Gestion durable des pâturages mongols – un projet de la DDC fait figure de bonne pratique à l’Expo Milan 2015

Article, 30.06.2015

«Green Gold» (or vert), un projet de la DDC qui vise la gestion durable des terres de pacage en Mongolie a été sélectionné comme exemple de bonne pratique pour la sécurité alimentaire par l’Exposition universelle de Milan. Il sera présenté au Pavillon Zéro, porte d’entrée de l’Expo, pendant toute la durée de l’événement. Remise des prix le 6 juillet au Palazzo Italia.

Des yourtes dans une plaine verdoyante, une chaîne de montagnes en arrière-plan.
En Mongolie, la DDC s’investit pour la gestion collective des pâturages, menacés par la désertification. Un exemple de bonne pratique pour la sécurité alimentaire présenté à l’Expo 2015. DEZA

Un tiers de la population mongole, qui vit de l’élevage, est confrontée au problème du surpâturage. La gestion collective des ressources pastorales par les éleveurs est l’un des objectifs principaux du projet «Green Gold» (or vert), consacré à la préservation des terres de pacage. Sélectionné parmi plus de 740 participants dans le cadre d’un concours international organisé par l’Exposition universelle de Milan 2015, ce projet sera présenté en tant qu’exemple de bonne pratique en matière de sécurité alimentaire.

Projet Green Gold en Mongolie

Engagement de la DDC en Mongolie

Dans les prochaines années le monde sera plus profondément confronté à la question de la sécurité alimentaire. L’Exposition universelle se veut être un lieu de dialogue et de partage des connaissances pour l’avènement d’un comportement alimentaire global durable. Dans le cadre du programme Feeding Knowledge, 18 initiatives ont été sélectionnées et seront exposées durant toute la durée de l’Expo 2015. Ces exemples de bonnes pratiques ont pour but de confronter les différentes approches que - tant dans les pays développés qu’en voie de développement - les organisations internationales, nationales et régionales, la société civile, les entreprises, les institutions académiques réservent à ces questions.

Critères de sélection des projets

Pyramides construites en lattes de bois. Au sommet de l’une d’elles s’échappe la couronne d’un arbre.
Le Pavillon Zéro introduit l’Expo 2015 en retraçant, au travers des époques, la relation de l’homme à la nature. ©domusweb.it

Le projet Green Gold de la DDC a été retenu en particulier pour sa capacité à mettre en place une gestion durable de ressources naturelles limitées. Les initiatives choisies devaient avoir une portée novatrice. L’impact social du projet sur des aspects comme le genre, le travail, l’héritage culturel, le développement économique local, la résolution des conflits, l’intégration a été analysée. Les initiatives ont également dû démontrer une approche respectueuse de l’exploitation des ressources naturelles. Les résultats des projets pour l’amélioration de la sécurité alimentaire devaient être démontrables et reproductibles dans d’autres contextes.

La relation de l’homme à son environnement

Le Pavillon Zéro est la porte d’entrée du site de l’Exposition universelle 2015 à Milan. Le récit qu’on peut y voir retrace l'évolution du rapport de l’homme à la nature. Il utilise les symboles et les mythologies de l’humanité pour raconter la domestication du monde animal et végétal, l'invention des outils de travail et de conservation pour arriver aux fortes contradictions et aux problèmes que pose l'alimentation contemporaine.