Soudan du Sud

Le Soudan du Sud constitue un pays prioritaire de l’Aide humanitaire depuis sa création en juillet 2011. Ce jeune Etat fait face à de nombreux défis. La DDC est particulièrement active dans le domaine de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance, l’accès aux services de base et la sécurité humaine.

Carte du Soudan du Sud

Pour la période 2013 – 2016, la stratégie de coopération suisse au Soudan du Sud combine diverses priorités. Plusieurs unités du DFAE ainsi que d’autres départements de la Confédération sont impliqués pour offrir une aide d’urgence et de redressement (Aide humanitaire de la DDC), une aide au développement (Domaine Coopération Sud), un soutien à la résolution de conflits (Division sécurité humaine du DFAE) et l’expertise de plusieurs officiers d’état-major et spécialistes en déminage humanitaire (Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports - DDPS).

Sécurité alimentaire et moyens de subsistance

Le Soudan du Sud est en proie à une insécurité alimentaire chronique en raison de plusieurs facteurs : conflit et violences, hausse des prix des denrées de bases, accès humanitaire compliqué et contraintes logistiques. L’objectif de la DDC est de permettre aux populations vulnérables de subvenir à leurs besoins alimentaires de manière autonome. La DDC appuie des projets du Programme alimentaire mondial (PAM), son partenaire principal dans le secteur de la sécurité alimentaire au Soudan du Sud. Elle soutient aussi la formation des agriculteurs pour la diversification des produits agricoles dans la province du Bahr el Ghazal du Nord. La vaccination des bétails à Jonglei est un autre exemple de soutien à la préservation des moyens de subsistance.

Agriculture et sécurité alimentaire

Accès à l’eau, assainissement et soins de bases

L’eau potable et l’assainissement font cruellement défaut dans la plupart des régions du Soudan du Sud. Les conséquences sont néfastes pour la santé des populations, notamment dans les zones rurales. La DDC s’engage pour un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement dans le pays. Dans la province du Bahr el Ghazal du Nord, le Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) creuse des nouveaux puits et réhabilite des points d’eau désuets. Il forme aussi les communautés locales à l’entretien de ces infrastructures et renforce les capacités du Ministère de l’eau local.

La DDC soutient aussi les programmes d’organisations partenaires présentes au Soudan du Sud (MEDAIR, MSF, CICR), dans le domaine de la santé. L’objectif est de permettre aux populations vulnérables d’accéder aux soins de base. La DDC s’engage pour le renforcement des équipes médicales locales et la mise à niveau des infrastructures hospitalières, y compris dans les régions reculées.

Garantir à chacun l’accès à l’eau

Sécurité humaine et protection des civils

Le Soudan du Sud fait face à de sérieux défis dans la prise en charge des réfugiés en provenance du Soudan voisin et des déplacés internes qui fuient les violences à l’intérieur du pays. La sécurité des enfants et des femmes dans les camps de réfugiés est source de préoccupation. La Suisse s’engage pour que ces populations vulnérables puissent bénéficier d’une aide sans entrave. La DDC soutient plusieurs programmes du HCR au Soudan du Sud, à travers des contributions financières et la mise à disposition d’experts du CSA.

En parallèle, la Division sécurité humaine (DSH) du DFAE soutient les négociations de paix et le processus de réconciliation au Soudan du Sud. Elle est physiquement présente dans le pays avec un conseiller en sécurité humaine basé à Juba. De son côté, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) met à disposition de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (UNMISS) plusieurs officiers d’état-major ainsi que des spécialistes en déminage humanitaire.

La violence et la fragilité font obstacle à la lutte contre la pauvreté

Histoire

Après des décennies de guerre civile, le nouvel Etat du Soudan du Sud fut créé le 09 juillet 2011 comme 193ème Etat-membre des Nations Unies et le 54ème de l’Union africaine. Avant cela, dès 1994, l’Aide humanitaire s’était mobilisée en faveur des victimes de la guerre dans la région. Elle ouvrait en août 2006  un bureau de programme à Juba qui deviendra en 2011 un bureau de coopération. Au moment de la partition du Soudan en deux entités, la DDC a doublé le budget qu’elle consacrait au seul Soudan jusqu’alors. Toujours en 2011, l’Aide humanitaire a inauguré un bureau de programme à Aweil, ville située dans le nord du Bahr el Ghazal, pour réaliser des projets dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Projets actuels

Objet 1 – 9 de 9

  • 1

Approvisionnement en eau au Sud-Soudan (Re-)construction en période de transition

01.10.2014 - 30.09.2017

L’objectif du projet consiste à améliorer de façon durable l’approvisionnement en eau pour les 720 000 personnes qui vivent avec leur bétail dans l’État sud-soudanais du Bahr-el-Ghazal septentrional. Ce territoire limitrophe du Nord-Soudan est l’une des régions les plus pauvres du monde. Il est, depuis la signature de l’accord de paix entre le Nord et le Sud en 2005, l’une des destinations principales des déplacés sud-soudanais qui veulent regagner leur territoire d’origine.

