Hindou Kouch (Afganistán, Pakistán)

La région de l’Hindou Kouch borde l’Afghanistan et le Pakistan, qui sont reliés par la chaîne montagneuse du même nom. La lutte contre la pauvreté à long terme, la bonne gouvernance, le respect des droits de l’homme et l’amélioration des conditions de vie des groupes de population défavorisés sont les thèmes prioritaires de l’engagement de la Suisse dans ces deux pays.

Carte de la région de l'Hindou Kouch (Afghanistan, Pakistan)
© DFAE

La situation politique en Afghanistan et au Pakistan est instable et il convient de prêter une attention particulière aux conditions de sécurité. La précarité de l’état de droit, la corruption, l’impunité, les disparités socioéconomiques prononcées, les flux de réfugiés et de déplacés internes, les catastrophes naturelles fréquentes et les conflits de nature ethnique et confessionnelle renforcent l’insécurité et accablent la population.

La Suisse s’engage en faveur de l’état de droit, de la bonne gouvernance, du respect des droits de l’homme et de l’amélioration des conditions de vie des groupes de population défavorisés, principalement en zone rurale.

La DDC collabore avec les autorités nationales, régionales et locales, des organisations internationales telles que les Nations Unies ou le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), d’autres pays donateurs ainsi que des organisations non gouvernementales nationales et internationales.

Pakistan

Utilisation responsable et efficiente de l’eau

L'eau est une ressource de plus en plus rare. Cet état de fait menace une cohésion sociale déjà fragile dans les régions concernées. La Suisse soutient les efforts déployés par le Pakistan pour améliorer la gestion de l'eau au niveau régional et communal. Ces efforts ont pour objet de prévenir les conflits portant sur l’accès à l'eau (qualité et quantité), d’utiliser les ressources en eau de façon plus efficace et d’atténuer les effets négatifs des évènements hydrologiques extrêmes.

Concrètement, la DDC poursuit les objectifs suivants:

  • améliorer l’accès à l’eau potable
  • installer, développer et entretenir les systèmes d’irrigation dans le secteur agricole
  • transmettre les connaissances techniques sur la prévention et la maîtrise des catastrophes hydrologiques
  • mettre en place des associations d’usagers de l’eau  

 

Eau

Renforcement des institutions locales et promotion des droits de l’homme

La Suisse s’emploie à renforcer la confiance entre les citoyens et citoyennes d’une part et les autorités régionales de l’autre. Elle soutient des services de base pour tous, une gestion des affaires publiques participative, transparente et responsable, une meilleure protection des droits de l'homme et des réformes politiques.

Concrètement, la DDC poursuit les objectifs suivants:

  • améliorer l’état de droit
  • renforcer les capacités dans les domaines de la justice, de la police et de l’entraide judiciaire
  • introduire de nouveaux mécanismes de règlement des différends
  • protéger les déplacés internes et les réfugiés afghans

Plaidoyer et bonne gouvernance

Afghanistan

Gouvernance et droits de l’homme

La Suisse soutient les institutions publiques, notamment au niveau infranational, et renforce la société civile par des contributions de projet visant à améliorer la gouvernance locale. Le fait que la population puisse accéder plus facilement aux services publics et soit protégée contre les violations des droits de l’homme favorise le développement socio-économique dans son ensemble. La Suisse apporte en outre, par l’intermédiaire des organisations internationales (HCR, PAM, OIM) et du CICR, une aide destinée à soulager les souffrances des populations affectées par le conflit et des réfugiés qui reviennent du Pakistan.

Développement socio-économique

Face à la pauvreté qui règne en Afghanistan, la Suisse s’engage en faveur du développement socio-économique du pays. Elle s’efforce en particulier d’améliorer les conditions de vie des familles rurales marginalisées. La gestion des ressources naturelles (qui inclut la réduction des risques de catastrophes) et l’amélioration des filières de valorisation des produits cultivés par des familles de paysans de montagne constituent les principaux axes de son action. L’éducation de base des enfants, et en particulier celle des filles, revêt elle aussi un caractère prioritaire.