Afghanistan

En Afghanistan, la Suisse s’emploie à soutenir des personnes particulièrement défavorisées et à consolider le processus de transformation. Elle contribue ainsi à susciter des changements positifs au sein de la société et à favoriser un processus de paix durable. Pour atteindre cet objectif, elle s’attache à renforcer les institutions au niveau infranational et à promouvoir une bonne gestion des affaires publiques ainsi que le respect des droits de l’homme, tout en menant des activités de plaidoyer en faveur des groupes vulnérables, notamment les femmes et les enfants. Elle œuvre en outre en faveur d’un développement socio-économique inclusif et durable.

Carte de l'Afghanistan
2014 Natural Earth

Avec plus d’un tiers de sa population vivant en dessous du seuil de pauvreté, l’Afghanistan compte parmi les pays les plus pauvres de la planète. Sa forte dépendance à l’égard de l’aide extérieure, le manque d’infrastructures et le climat d’insécurité pèsent sur son économie. Sur le plan politique, l’Afghanistan est marqué par plusieurs décennies de conflits violents et d’instabilité. Les élections de 2014 ont néanmoins montré que la grande majorité de la population souhaite s’impliquer activement dans la vie politique. Avec ces élections, le pays a connu le premier changement de gouvernement démocratique de son histoire.

En Afghanistan, la Suisse peut faire valoir deux atouts majeurs : sa connaissance approfondie du contexte politique, social et économique ainsi que la grande confiance que lui accordent aussi bien le gouvernement que la population. Dans le cadre de sa stratégie nationale 2015-2018, la Suisse poursuit son action en se concentrant sur les thèmes suivants: soutien et renforcement des institutions au niveau infranational, bonne gouvernance, plaidoyer et respect des droits de l’homme, développement socio-économique inclusif et durable.

La Suisse soutient des projets dans le nord-est, les hauts plateaux du centre et le sud-est du pays, et s’associe à d’autres donateurs pour développer les institutions publiques.

Gouvernance et droits de l’homme

Droits de l’homme, société civile et construction de l’Etat

La suisse soutient des institutions publiques, surtout au niveau infranational, et renforce la société civile par des contributions de projet visant à améliorer la gouvernance locale. Le fait que la population puisse accéder plus facilement aux services publics et soit protégée contre les violations des droits de l’homme stimule le développement socio-économique dans son ensemble.

Lutte contre les crimes d’honneur et la violence domestique

Grâce au soutien de la Suisse, la Commission afghane des droits de l’homme a pu réaliser à l’échelle nationale une enquête sur les crimes d’honneur et la violence sexuelle contre les femmes. Ce projet a contribué à sensibiliser la population afghane à la violence à l’encontre des femmes. En 2013, la Commission des droits de l’homme a examiné plus de 5700 cas de violence domestique.

Développement socio-économique

Amélioration des conditions de vie de la population rurale

Face à la progression de la pauvreté, la Suisse a renforcé son engagement en faveur du développement socio-économique de l’Afghanistan, en s’attachant tout particulièrement à améliorer les conditions de vie de familles rurales marginalisées. La gestion des ressources naturelles (réduction des risques de catastrophes incluse) et l’amélioration des filières de valorisation des produits cultivés par des familles de paysans de montagne constituent les principaux axes de son action. L’éducation de base des enfants, et en particulier celle des filles, revêt elle aussi un caractère prioritaire. 

De meilleures récoltes par des moyens de production plus performants

Grâce à des semences améliorées et à de nouveaux entrepôts, un millier de paysans ont pu récolter davantage de blé, de légumes et de pommes de terre. Des systèmes d’irrigation plus performants et la production de compost leur ont également permis d’augmenter leurs rendements. Dans les régions bénéficiant de l’aide de la Suisse, la population a vu ses conditions de vie s’améliorer grâce à une gestion durable de l’eau.

Aide humanitaire

La DDC contribue à la mise en œuvre de projets lancés par des partenaires multilatéraux et participe au financement de base de divers programmes. Elle soutient ainsi des mesures de protection en faveur des réfugiés, des personnes exilées qui rentrent au pays, des déplacés internes et des victimes de catastrophes naturelles qui sont tributaires d’une aide humanitaire ou d’une aide d’urgence.

Méthode de travail et partenaires

Soucieuse de poursuivre une approche globale et cohérente, la Suisse coopère étroitement avec les autorités locales, d’autres bailleurs de fonds et des organisations internationales telles que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (UN-Habitat).

Tous les programmes de la Suisse intègrent les principes de la bonne gouvernance, de l’égalité des sexes et du traitement équitable des différents groupes sociaux et ethniques. Compte tenu du fait que la pauvreté et l’histoire, marquée par la violence, sont des sources de conflit importantes, la Suisse prend en considération les risques de conflit dans son approche.

Principaux partenaires de la Suisse en Afghanistan:

  • Organisations suisses: Helvetas Swiss Intercooperation, Terre des Hommes
  • ITECO
  • Organisations internationales: Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ)
    Fondation Aga Khan, Comité international de la Croix-Rouge (CICR)
  • Ministères
  • Organisations de la société civile locale (aux côtés d’autres bailleurs de fonds européens)
  • Organisations multilatérales: Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Programme alimentaire mondial (PAM), Programme des Nations Unies pour les établissements humains (UN-Habitat)