Haïti

En Haïti, la coopération suisse au développement concentre son action sur les questions de l’état de droit et de la bonne gouvernance, de l’économie rurale et de la sécurité alimentaire, ainsi que sur la reconstruction et la réduction des risques naturels. La Suisse s’emploie en outre à assurer une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds afin d’accroître l’efficacité des interventions.

Carte d'Haïti
© DFAE

Haïti est le pays le plus pauvre d’Amérique latine – environ 80 % de la population y vit avec moins de deux USD par jour. Le pays est régulièrement le théâtre de catastrophes naturelles, comme ce fut le cas en 2010, lors du séisme qui fit 230`000 victimes. La fragilité du pays se reflète aussi au niveau politique, ainsi que le démontre le retard avec lequel sont organisées les élections. Haïti dépend fortement de l’aide étrangère.

La coopération suisse au développement en Haïti a pour but d’améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres vivant dans les zones rurales et de promouvoir les principes de bonne gouvernance. Sur le plan géographique, ses activités se déploient essentiellement dans quatre départements situés au sud du pays. La Suisse s’efforce d’améliorer la coordination entre les donateurs, dans le but d’accroître l’efficacité de la coopération au développement.

Etat de droit et bonne gouvernance

La Suisse aide l’Etat haïtien à améliorer les services de base dans les zones rurales, en investissant dans les infrastructures et le développement des capacités. En étroite coopération avec la population, elle améliore l’approvisionnement en eau potable, l’équipement en installations sanitaires ainsi que la protection des parcs nationaux. Elle apporte en outre un soutien ciblé aux institutions qui œuvrent en faveur des droits des femmes et des jeunes et s’efforcent d’améliorer les conditions de détention dans les prisons du pays.

Trois communes rurales bénéficient d’une aide suisse pour installer et entretenir de nouveaux systèmes d’eau potable. La popula-tion locale est étroitement associée à la planification et à l’exploitation de ces infrastructures. Entre 2011 et 2013, 20`500 personnes ont ainsi pu accéder à de l’eau potable et bénéficier d’installations sanitaires décentes.

L’eau – Une ressource vitale menacée

Plaidoyer et bonne gouvernance

Agriculture et sécurité alimentaire

En vue d’améliorer la sécurité alimentaire, la Suisse soutient des mesures qui consistent notamment à augmenter et diversifier la production agricole et à améliorer le stockage et la commercialisation des produits. Parallèlement, elle contribue à renforcer les capacités de l’Etat pour l’aider à mieux répondre aux crises et fournit, au besoin, une aide alimentaire ciblée.

L’aide suisse a permis aux agriculteurs établis dans les environs du parc national «Forêt des pins» de se constituer de nouvelles sources de revenus, grâce notamment à la culture et à la vente de thym. Entre 2011 et 2013, 800 familles rurales ont vu leurs revenus agricoles augmenter d’environ 80 %. Grâce à ces nouvelles recettes, elles n’ont plus besoin d’abattre des arbres pour subvenir à leurs besoins et le parc national s’en trouve mieux préservé.

Agriculture et sécurité alimentaire

Reconstruction et réduction des risques naturels

En étroite collaboration avec les autorités haïtiennes et la communauté internationale, la Suisse met en œuvre un programme de reconstruction d'écoles prémunies contre les désastres naturels. Elle contribue à l’amélioration des compétences pratiques des maçons par des modules de formation et à la sensibilisation du grand public aux techniques simples de construction parasismique et anticyclonique. Trois écoles ont été reconstruites et six chantiers sont en cours pour un total de 4700 élèves bénéficiaires. La construction de plusieurs autres écoles est envisagée. Les écoles sont construites selon des plans-types développés par la Suisse et décrétés comme standard national.

Depuis 2014, la Suisse a étendu ses activités à la réduction et gestion des risques de désastres naturels. Un projet vise à vulgariser auprès d’experts nationaux une méthode d’analyse des risques «mixte» (à la fois scientifique et participative) et à développer des mesures de prévention. Des modules de formation seront proposés.

Prévention des catastrophes, aide d’urgence et reconstruction

Agriculture et sécurité alimentaire

Histoire de la coopération

Si de nombreuses associations suisses d‘entraide et de solidarité interviennent en Haïti depuis les années 1950 et 1960, la Suisse soutient officiellement le pays depuis la fin des années 1990. Suite au séisme dévastateur de 2010, la Suisse a lancé la plus grande opération de secours d’urgence de son histoire. Depuis, elle a fortement augmenté son engagement humanitaire dans le pays. Depuis 2013, Haïti est un pays prioritaire de la coopération suisse au développement, ce qui implique une visionde la coopé-ration à y mener sur le long terme.

