Siut Bulak: une fromagerie dynamise l’économie dans le nord-est du Kirghizistan

Article, 06.09.2017

La marque Dairy Spring qui propose des produits laitiers de qualité fait aujourd’hui partie des cinq plus grandes entreprises de transformation du lait au Kirghizistan. La fromagerie Siut Bulak, créée grâce à un programme de la DDC, produit des spécialités fromagères selon des recettes suisses. Quelque 2000 exploitations agricoles de la région lui livrent leur lait. L’entreprise vient d’être vendue à des investisseurs privés.

Photo du bâtiment de la fromagerie Siut Bulak au Kirghizistan.
La fromagerie Siut Bulak au Kirghizistan a été construite par la DDC et vendue à des investisseurs privés. © Dairy Spring

La région de Tiup, dans le nord-est du Kirghizistan, est traditionnellement une région importante en termes de production laitière grâce à ses conditions climatiques favorables et à ses abondantes réserves en eau. Lorsque le Kirghizistan faisait partie de l’Union soviétique, il possédait un réseau dense de centres de collecte de lait qui fournissaient les entreprises de transformation. Mais lorsque le pays a accédé à l’indépendance en 1991, ce système s’est effondré et la production de lait a diminué de façon spectaculaire. La population des villages reculés a beaucoup souffert de cette situation, les petits éleveurs n’ayant pas d’autre source de revenu ni d’autre possibilité de travail.

En 1995, le programme kirghize-suisse de transformation du lait voit le jour. Il a comme objectif de réduire la pauvreté dans les régions rurales et d'améliorer les conditions de vie des populations locales, . Pour ce faire, le projet relance  la production de lait et développe la vente de produits laitiers.

C’est ainsi qu’à Jyluu-Bulak, un village d’à peine 2000 habitants dans le nord-est du pays, la fromagerie Siut Bulak a été construite avec des fonds de la DDC. Délimitée par le Kazakhstan au Nord et par la Chine au Sud, la région de Tiup se prête bien à la fabrication de fromage. Les herbes aromatiques qui y poussent donnent au lait un arôme et un goût particulier.

Production de fromage selon des techniques suisses

Au début, le programme était axé sur l’échange de connaissances: des recettes et des techniques ont été transmises grâce à la collaboration étroite  entre les fromageries suisses et kirghizes. Aujourd’hui, on trouve au Kirghizistan du Tilsit, de l’Emmental (sous le nom de Wiesengold: l’or des pâturages) ainsi que des fromages à pâte mi-dure et de la mozarella. L’assortiment comprend aussi des fromages frais et des produits laitiers frais tels que la crème acidulée, le yogourt, le séré, la crème et le beurre. Au début, la qualité du lait livré fluctuait en fonction des saisons. Mais le problème a pu être résolu et aujourd’hui les produits présentent une qualité bien supérieure à celle d’autres exploitations kirghizes de transformation du lait.

Débuté il y a une vingtaine d’années, le programme de la DDC a donné des résultats concluants, tant pour la fromagerie Siut Bulak, dont la production ne cesse de progresser, que pour la région qui a pu ainsi se développer. Le volume de lait traité chaque jour est passé de 500 à 50’000 litres.

Emplois et revenus pour la région

La fromagerie emploie une centaine de personnes. Plus de 2000 exploitations agricoles lui vendent leur lait, par l’intermédiaire d’un réseau constitué de 35 centres de collecte.

Au total, les producteurs locaux reçoivent plus de 35 millions de soms (environ 650’000 dollars) en espèces chaque année. Ceci représente une augmentation substantielle de leurs revenus. En dehors de la fromagerie, plusieurs emplois ont également été créés dans les centres de collecte (p. ex. conducteurs et contrôleurs chargés de tester la qualité du lait à la livraison). Les bénéfices réalisés et les emplois créés contribuent notablement à améliorer la situation économique dans la région de Tiup.

Siut Bulak dispose d’une chaîne de distribution bien rodée qui livre aux supermarchés, magasins, restaurants et hôtels locaux. Certaines variétés de fromage sont exportées dans les provinces voisines (oblasts) et vers le Kazakhstan. Suite à l’adhésion du Kirghizistan à l’Union économique eurasiatique (UEE) en 2015, les produits devraient pouvoir être exportés vers d’autres États membres de cette organisation.

En vingt ans, la fromagerie, qui était à l’origine un projet de développement subventionné, s’est transformée en une entreprise privée. Sur le plan juridique, l’exploitation de transformation du lait est depuis 1996 une entreprise commerciale kirghize-suisse, la Siut Bulak Closed Joint Stock Company ("Siut Bulak“ CJSC). La même année, l’entreprise a commencé sa production de fromages à pâte dure et mi-dure qu’elle a commercialisés sous la marque Dairy Spring.

En 2008, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a pris une participation de 34% dans le capital-actions de l’entreprise. La banque est ainsi devenue le second actionnaire, après la DDC qui possède 52% des actions. Le reste des actions est détenu par les paysans de la région.

Le 14 août 2017, la fromagerie Siut Bulak a été vendue à la société Spielhofer Swisscheese SA. Lors de la vente, la DDC a accordé une attention particulière aux principes de la responsabilité sociale (Corporate Social Responsibility) et de la durabilité, ainsi qu'à la qualité du projet industriel proposé par les nouveaux propriétaires.

Le produit de la vente des actions de la DDC a été versé à la caisse fédérale. Ceci marque la fin de l'engagement de la Suisse dans cette entreprise privée profitable, à  l'origine un projet de développement de la DDC.