation avec des experts. Les demandes de financement doivent être adressées directement à artlink.

Fonds culturel Sud – Artlink

Le Fonds Visions Sud Est

La DDC contribue aussi au fonds Visions Sud Est, qui soutient les productions cinématographiques d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine et d’Europe de l’Est (hors UE), assure leur diffusion en Suisse et améliore leur visibilité dans le monde entier. Seules les sociétés de production basées dans des pays du Sud (Afrique, Amérique latine et Asie) et en Europe de l’Est (hors UE) peuvent déposer des demandes de soutien financier, lesquelles doivent être adressées directement à Visions Sud Est.

Visions Sud Est

La dimension culturelle dans le travail de la DDC

Lorsqu'elle met en œuvre ses activités de coopération internationale, la DDC garde toujours à l’esprit les valeurs et le cadre de référence sur lesquels reposent ses propres stratégies. Avec ses partenaires, elle dialogue d’égal à égal et respecte les spécificités culturelles de chacun. Elle œuvre en outre en faveur du respect des droits culturels. La DDC considère cette approche triangulaire comme le fondement de son travail de coopération et comme une condition sine qua non pour obtenir des résultats durables. Elle attache une grande importance à la diversité de ses équipes sur le terrain, aux compétences interculturelles de son personnel et à l'intégration de la dimension culturelle dans la planification et la réalisation des projets de développement. Des éléments qui sont, à ses yeux, indispensables à la mise en pratique de cette approche.

Site internet spécialisé

La communauté de pratique «Culture Matters» de la DDC a pour but de favoriser, au sein de l'institution, les échanges sur le lien entre culture et développement. Son site internet permet également au public de s’informer plus en détails sur l’engagement de la DDC dans le domaine de la culture.

Communauté de pratique «Culture Matters» (en)

Documents

Liens