Réfugiés et migration

Une femme marche devant une tente de réfugiés
La Suisse a lancé des projets de protection au Proche-Orient, au Yémen, en Turquie et dans la Corne de l’Afrique. © DFAE

La Suisse s’investit à différents niveaux en faveur de la protection des réfugiés, des déplacés internes et des migrants. Au DFAE, la Division Sécurité Humaine et la DDC sont en charge de cette thématique. Elles travaillent en étroite coopération avec d’autres offices de la Confédération.

Activement engagée dans le dialogue international sur la migration et dans les partenariats migratoires, la Suisse œuvre pour la protection des réfugiés, des déplacés internes et des migrants dans leurs régions d’origine. Elle soutient les pays de premier accueil pour leur permettre de bénéficier d’une aide rapide et efficace sur place. Dans ce but, la Suisse a lancé des projets de protection dans les régions d’origine au Proche-Orient (Jordanie, Syrie et Liban), en Turquie, dans la Corne de l’Afrique et au Yémen.

La DDC participe à la mise en œuvre de partenariats migratoires en menant, dans les pays concernés, des projets spécifiques qui permettent de tenir compte des intérêts de tous les acteurs impliqués. L’Aide humanitaire de la Confédération, au sein de la DDC, s’emploie à protéger les intérêts des populations vulnérables avant, pendant et après les conflits ou les catastrophes naturelles. Elle envoie ses experts sur le terrain, soutient financièrement les activités du CICR, des agences onusiennes et des ONG locales et fournit une aide alimentaire dans 38 pays.

Le groupe de travail «Dialogue international sur la migration» est quant à lui placé sous la direction de la Division Sécurité humaine du DFAE. Il coordonne la politique suivie entre les différents services fédéraux. La DDC représente dans cette enceinte la perspective du développement. Ce groupe de travail compte aussi comme membres le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM), le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), les missions du DFAE à Genève et à New York ainsi que l’Ambassadeur spécial pour la coopération internationale en matière de migration.

La migration, un domaine prioritaire de la DDC

Un petit clip vidéo explique clairement comment la DDC contribue à rendre la migration plus sûre dans le monde et à en faire un facteur de développement, dans l’intérêt de tous.

Droits de l’homme et Sécurité humaine

La protection des individus contre les guerres, la violence et l’arbitraire ainsi que la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’homme comptent parmi les priorités de la politique extérieure de la Suisse.

Priorité à la migration

Les mouvements migratoires sont multiples. Parmi les raisons qui poussent des millions de personnes à quitter leur pays, on peut citer le besoin de sécurité, les perspectives d’emploi et la quête d’un avenir meilleur.   

Politique migratoire extérieure

La DSH s’engage en faveur de la protection efficace des personnes déplacées ainsi que pour celle des migrantes et des migrants. Elle encourage l’adoption d’une politique en matière de migration fondée sur le respect de la dignité humaine et lutte contre la traite des êtres humains.

Protection des réfugiés dans la région d’origine

Protection pour les réfugiés et les migrants dans les pays de premier accueil.

Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes naturelles

La Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes met en œuvre le programme de protection élaboré dans le cadre de l'Initiative Nansen.

La Suisse et le Sri Lanka concluent un partenariat migratoire

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre de l’intérieur du Sri Lanka Seneviratne Bandara Navinne ont signé, le 6 août 2018 à Colombo, un protocole d’entente en vue de la mise en place d’un partenariat migratoire.