Asie centrale: Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan

La Suisse soutient la gestion de l'eau dans tous les États d'Asie centrale. Au Kirghizistan, ses autres priorités sont la santé, les réformes du secteur public et le développement du secteur privé. Au Tadjikistan, les priorités suisses sont la santé, l'état de droit, l'accès à l'eau potable et le développement du secteur privé. En Ouzbékistan, l’accent est mis sur l'accès à l'eau potable et la formation professionnelle.

Carte de la région de l'Asie centrale (Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan)

En Asie centrale, région hétérogène marquée par de fortes inégalités de revenus, la pauvreté est largement répandue. Des questions cruciales nécessitant des solutions régionales, comme la gestion de l'eau, restent sans réponse.

L'émigration économique est élevée, en particulier vers la Russie. De nombreuses familles vivent de l'argent que leur envoient leurs expatriés. Outre la pénurie d'emplois, l'émigration est favorisée par l'insuffisance des investissements dans les infrastructures, dans l'éducation et dans les services de santé, ainsi que par la faible capacité des autorités à faire reculer la corruption et à faire respecter la loi et les droits de l'homme.

La coopération de la Suisse avec l'Asie centrale vise à permettre une transition économique et sociale pacifique. Elle soutient des projets dont le but est d'aider les institutions publiques et privées à améliorer la qualité, l'efficacité et l'équité de leurs services. Toutes ses actions prônent l'égalité des sexes, une gestion des programmes sensible aux conflits ainsi que la gouvernance.

Programme régional de gestion de l'eau

La gestion de l'eau et ses différents usages (irrigation, production d’électricité, eau potable, etc.) font l'objet de tensions entre le Kirghizistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Les litiges concernent en particulier la vallée de Ferghana, que les trois pays partagent. La vallée concentre un tiers de la production agricole de toute l'Asie centrale.
Le programme régional de la Suisse vise à diminuer les conflits et les catastrophes liés à l'eau en favorisant une gestion des ressources intégrée, transparente et fondée sur les besoins. Il encourage le dialogue entre les parties concernées et les réformes institutionnelles concernant la gestion de l'eau en vue d'améliorer l'efficacité et la productivité, la gestion des données stratégiques et la réduction des risques de catastrophe.

L’eau – Une ressource vitale menacée

Programme au Kirghizistan

La bonne gouvernance et l’efficacité du secteur public et la mise en œuvre de réformes en faveur du secteur privé sont encore des défis au Kirghizistan. La Suisse soutient ainsi les réformes du secteur de la santé pour garantir aux populations rurales un accès équitable à des services de meilleure qualité. Elle appuie les réformes du secteur public en vue d'améliorer les services fournis et l'utilisation des ressources publiques, en encourageant en particulier les investissements dans le domaine de l'eau et de l'énergie.

Le programme suisse contribue également à renforcer le secteur privé en favorisant un environnement propice aux affaires et en soutenant  le développement d'entreprises. En milieu rural, l’accent est mis sur la création d'emplois pour les jeunes et la formation professionnelle.

Plaidoyer et bonne gouvernance

Développement du secteur privé et services financiers

Programme au Tadjikistan

Le Tadjikistan est l'un des pays les plus pauvres d'Asie centrale. Il subit toujours les conséquences de la guerre civile qui l'a ravagé dans les années 90, détruisant l'essentiel de sa modeste infrastructure économique et sociale La Suisse appuie la réforme du secteur de la santé qui vise à transformer un système coûteux hérité de l'époque soviétique en un système accessible, abordable et fondé sur une médecine familiale privilégiant la prévention.

Pour renforcer l’Etat de droit, la Suisse encourage le développement d'un système judiciaire plus accessible, en particulier aux personnes vulnérables, et mieux adapté aux besoins des citoyens, avec un accent sur l’aide juridique et la mise en œuvre de la loi sur la violence domestique.

Grâce à la Suisse, quelque 300’000 habitants des villes et 70’000 personnes vivant en zone rurale devraient bénéficier d’installations sanitaires et de l'accès à l'eau potable, d’ici à la fin 2015. La Suisse apporte dans ce cadre une aide financière et technique aux autorités chargées du secteur de l'eau et aux communautés pour construire et gérer des systèmes décentralisés d'eau potable et mener des campagnes de sensibilisation à l'hygiène.