Pays/région Thème Période Budget
Soudan du Sud
Aide humanitaire
Eau
Reconstruction et Réhabilitation
Eau potable et Services d'assainissement de base (WASH - Water for people)
Politique des ressources en eau et plaidoyer

01.10.2014 - 30.09.2017


CHF 5'400'000



South Sudan, DCA: Educational Support in Area 1

01.09.2016 - 31.08.2018

The two civil wars fought in Area 1 as well as prolonged marginalization in the education system have deprived local communities from access to education for decades. In response, Local Partner 1 (LP1) has worked with Area 1 communities since 1995 and supported the introduction of a new Kenyan curriculum. Improved access and quality of education for all in Area 1 is both a basic human right and a powerful tool to address the cycles of poverty and conflict affecting the communities.


NRC: Protection Cluster Support 2016

01.08.2016 - 31.07.2017

Prolonged conflict has led to high levels of insecurity and displacement in South Sudan. This does not only require humanitarians to scale up and coordinate their interventions, but to also be creative and knowledgeable enough to respond to the needs of and provide protection to the affected populations. This is the third phase of a project that aims to improve contextual understanding among humanitarian actors and decision-makers in South Sudan in order to enable a more strategic and effective response, through independent protection and conflict analysis.


South Sudan NGO Forum Support

01.06.2016 - 31.07.2017

The project aims at supporting effective and principled delivery of humanitarian assistance by facilitating improved information sharing, security risk analysis and advice, representation, and policy engagement among the NGO community in South Sudan. It will ensure enhanced capacity of national NGOs and strength­ened links between national and international NGOs. Coordination amongst humanitarian organisations and with other key stakeholders thus will be improved.



Caritas Belgium, Averting famines in South Sudan by supporting indigenous semi-commercial food production

01.08.2015 - 31.07.2017

Food insecurity in South Sudan remains distressingly widespread. Nationwide, some 41% of the population is severely food insecure as per FSMS report conducted in April 2015, and the IPC report released in May 2015 projected that 4.6 million people are facing severe food insecurity. Main causes are the ongoing conflict, the limited functioning markets, high food prices associated with rising inflation and depreciation of the local currency, diminishing purchasing power of most households, depletion of household stocks and depleted livelihood options. Caritas Belgium with its implementing partners intend to improve farming ability of rural farmers in the greenbelt area of Greater Equatoria through extension provision, market linkages and provision of appropriate technology to farmers group in order to improve production and reduce food insecurity. The greenbelt which is mostly the greater Equatoria region is extremely fertile, its population is exclusively made up of farmers and it is South Sudan’s most peaceful region.


Global Credit Coordination Office South Sudan

01.11.2014 - 31.10.2017

An action under the office's Global Credit is a one-off contribution to a development or humanitarian endeavour, with a duration of maximum 1,5 years, i.e. no following phase. It is a flexible, efficient and transparent tool to support the implementation and further development of its Cooperation Strategy, as well as further enhancing the quality of the resulting interventions. It permits seizing opportunities to improve the visibility of the Swiss presence and the Swiss Profile in South Sudan. It also provides the means for implementing SDC's Policy on promoting culture.


Improved Food Security and Livelihood Development for Agro-pastoral Communities in Northern Bahr-el-Ghazal and Warrap States

01.09.2013 - 31.08.2017

In South Sudan, food insecurity and poverty are intrinsically linked to decades of civil conflict. About 52% of the population lives on less than 1 USD per day, and 47% is undernourished. Improving capacities of farmers and government to face such challenges is crucial. The main objective of this project is to increase the resilience (food security, livelihoods and income) of at least 7’000 households/50’000 people, and to improve community stability for vulnerable but economically active agro-pastoralists in Northern Bahr-el-Ghazal and Warrap States.


JPO Programme, Volées 2013-2018, Humanitarian Aid HA

01.09.2013 - 31.08.2018

The aim of the programme is to increase Switzerland's presence within the UN system. This measure also meets the more general aim of strengthening the influence and quality of Switzerland's political dialogue with the target agencies. The JPO programme will eventually serve to intensify this political dialogue and increase Switzerland's capacity to monitor the work of agencies through direct contact with the JPOs recruited through this programme.

Objet 1 – 9 de 9

  • 1