Niger

La Suisse soutient les efforts de développement du Niger en investissant dans le développement rural, l'éducation, la formation professionnelle et la gouvernance locale. Ses interventions visent à améliorer les conditions d'existence des populations locales en les invitant à devenir elles-mêmes des acteurs de leur développement.

Carte du Niger
© DFAE

Le Niger est dans une situation d'insécurité alimentaire récurrente en raison de problèmes conjoncturels et structurels. Depuis les années 1970, le pays a connu  sept crises alimentaires majeures. Environ 80% de la population vit en milieu rural, et plus de 60% sous le seuil de pauvreté. Conformément aux stratégies élaborées par l'Etat pour le développement du Niger, la DDC est active dans trois domaines d'intervention:

  • le développement rural
  • l'éducation et la formation professionnelle
  • la gouvernance locale

Les activités de la DDC se concentrent principalement dans les régions de Dosso et Maradi, au Sud du pays, avec des extensions sur Zinder et Diffa.

Développement rural et sécurité alimentaire

Renforcer les producteurs

La sécurité alimentaire est un défi majeur au Niger. Elle exige une réponse collective et concertée. La DDC s’engage auprès des éleveurs et des agriculteurs pour améliorer les moyens de production en construsant par exemple des infrastructures hydrauliques, et des couloirs de transhumance, ou en leur fournissant des semences et des engrais,  Elle commercialise  également leurs produits. Avec le soutien des organisations paysannes, les producteurs participent à l’élaboration et à l’application des codes rural et pastoral. Ils bénéficient ainsi d’une meilleure sécurité foncière et d’un accès plus équitable aux ressources. Les organisations faîtières de producteurs renforcent aussi leurs capacités de plaidoyer pour défendre leurs professions et promouvoir des conditions cadres favorables au développement rural et à la sécurité alimentaire.

Agriculture et sécurité alimentaire

Éducation de base et formation professionnelle

Offrir des perspectives d’avenir

Si l'accès à l'éducation progresse au Niger, la qualité de l'enseignement est souvent insuffisante. En renforçant le système éducatif, la DDC promeut une école de qualité. Les contenus des cours valorisent les savoirs locaux et les langues nationales. Les jeunes sont ainsi mieux équipés pour assumer leur rôle de citoyen.

Des jeunes formés pour des emplois qualifiés

La formation professionnelle est un élément clé du développement des économies rurales. Elle permet la création de valeur tout en offrant des moyens d'existence à une population désavantagée. Dans ce cadre, des enseignantes et enseignants sont formés et reçoivent une formation continue à travers le soutien de la DDC.

Éducation de base et formation professionnelle

Gouvernance locale

Créer des pôles de développement local

Malgré de grandes difficultés politiques depuis les années 1990, la démocratie se renforce. La DDC soutient la décentralisation et la gouvernance locale. Elle y voit la possibilité de mettre en œuvre des politiques locales favorisant les réformes socio-économiques. Elle accompagne les régions et les communes dans la promotion d’une gouvernance locale propice à l’intégration des acteurs publics et privés.

Réformes de l’Etat et de l’économie

Plaidoyer et bonne gouvernance

Aide humanitaire

Conflits et crises alimentaires

L’Aide humanitaire de la Suisse soutient des partenaires multilatéraux dont le CICR, le HCR et le Programme alimentaire mondial afin de venir en aide aux populations victimes des conflits et celles menacées par les crises alimentaires. Elle appuie en particulier le Dispositif national de prévention et de gestion de catastrophes et crises alimentaires du Niger.

Histoire de la coopération

Vers un développement par les populations

La DDC ouvre un bureau à Niamey en 1977 et signe un accord de coopération l'année suivante. Dès le début, la coopération s'oriente, selon les priorités du gouvernement, vers l'approvisionnement en eau potable, l'enseignement et la recherche, le développement rural et la lutte contre la désertification. Les populations sont devenues au fil du temps les acteurs de leur développement: par consensus, elles définissent leurs besoins et le moyen de les satisfaire. La DDC les soutient avec une expertise technique et des fonds.

Projets actuels

Object 1 – 12 of 13

Mieux former pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes en milieu rural

Trois jeunes Nigériens cheminent à travers des plantations.

01.01.2017 - 31.12.2021

La DDC s’engage pour renforcer le système éducatif et la formation professionnelle au Niger. Plus de 1,5 million de jeunes vivant en milieu rural en sont exclus à l’heure actuelle. Leur insertion future dans le monde du travail dépend d’une articulation réussie entre une éducation de base de qualité et des formations professionnelles adaptées aux besoins des populations.

Country/region Period Budget
Niger

01.01.2017 - 31.12.2021


CHF 14'500'000



Accès aux populations vulnérables grâce au soutien au Service Aérien Humanitaire des Nations Unies (UNHAS)

01.01.2019 - 30.11.2024

L’UNHAS est le service aérien des Nations Unies qui appuie la mise en œuvre d’interventions humanitaires ainsi que du développement économique et social en faveur des populations les plus vulnérables et marginalisées du Niger. L'UNHAS facilite et sécurise au Niger l'essentiel des déplacements des agents des programmes respectifs, leur permettant de rejoindre les régions reculées du pays et leurs populations rapidement et en toute sécurité.