Dans le secteur privé, la Suisse contribue à améliorer le climat des affaires en réduisant les barrières administratives, en soutenant le développement des petites entreprises et en assistant les entreprises textiles dans l’exportation de leurs produits.   

La santé – Facteur essentiel de développement

Programme en Ouzbékistan

Selon les statistiques officielles, seuls 62% de la population rurale ouzbèke ont accès à l'eau potable. La Suisse soutient ainsi le développement d'infrastructures d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans les villes et les campagnes de la vallée de Ferghana et de la province de Syrdarya en suivant une approche fondée sur les communautés. Quelque 300’000 personnes sont concernées. Ce programme doit aussi influencer la réforme du cadre institutionnel. Une autre de ses priorités est la formation professionnelle, avec comme objectifs une réforme des cursus des métiers en lien avec l'eau et  l'assainissement ainsi que l’équipement des collèges techniques.

Éducation de base et formation professionnelle

L’eau – Une ressource vitale menacée

Un engagement qui date du début des années 90

La Suisse soutient le processus de transition des pays d'Asie centrale depuis le début des années 90. En 1992, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan ont rejoint le groupe de vote de la Suisse dans les institutions de Bretton Woods, ce qui a créé un lien très fort entre eux et la Suisse. Ces pays étant très différents les uns des autres, la mise en place de stratégies de développement et de partenariats doit tenir compte des spécificités de chacun et peut donc varier fortement de l'un à l'autre.

Secrétariat d'Etat à l'économie SECO

La stratégie de coopération suisse menée en Asie centrale repose sur des synergies entre les assistances techniques et économiques fournies par la DDC et le Secrétariat à l’économie (SECO).

Action du SECO au Tadjikistan

Action du SECO au Kirghizistan

Division Sécurité humaine du DFAE

Le programme sur les droits de l'homme lancé par la Division Sécurité humaine en 2010 complète le programme de la DDC consacré à l'Etat de droit.

Droits de l’homme et Sécurité humaine

Liens

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 34

Coopération maximale requise face à la fonte des glaciers en Asie centrale

Deux hommes s’activent avec leur matériel sur un glacier.

01.05.2017 - 31.12.2020

Comment répondre aux besoins en eau de 68 millions d’habitants d’Asie centrale en valorisant les glaciers qui surplombent le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et le Kazakhstan? Un projet de la DDC mise sur une coopération régionale volontariste et un suivi scientifique rigoureux de la transformation des glaciers.

Pays/région Période Budget
l'Asie centrale

01.05.2017 - 31.12.2020


CHF 1'200'000



Renforcement de la participation des citoyens et de la responsabilité au sein des communes

Cinq petites filles en costume jaune lors de la fête d’inauguration de l’école enfantine

01.04.2015 - 31.03.2019

La décentralisation fait partie des priorités du gouvernement en place depuis 2012 au Kirghizistan. Le projet a pour objectif premier de renforcer la participation de la population aux décisions budgétaires au niveau communal. Il doit également garantir que les autorités locales affectent à bon escient les fonds à disposition dans les services publics.

Pays/région Période Budget
Kirghizistan

01.04.2015 - 31.03.2019


CHF 4'720'000



Coopération maximale requise face à la fonte des glaciers en Asie centrale

Deux hommes s’activent avec leur matériel sur un glacier.

01.09.2014 - 31.12.2020

Comment répondre aux besoins en eau de 68 millions d’habitants d’Asie centrale en valorisant les glaciers qui surplombent le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et le Kazakhstan? Un projet de la DDC mise sur une coopération régionale volontariste et un suivi scientifique rigoureux de la transformation des glaciers.

Pays/région Thème Période Budget
l'Asie centrale
Eau
Diplomatie et sécurité dans le domaine de l'eau
Gestion intégrée des ressources en eau (bassins-versants)
Mécanismes économiques liés à l'eau (gouvernance, aspect financier, secteur privé)

01.09.2014 - 31.12.2020


CHF 4'800'000



De l'eau propre en Asie centrale – Pour une gestion autonome de l’approvisionnement en eau

Des garçonse en train  de se laver les mains

01.01.2013 - 30.06.2018

Les zones rurales d'Ouzbékistan ne disposent pas d'une quantité suffisante d'eau propre. Parmi les 10 millions d'habitants, nombreux sont ceux qui souffrent de maladies dues à l'eau souillée. Un projet financé par la DDC contribue à améliorer la situation en aidant les villageois à organiser eux-mêmes leur approvisionnement en eau.