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 13

Améliorer l’accès à une éducation de qualité en construisant des infrastructures scolaires, sûres, durables et confortables

Façade d’une école

01.10.2012 - 31.12.2017

Le séisme du 12 janvier 2010 a causé des ravages sans précédent en Haïti. Dans le sud-ouest du pays, région particulièrement touchée, la DDC apporte un appui au Ministère de l’Éducation en reconstruisant des écoles aux normes architecturales et anti-sinistres adéquates. L’ensemble du programme est réalisé dans le but de doter la communauté éducative de modèles d’écoles reconnus conformes et reproductibles par les acteurs du secteur.

Pays/région Thème Période Budget
Haïti
Education
Aide humanitaire
Enseignement formel au niveau du primaire et premier cycle de l'enseignement secondaire
Reconstruction et Réhabilitation
Reconstruction et Réhabilitation
EDUCATION
AIDE HUMANITAIRE
AIDE HUMANITAIRE
Enseignement primaire
Aide à la reconstruction et réhabilitation
Aide à la reconstruction et réhabilitation

01.10.2012 - 31.12.2017


CHF 8'677'000



Programme de Renforcement de la Gestion Locale de l’Eau Potable et l’Assainissement - REGLEAU

01.04.2018 - 31.12.2029

Aujourd’hui, seuls 58% des Haïtiens ont accès à l’eau potable et moins de 30% d’entre eux bénéficient de services de base d’assainissement. En cause, le manque de gouvernance et de capacité d’autofinancement du secteur. La DCC entend renforcer les capacités de gestion des municipalités et de la Direction Nationale d’Eau Potable et d’Assainissement (DINEPA) grâce à une meilleure maîtrise d’ouvrage au niveau des Collectivités Territoriales.


Programme d’Appui pour une Gouvernance Décentralisée en Haïti (PAGODE)

01.02.2018 - 31.12.2021

La constitution de 1987 reconnait un Etat décentralisé et a prévu toute une architecture institutionnelle à cet effet, au cœur de laquelle se trouvent 146 communes et leurs sections communales. Sur cette base à partir des années 1990, les organisations d’aide au développement et les partenaires techniques et financiers ont développé des programmes visant le renforcement des autorités de proximité. Ces interventions ont certes promu le professionnalisme et l’exigence de planification, mais elles posent toutes le problème de la pérennité faute d’un financement endogène et  d’un ancrage dans les communautés.

Le Programme d’appui à la Gouvernance Décentralisée (PAGODE) propose une approche centrée sur la gouvernance locale, dans laquelle la participation est au cœur de la démarche. Les acteurs nationaux – société civile, pouvoirs locaux - sont au centre de toutes les actions : choix des actions et des priorités, responsabilité dans la mise en œuvre (participation, contribution fiscale), reddition de comptes. La redevabilité constitue ainsi le pilier des actions et projets. Les organisations de base et de la société civile, les organisations de femmes, le secteur privé, se constituent ainsi en véritables partenaires et vigiles des municipalités et des associations de maires. Le développement local repose ainsi sur l’appropriation des actions et des investissements, gage de leur pérennité.

Le PAGODE se construit à partir des expériences antérieures de dynamiques de gouvernance locales développées dans le cadre de programmes de préservation de l’environnement ou d’accès aux services de base. Ces expériences ont été confortées avec des missions exploratoires, des études et petites actions à travers lesquelles la DDC a établi des partenariats et entablé une collaboration avec des autorités municipales et les associations citoyennes de ces communes, collaboration qui s’est prolongée par un soutien au rétablissement à des communes touchées par l’ouragan Matthew. Le PAGODE permettra de développer cette approche avec d’autres municipalités avec des visées de passage à échelle via la collaboration avec les associations régionales et nationale de mairies. Cette approche correspond au domaine 1 de la stratégie de coopération 2014-2017, aux réflexions préliminaires sur la stratégie 2018-2021 ainsi qu’aux lois et programmes nationaux en matière de décentralisation.

La DDC s’engagera dans le domaine pour une durée de 12 ans (2018-2029). Une contribution de 24 millions CHF sera allouée au programme. Au moins 30 communes seront directement touchées par le programme et les 146 municipalités indirectement via les associations de mairies.


Programme d’appui à une gouvernance agricole inclusive en Haïti (PAGAI)

01.01.2018 - 31.12.2029

Le programme PAGAI vise à améliorer l’accès de 55’000 exploitations familiales haïtiennes à un cadre politique et des services agricoles appropriés. Pour y arriver, le programme va accompagner les organisations des producteurs ruraux (organisations paysannes), qui seront renforcées dans leur gouvernance interne, dans leur rôle de concertation/négociation de services et dans leur capacité de défendre les intérêts et plaider pour les paysannes et paysans d’Haïti.


