Tchad

L’objectif principal de la politique extérieure suisse au Tchad est de lutter contre la pauvreté et de contribuer à assurer la paix et la stabilité dans la région en agissant sur les causes de la fragilité. La promotion des secteurs de la santé, de l’éducation et de l’agriculture sont les priorités de la DDC dans ce pays. En outre, elle protège et vient en aide aux populations victimes des crises.

Carte du Tchad

Malgré un retour à la paix civile et d’importants revenus pétroliers, le Tchad demeure un Etat fragile, avec un niveau élevé de pauvreté. Le système de gouvernance est fortement centralisé et les espaces de dialogue politique et de participation citoyenne sont limités. En 2011, près de la moitié de la population vivait avec moins de 1,30 USD par jour.

Le secteur agricole occupe plus des trois quart de la population active. Il est confronté à des difficultés croissantes de production (changement climatique, dégradation des sols, pression démographique). L’accès aux soins et à une éducation de qualité est globalement limité par des services de faible qualité et peu efficaces.

Au Tchad, la Suisse soutient l’établissement de systèmes de santé, d’éducation et de production (agriculture, élevage) performants. Elle vise également le rétablissement de la confiance des citoyens dans l’Etat et s’efforce d’agir tant à l’échelon local, régional que national. Elle s’efforce de mettre en œuvre des activités complémentaires de développement, d’aide humanitaire et de politique de paix.

Santé

Réduction de la mortalité et de la morbidité

La DDC apporte une assistance technique à l’Etat tchadien pour la mise en place d’une couverture universelle des besoins dans le domaine de la santé. Elle soutient l’établissement de mutuelles de santé et renforce l’organisation et les performances des services dans deux districts du Tchad. L’accès à l’eau potable et à l’assainissement ainsi que l’amélioration des pratiques d’hygiène sont aussi des activités importantes de la DDC dans ce pays.

Des soins de meilleure qualité

La fréquentation des centres de santé s’est accrue de moitié dans les zones d’intervention de la DDC et la qualité des soins s’est améliorée, avec un effet sensible sur la santé des mères et des enfants. D’ici 2016, la DDC vise l’établissement d’une gestion transparente, efficace et participative du secteur de la santé. L’objectif est aussi la réduction du taux de mortalité maternelle et infantile, la prévalence des maladies diarrhéiques, le contrôle des épidémies (polio, méningite, rougeole) ainsi que le renforcement de l’immunisation.

Santé

Éducation

Amélioration de la qualité de l’éducation

La DDC participe activement au dialogue politique concernant l’éducation. Elle œuvre au renforcement des systèmes de formation initiale et continue des enseignants, soutient la gestion et la supervision des écoles et améliore les conditions d’apprentissage. Avec son appui, des offres éducatives adaptées et innovantes sont développées.

Des résultats encourageants

Grâce à la DDC, quelques 59'000 élèves, dont près de la moitié de filles, ont pu être scolarisés dans des zones qui ne possédaient pas encore d’infrastructures scolaires. En outre, plus de 6’000 adultes ont été alphabétisés. A partir de 2014, la DDC compte améliorer la qualité de l’éducation de base pour filles et garçons dans deux régions prioritaires du Tchad et se concentrer sur l’alphabétisation des adultes.

Éducation

Agriculture et sécurité alimentaire

Diversification de la production et amélioration des revenus des ménages ruraux

La DDC soutient l’amélioration de la connaissance et de la gestion des ressources en eau du Tchad, ainsi que l’aménagement des fonds de vallée inondés périodiquement. Elle appuie la relance du système semencier, la redynamisation des filières de karité, d’arachides et de cultures maraîchères ainsi que la sécurisation de l’élevage pastoral.

Pistes réhabilitées et cours d’eau aménagés

La réhabilitation de 1’000km de pistes rurales et l’aménagement des cours d’eau ont permis de désenclaver le nord-est du Tchad et d’y accroître la production agricole. Grâce aux appuis de la DDC, les revenus et par conséquent la sécurité alimentaire des familles paysannes devraient s’accroître.

Agriculture et securité alimentaire

Aide humanitaire

Soutien aux personnes déplacées

Avec plusieurs centaines de milliers de réfugiés (essentiellement du Darfour) et déplacés internes, la protection des civils reste un défi humanitaire important au Tchad. L’aide humanitaire suisse contribue à l’effort international d’assistance et de protection des populations victimes de crises, en se concentrant sur les solutions durables pour les populations déplacées et hôtes. Elle intensifie la lutte contre les épidémies par un renforcement des campagnes de vaccination. Par la prévention des crises alimentaires et des distributions d’urgence, elle améliore les capacités de résilience des populations.

