RAAYI: Appui aux médias du Niger pour une opinion citoyenne


Au Niger, en dépit de la consécration de la liberté de la presse par la constitution et l’émergence d’un pluralisme médiatique, les médias n’arrivent pas à satisfaire les besoins en information des citoyens, encore moins à répondre aux attentes des jeunes et des femmes. Ce programme améliore l’accès des populations à une information de qualité, leur permettant de participer à la construction de la démocratie et à la stabilité du pays en promouvant une culture de paix.

Pays/région Thème Période Budget
Niger
Governance
Médias & liberté de l’information
Élections
Participation démocratique
01.11.2018 - 31.10.2023
CHF 4'100'000
Contexte Malgré sa consécration par les textes nationaux et internationaux, ainsi que les appuis apportés en vue de la rendre effective, l’indépendance des médias demeure fragile. Cette vulnérabilité est liée en partie à leur manque de professionnalisme dans le traitement de l’information. Pour une grande partie de la population, la presse abuse de la liberté d’expression pour publier ou donner des fausses informations. Malgré une pluralité des organes de média, le pluralisme d’information et d’opinion reste rare, et plus rares sont encore les médias au service du public et de l’intérêt général. Si à Niamey l’accès aux média est relativement facile, dans les régions les populations ont peu accès et encore moins à des informations de qualité et indépendantes.
Objectifs La participation politique s’améliore, la gouvernance est plus inclusive et la paix sociale se renforce.
Groupes cibles

- Les radios partenaires

- Les journalistes du Studio Kalangou et des radios partenaires

- Les institutions indépendantes et de la société civile

- La population nigérienne (attendu un taux de couverture nationale des émissions de 70%)

Effets à moyen terme

1. La population nigérienne, y compris les femmes et les jeunes, est mieux informée et participe plus activement dans les débats démocratiques.

2. Les radios partenaires se professionnalisent, améliorent la qualité de leur production et consolident leur viabilité financière.

Résultats

Principaux résultats attendus:  

- Les auditeurs ont une connaissance plus large des nouvelles et ont accès à une variété d’opinions.

- Les auditeurs ont une meilleure compréhension des processus électoraux et sont mieux placés pour faire des choix éclairés.

- La visibilité des femmes, de leurs droits et leurs initiatives est accrue.

- De nouveaux programmes destinés spécifiquement aux jeunes avec une dimension sous-régionale sont conçus professionnallement.


Principaux résultats antérieurs:  

Entre 2015 et 2018, la Suisse a appuyé le Studio Kalangou de la Fondation Hirondelle dans son installation et la consolidation de ses acquis (phase unique programme élection et crédit d’ouverture de cette entrée en matière). De ces initiatives, ressortent les nécessités de :

- Conforter les médias dans leur rôle de prévention et de régulation des tensions sociales, notamment vis-à-vis de l’extrémisme.

- Rechercher des canaux et approches novatrices pour intéresser les femmes et les jeunes sur des questions citoyennes.

- Professionaliser les journalistes et les radio partenaires tout en assurant un équipement adéquat afin d’atteindre un effet dans la durée.

- Anener le Studio Kalangou à développer une stratégie de durabilité autonome, réduisant sa dépendance envers des financements extérieurs.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Organisation suisse à but non lucratif


Autres partenaires
Conseil supérieur de la communication (CSC)
Coordination avec d'autres projets et acteurs

Programmes DDC : PAGOD, PACT, PADEC

Autres bailleurs : UE, USAID, PNUD, France, Luxembourg, Grande Bretagne

Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   4'100'000 Budget suisse déjà attribué CHF   884'491
Phases du projet Phase 1 01.11.2018 - 31.10.2023   (Phase en cours)