Pays/région Thème Période Budget
Ouzbékistan
Eau
Eau potable et Services d'assainissement de base (WASH - Water for people)
Politique des ressources en eau et plaidoyer
Mécanismes économiques liés à l'eau (gouvernance, aspect financier, secteur privé)

01.01.2013 - 30.06.2018


CHF 6'157'000



Medical Education Reforms in Kyrgyzstan

01.05.2017 - 30.04.2021

Although health sector reforms have prioritised family medicine, the medical education system continues to prepare narrow specialists, leading to a shortage of family doctors mainly in rural areas. The Ministry of Health initiated the medical education reforms with focus on family doctors specialty at pregraduate level and compulsory postgraduate clinical practice in the regions. Phase II of the project will finalize the medical education reform implementation process with focus on postgraduate and continuous medical education.


Enhancing Primary Health Care Services in Tajikistan

01.04.2017 - 31.03.2021

Health indicators in Tajikistan are among the poorest in Central Asia. The health system suffers from poor quality of health care services, chronic underfunding, and the implementation of the ongoing reforms is slow. The SDC project supports these reforms by increasing the planning and management capacities of health institutions at all levels, investing in basic rehabilitation of infrastructure, and by empowering the population to take responsibility for their own health and to hold the state accountable.


Health Care Waste Management in Kyrgyz Hospitals

01.04.2017 - 31.05.2019

Hospital acquired infections are a serious burden affecting the quality and safety of medical care in Kyrgyzstan. In spite of the Ministry of Health showing a strong support to infection prevention control, the hospital acquired infections‘ prevalence is still high due to bw capacities and limited resources. The project aims at improving the quality of care based on pibots‘ experience (since 2008) through institutionalisation, standardization and full integration of all infection control interventions into the medical system.


Safe Drinking Water and Sanitation Management in Tajikistan

01.03.2017 - 28.02.2021

Tajikistan is rich in water resources. However, drinking water is hardly accessible for the rural population or is of inadequate quality. Waterborne diseases are widespread and negatively influence population‘s health. Since a decade Switzerland is assisting the country to improve water governance both at community and policy levels. This project will improve access to and quality of drinking water and sanitation for 70000 people, living in isolated mountainous areas of Eastern Tajikistan.


Central Asia : Water Accountability in Transboundary Chu and Talas River Basins

15.12.2016 - 31.12.2020

Effective water resources management requires data management capacities for proper decision-making at different scales. In this context, a modern, Multi-Level Distributed Water Information Systems is a management instrument that provides stakeholders’ gateways for judicious and sustainable water resources management. The project is aiming at introducing such a modern management information system in transboundary Chu and Talas river basins to improve water accountability and transparency.


Access to Justice in Tajikistan

01.12.2016 - 30.11.2020

Through this project, Switzerland will accompany the Government in realizing a state system providing free legal aid, which will allow the vulnerable (poor) individuals in Tajikistan to better protect their rights and in particular to claim various benefits (e.g. pensions, child allowances). This system will replace the current NGO provided legal aid services. A space for dialogue between civil society and state authorities will also be preserved and will contribute to addressing further legal challenges faced by the population.


Prevention of Domestic Violence in Tajikistan

01.10.2016 - 30.09.2019

Domestic violence is widespread in Tajik society (70% of women experience domestic violence in their life). Despite the adoption of the law on domestic violence in 2013, the Government lacks coordinated mechanisms for its implementation. In the exit phase the project will shift from NGO based service provision towards supporting the state coordination mechanisms, the establishment of an effective public referral system providing services to the victims, and public awareness activities with a focus on contributing to behavioural changes.


UNDP - Strengthening Disaster Risk Governance in Tajikistan (SDRGT)

01.08.2016 - 31.07.2019

Due to frequent occurrence of natural disasters the Government has endorsed number of laws and regulations, and developed relevant structure for DRM. However, the disaster risk governance requires further improvement. The project will assist the Government to expand approaches to risk governance at the national level involving the Government, civil society and the international community and improving local risk governance using risk assessments and risk informed land use planning targeting land owners and users.

Objet 1 – 12 de 34