Programme de renforcement du « Système de qualification et d’accès des professionnels au travail » (SQUAT)

01.08.2017 - 30.04.2030

Le programme SQUAT vise à améliorer l’accès de 30'000 artisans, maitres et apprentis, aux compétences de qualité et requises par les marchés, grâce auxquelles ils augmentent leurs revenus. Pour y arriver, le programme envisage d’accompagner des structures artisanales et des centres de formation à développer un système de formation en alternance et de perfectionnement. Il prévoit de renforcer l’Etat à mettre en place des dispositifs inclusifs et pérennes de la formation professionnelle.


Phase Unique pour le Relèvement Post Ouragan dans le Sud (PURPOS)

01.02.2017 - 31.12.2018

Début octobre 2016, le cyclone Matthew a frappé violemment le Sud d’Haïti. Il a engendré des conséquences humaines dramatiques et occasionné des dégâts environnementaux, agricoles et physiques énormes. Ce programme entend contribuer à court terme à la relance de l’agriculture familiale, à la restauration des mécanismes de contrôle de la qualité de l’eau potable ainsi qu’au rétablissement des capacités de mairies, avec une démarche structurante et porteuse pour les programmes futurs de la DDC.


Renforcement d’IDEA phase Unique (RIDEAU)

01.08.2016 - 31.12.2018

Le programme d’IDEA en Haïti vise le renforcement des institutions (p. ex. Parlement) et des acteurs politiques (p. ex. partis), piliers institutionnels de  l’état de droit. Ce faisant IDEA contribue à bâtir une gouvernance nationale respectueuse de la participation citoyenne et paritaire entre les femmes et les hommes. La DDC apporte une contribution générale à IDEA avec un suivi particulier sur la participation politiques des femmes et sur les pratiques de reddition des comptes. 


CCR Centre de Compétence Reconstruction

01.02.2016 - 31.12.2017

Dans une période de transition entre la phase de reconstruction post-séisme et le relèvement du pays, le projet vise à ancrer de manière pérenne les contenus et la méthodologie de formation développée par le Centre de compétence en reconstruction (CCR) dans le domaine de la construction en maçonnerie chaînée dans le système de formation national haïtien. Les acquis développés en formation professionnelle sont transmis à la Coopération régionale (CR) pour son nouveau programme.


Réduction des risques de catastrophes « naturelles » dans le Département du Sud-Est d’Haïti (RRC / Sud-Est)

01.02.2016 - 30.06.2018

Dans un contexte de catastrophes « naturelles » récurrentes qui minent les efforts de redressement du pays, le projet vise à réduire les risques de catastrophes pour les populations rurales et périurbaines de la munici­palité de Jacmel (département du Sud-Est) en créant d’une part des conditions favorables à la prise de me­sures de prévention grâce à des actions de formation et de promotion d’une gouvernance locale du risque, et en stimulant d’autre part une demande pour des mesures par une sensibilisation de la population.


PARIS III, Programme d’appui à la reconstruction des infrastructures scolaires

05.08.2015 - 28.02.2018

Suite au tremblement de terre de 2010, l’Aide humanitaire s’est engagée dans la reconstruction d’écoles publiques. Pour renforcer le rôle de régulateur du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), l’AH a par le biais du PARIS développé en collaboration avec les autres acteurs du secteur, des plans-types d’écoles parasismiques et anticycloniques. A date, 3 écoles ont été reconstruites et 6 sont en reconstruction. Avec la présente, il s’agit de financer la reconstruction de 3 autres écoles, la consolidation de l’approche des plans-types et le phasing-out du PARIS d’ici fin 2017.


Programme d’appui à la production agricole en Haiti

01.07.2014 - 30.06.2018

Le développement et le renforcement des services financiers et de conseils agricoles ainsi qu’un ciblage des groupes vulnérables en milieu rural contribueront – à travers de plus grands investissements dans l’agriculture - à une productivité et à une qualité accrue dans les filières concernées, à des revenus plus importants, à une sécurité alimentaire améliorée, à une vulnérabilité réduite et à une meilleure protection sociale des petit-e-s producteurs-trices et des personnes les plus défavorisées.


Projet planifié

Programme d’appui à la production agricole en Haïti PAPAH

01.07.2014 - 31.12.2025

En Haïti, 60% de la population rurale (25% de femmes) dépendent directement de l’agriculture dont la productivité est faible notamment en raison de l’absence de services techniques et financiers. Ce programme, via des contributions à des projets existants et des collaborations avec des partenaires stratégiques, vise à améliorer la production agricole, les revenus et la sécurité alimentaire des petits producteurs/-trices par le développement des services financiers et agricoles et un ciblage spécifique des groupes vulnérables.

Objet 1 – 12 de 13