Programme d’Appui au Développement Culturel (PADEC)

01.10.2017 - 30.09.2021

Ce programme vise à contribuer à la constitution d’un pool de professionnels de la culture afin d’induire un changement significatif dans la vision et la pratique culturelle, la promotion de la paix civile et la lutte contre la précarité des jeunes. Des emplois dans le métier de la culture et de l’art seront créés et des spectacles artistiques de meilleure qualité seront organisés, et impulseront des changements sociétaux.


Appui aux organisations paysannes (OP) du Niger pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle

01.02.2017 - 31.01.2021

Confrontées aux évolutions climatiques et à la pression croissante sur les ressources naturelles, les exploitations familiales (EF) n’assurent plus la sécurité alimentaire du pays. Le programme appuie les organisations paysannes (OP), principales structures de soutien des EF, afin de moderniser l’agriculture, améliorer les politiques sectorielles et la gouvernance des OP et contribuer à la sécurité alimentaire du Niger. 330'000 personnes bénéficieront de ce programme.


Programme d’Hydraulique Rurale – Appui Au Secteur Eau et Assainissement (PHRASEA) Phase 2

01.01.2017 - 31.12.2021

Moins de 50% des nigériens ont accès à l’eau potable et seuls 7% disposent de conditions d'assainissement de base. La croissance démographique galopante, la dispersion de la population sur le territoire et la précarité des finances publiques sont des contraintes empêchant l'accès des populations à ces services de base. Le PHRASEA vient en appui aux efforts du gouvernement, en misant sur la maitrise d’ouvrage des communes.


Soutien au Dispositif National de Prévention et de Gestion des Catastrophes et Crises Alimentaires au Niger (DNPGCCA) – Phase 5

01.05.2016 - 31.12.2019

Au Niger, plus de 3 millions de personnes sont affectées chaque année par l'insécurité alimentaire et nutritionnelle. Ces crises entrainent les ménages dans un cercle vicieux de pauvreté et de vulnérabilité. Pour faire face à ce défi, les autorités du Niger ont créé un dispositif national de prévention et de gestion des catastrophes et crises alimentaires. La Suisse accompagne ce Dispositif afin de soutenir durablement la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables.


Accès aux populations vulnérables grâce au soutien du Service Aérien Humanitaire des Nations Unies (UNHAS)

15.12.2015 - 31.12.2018

La DDC appuie l’UNHAS, le service aérien des Nations Unies, qui soutient la mise en œuvre d’interventions humanitaires et du développement économique et social en faveur des populations les plus vulnérables et marginalisées du Niger. L'UNHAS facilite et sécurise l'essentiel des déplacements des agents de ces programmes respectifs, leur permettant de rejoindre les régions reculées du pays et d’accéder ainsi aux populations rapidement et en toute sécurité.


Programme d’Appui à la Qualité de l’Education Formelle (PAQUE)Phase II

01.12.2014 - 31.12.2019

L’éducation au Niger est dans un état déplorable : étudiants en décrochage ou sortant de l’école sans les acquis de base, enseignants non formés et rencontrant les mêmes difficultés que leurs élèves, encadrement pédagogique inexistant, etc. La seconde phase du Programme d’Appui à la Qualité de l’Education Formelle permettra de réformer le système éducatif en soutenant la mise en place de dispositifs efficaces pour la formation et l’encadrement des enseignants.


Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales (PACT)

01.06.2014 - 31.12.2020

Les élections municipales de juillet 2004 ont scellé l'irréversibilité du processus de décentralisation au Niger. Malgré cette décision souveraine, les transferts de compétences et de ressources aux Collectivités Territoriales restent modestes, sans grands effets sur l'évolution de la gouvernance locale. Pour dynamiser cette réforme prioritaire, le PACT entend contribuer au développement d’une gouvernance locale fondée sur la participation citoyenne, l'accès équitable des populations aux services publics locaux et à la redistribution inclusive des richesses.


Programme d’Appui à la Petite Irrigation (PAPI)

01.04.2014 - 31.12.2019

Au Niger, la sécurité alimentaire des populations  est dépendante des performances des exploitations familiales agropastorales. Cependant, même lors des années de bonne récolte, les paysans ne parviennent plus à assurer la sécurité alimentaire de leurs propres familles. En cas d’accès facile à l’eau, la culture maraîchère irriguée représente une opportunité à la diversification des activités, la sécurisation des revenus des ménages et à la modernisation des agricultures familiales.


Programme d’éducation alternative des jeunes (PEAJ)

01.09.2012 - 31.12.2019

Au Niger, plus de 2 millions d’enfants et de jeunes, déscolarisés ou non scolarisés, soit deux tiers de la population de 9 à14 ans, n’accèdent pas à l’éducation. Ce programme mettra en place 200 centres d’éducation alternative au bénéfice de 12’000 jeunes dans les régions de Dosso et Maradi afin de produire des résultats pouvant constituer un effet levier sur l’ensemble du pays. Les jeunes issus de ces centres pourront intégrer le cursus scolaire, la vie active ou une formation professionnelle.


Object 1 – 12 of 13