Renforcer la gouvernance démocratique au service des sociétés

La coopération internationale de la Suisse soutient les processus de réforme et renforce les institutions en vue d’une meilleure gouvernance dans les pays partenaires où elle s’engage. La bonne gouvernance est un thème transversal qui s’applique à une majorité de projets.

Les conditions de vie des individus dépendent dans une large mesure des règles et des institutions qui les entourent. En d’autres termes, une situation d’état de droit ainsi que des institutions solides et sensibles aux besoins des plus démunis sont indispensables à la réduction de la pauvreté.

La coopération internationale de la Suisse se donne pour mission de soutenir tout processus de transition vers l’état de droit, la démocratie et l’économie de marché. Là où des progrès ont été accomplis, il s’agit de renforcer les institutions politiques démocratiques, les systèmes judiciaires et les organisations permettant un développement social et économique égalitaire.

Promouvoir la participation citoyenne

La Suisse promeut la participation des citoyens et citoyennes, améliore les structures de gouvernance et appuie les réformes de décentralisation. Elle s’engage en faveur d’une bonne gouvernance dans les domaines économique et financier, pour une gestion saine, responsable et transparente des finances publiques et pour un environnement réglementaire propice aux activités commerciales.

La lutte contre la corruption est essentielle, car celle-ci discrimine les plus pauvres ainsi que les minorités ethniques et linguistiques dans l’accès aux services publics. Elle alimente également les tensions sociales en minant la confiance des citoyens dans leurs institutions.

Encourager une bonne gouvernance permet, à l’inverse, de réduire les tendances à la radicalisation et à l’extrémisme, des phénomènes qui trouvent leurs origines dans les frustrations et injustices ressenties ou bien réelles.