Message sur la coopération internationale de la Suisse 2017-2020

La coopération internationale de la Suisse s’engage pour la réduction de la pauvreté et des risques globaux, le soulagement des souffrances ainsi que la promotion de la paix et du respect des droits de l’homme.
La coopération internationale de la Suisse s’engage pour la réduction de la pauvreté et des risques globaux, le soulagement des souffrances ainsi que la promotion de la paix et du respect des droits de l’homme. © DDC

Ce message présente les priorités stratégiques du Conseil fédéral pour la coopération internationale de la Suisse au cours de la période 2017-2020..

Dans le cadre de la coopération internationale, la Suisse s’engage pour la réduction de la pauvreté et des risques globaux, la lutte contre la détresse ainsi que la promotion de la paix et le respect des droits de l’homme. Il s’agit ainsi de contribuer à instaurer un développement mondial durable et respectueux de l’environnement en veillant notamment à une gestion durable des ressources naturelles.

La collaboration internationale de la Suisse 2017-2020 se fonde sur cinq instruments, avec les crédits-cadres correspondants :

  1. aide humanitaire ;
  2. coopération technique et aide financière en faveur des pays en développement ;
  3. mesures de politique économique et commerciale au titre de la coopération au développement ; 
  4. coopération à la transition dans les Etats d’Europe de l’Est ;
  5. mesures de promotion de la paix et de la sécurité humaine.

Aux côtés du DFAE, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) du Département de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) participe également à la coopération internationale au développement.

Orientations et priorités

Engagement en faveur d’un monde sans pauvreté, en paix et orienté vers un développement durable.

Objectifs stratégiques

La coopération internationale de la Suisse s’articule autour de sept objectifs stratégiques.

Aide humanitaire et Corps suisse d’aide humanitaire

L’aide sur place ainsi que l’action en faveur d’un respect plus strict du droit international humanitaire font partie des priorités. La protection de la population civile revêt une importance cruciale à cet égard.

Coopération technique et aide financière

Coopération bilatérale avec les pays et régions prioritaires, actions menées aux côtés ou au sein des organisations multilatérales en vue de relever les défis conjointement.

Mesures de politique économique et commerciale

Promotion d’une croissance durable bénéficiant à toutes les couches de la population, en accord avec l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Coopération à la transition dans les Etats d’Europe de l’Est

Solidarité avec les personnes pauvres et marginalisées, création d’emplois et développement d’alternatives à la migration.

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

Politique extérieure en matière de paix, de droits de l’homme et de migration et politique humanitaire de la Suisse au service de la coopération international.

Cinq crédits-cadre

Le volume d’engagements proposé par le Conseil fédéral pour les cinq crédits-cadre pendant quatre ans est de 11,06 milliards de CHF.