Entrepreneuriats Stratégiques Pour des Opportunités d’Investissements Renforcés (ESPOIR)


Ce programme contribue à l’émergence des microentreprises privées béninoises de jeunes et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) agroalimentaires pour assurer une croissance économique durable, une augmentation d’emplois et de revenus, et une alimentation nutritive (sécurité alimentaire). Il porte l’espoir de toute une génération d’entrepreneurs, et permet de répondre en partie au défi démographique par la création d’emplois.

Pays/région Thème Période Budget
Bénin
Agriculture et sécurité alimentaire
Emploi & développement économique
Services agricoles & marché
Développement de petites et moyennes entreprises
Soutien commerciale & inclusion économique
01.03.2018 - 30.06.2022
CHF 5'800'000
Contexte Bonne croissance économique moyenne à 5%, mais progrès de l’économie béninoise insuffisants pour réduire la pauvreté monétaire (40% en 2015). Les besoins sociaux occasionnés par une démographie galopante de 3.5% anéantissent les effets de cette croissance portée par le secteur agricole (40% de population active). Malgré une production suffisante, plus du tiers des ménages en insécurité alimentaire, et 45% des enfants de moins de 5 ans en malnutrition chronique. Rôle des PME agroalimentaires crucial pour la sécurité alimentaire et la distribution de produits nutritionnels. Depuis 2016, les réformes améliorant le climat des affaires impactent positivement le secteur privé, créateur de richesses et d’emplois. But: diversification de l’économie, éclosion de jeunes entrepreneurs et d’un secteur privé porteur de valeur ajoutée, surtout dans le secteur agricole.
Objectifs Des microentreprises de jeunes, des Petites et Moyennes Entreprises (PME) agroalimentaires créatrices d’emplois, et des agents commerciaux en distribution de produits nutritionnels, sont développées et accroissent la capacitation économique des femmes propriétaires, employées ou fournisseuses (Genre). Les entreprises contribuent à assurer une croissance économique durable, une augmentation d’emplois et de revenus, et une alimentation nutritive.
Groupes cibles

Direct

1.         2'750 microentreprises de jeunes (dont 50% de femmes) de tous les secteurs productifs.

2.         1’000 petites et moyennes entreprises agroalimentaires (dont 30% dirigées par des femmes).

3.         150 agents commerciaux (au moins 50% de femmes) en nutrition.

Indirectement, enfants, jeunes, femmes de 10/12 départements (Sud: Atlantique, Couffo, Littoral, Mono, Ouémé / Centre: Collines, Zou / Nord: Alibori, Atacora, Borgou).

Effets à moyen terme

Tous les outcomes concernent les 2'750 microentreprises de jeunes et les 1'000 PME ciblées (chiffres agrégés).

  1. 60% des entreprises appuyées ont augmenté la productivité, les revenus et les emplois permanents locaux
  2. Les pratiques de gestion des entrepreneurs appuyés sont améliorées.
  3. L’accès au financement et la gestion financière des entrepreneurs appuyés sont renforcés.
  4. La participation des femmes aux affaires est accrue (Genre).
  5. La connaissance des PME appuyées face aux risques liés au changement climatique est améliorée.
Résultats

Principaux résultats attendus:  

  • Formation-conseils (coaching) sur les stratégies commerciales et les aptitudes de gestion données aux entrepreneurs.
  • Formation-conseils (coaching) sur la gestion financière donnée pour entrepreneurs.
  • Equité du Genre activement poursuivie par secteur d’activités des entrepreneurs appuyés.
  • Risques liés au changement climatique identifiés pour les PME appuyées.


Principaux résultats antérieurs:  

  • 41 microentreprises développées dans 5 filières. Mais presqu’aucune n’a atteint la viabilité prévue (emplois, stabilité financière, etc.).
  • Solidarité développée entre entrepreneurs est vecteur de succès. Mais une approche trop solidaire/sociale est source de conflits quand prend le dessus sur les aspects économiques.
  • 63% des 2'221 fournisseurs d’intrants touchés par la phase 1 sont des femmes.
  • Une séparation entre les fonctions de fournisseurs d’intrants, de producteurs et de distributeurs a été favorable.
  • Appuyer des entrepreneurs ayant déjà de l’expérience, pas/peu de débutants
  • Formalisation de l’entreprise ne doit pas être un critère de sélection.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Organisation non gouvernementale internationale ou étrangère
Secteur privé
  • Other international or foreign NGO North
  • Sectreur privé étranger Sud/Est


Coordination avec d'autres projets et acteurs

Ambassade des Pays-Bas au Bénin

Solidarités Entreprises Nord-Sud

Champs Développement Economique Rural (DER), Formation Professionnelle

Autres projets d’appui au secteur privé

Dialogue politique sur le secteur privé

Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   5'800'000 Budget suisse déjà attribué CHF   1'315'308
Phases du projet Phase 2 01.03.2018 - 30.06.2022   (Phase en cours) Phase 1 01.02.2012 - 30.06.2018   (Completed)