Histoire de la coopération

Plus de quatre décennies de soutien

La coopération suisse débute ses activités au Tchad en 1964 avec des appuis dans le domaine de la formation professionnelle agricole, de la santé publique (1970) et de l’éducation (1972). En janvier 1984, un premier bureau de coopération est ouvert à N’Djamena.

A partir de 2013, la DDC se fixe comme objectif d’agir sur les causes de la fragilité. Elle continue à travailler au niveau local, mais place les institutions du pays de plus en plus au cœur de sa démarche, dans le but d’augmenter son impact.

Projets actuels

Objet 1 – 10 de 10

  • 1

Programme d’appui à la formation professionnelle au Tchad

01.12.2016 - 31.12.2028

Le système de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (ETFP) au Tchad ne répond, en l’état, ni à la demande du monde du travail, ni à la demande sociale. En s’appuyant sur les orientations stratégiques nationales, la DDC développe un programme de FP inclusif – prenant en compte l’équité de genre, les déscolarisés et non scolarisés – et innovant car visant à diversifier une offre de formation adaptée au contexte et répondant efficacement à la demande du marché du travail, en particulier du monde rural.


Promotion des mutuelles de santé au Tchad

01.07.2016 - 30.06.2019

Au Tchad moins de 25% de la population a accès à des services de santé de base insuffisants et de faible qualité. Afin de faciliter l’accès financier des populations aux soins, la DDC soutient le développement d’un réseau de mutuelles de santé au sud du pays. Quelques 150.000 personnes auront accès à des services de santé de qualité et les bases d’une mise à l’échelle nationale des mutuelles seront établies. La DDC contribuera ainsi à la réalisation de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) au Tchad.


Morija - Food Aid Swiss Dairy Products (Burkina Faso, Tschad, Togo)

01.01.2016 - 31.07.2017

Through the usage of food aid in the form of Swiss dairy products, Swiss Humanitarian Aid contributes to the prevention and treatment of malnutrition, undernourishment, and disease. The SDC’s Humanitarian Aid administers the credit granted by parliament for a yearly amount of some CHF 20 million destined for the purchase of Swiss dairy products and their use for the benefit of the needy. Its task is to ensure a sustainable, targeted, and closely monitored food aid.


Gestion des eaux de ruissellement dans le Tchad sahélien

01.11.2015 - 31.10.2018

Le Tchad sahélien est caractérisé par une dégradation continue ainsi qu’une gestion non durable des ressources naturelles. Grâce aux seuils d’épandage, à la réhabilitation et à l’aménagement de plusieurs vallées, la DDC améliore la gestion de l’eau, réduit la désertification des bas-fonds et contribue à la sécurité alimentaire d’un million d’habitants. Les effets attendus des ouvrages construits permettront une extension des surfaces cultivables et la gestion équitable par les organisations des bénéficiaires.


Cartographie des Ressources en Eau

01.09.2015 - 31.08.2019

Une vaste partie du territoire tchadien souffre d’une pénurie chronique d’eau, alors que le pays dispose d’importantes ressources souterraines et de surface. Cette situation est due à un manque de connaissances des ressources et à l’absence d’une politique de l’eau au Tchad. Dans ce contexte, la DDC veut soutenir l’amélioration des connaissances sur les ressources en eau et renforcer les capacités des acteurs clés à établir une gestion active, durable et souveraine des ressources en eau au Tchad.


« Promotion de la qualité de l’éducation de base au Tchad » (ProQEB)

01.07.2014 - 30.06.2018

Au Tchad, les offres éducatives formelles et non formelles sont de faible qualité et inadaptées aux besoins et réalités des communautés, qui assurent pourtant un rôle clef dans le fonctionnement du système éducatif. La DDC entend contribuer à l’amélioration de la qualité de ces offres, par la formation des acteurs de la chaîne éducative (instituteurs, animateurs, formateurs), et l’amélioration du cadre d’enseignement-apprentissage, au Batha et au Moyen Chari. Les résultats ainsi obtenus permettront d’influencer la qualité de l’éducation au niveau national.


Soutien au développement des filières arachide et karité au Tchad

01.06.2014 - 30.06.2019

L’arachide et le karité présentent des potentiels de diversification de la production agricole et d’accroissement des revenus des exploitations familiales (EF) encore largement inexploités dans les régions du sud du Tchad. En soutenant le développement de ces deux filières, la DDC contribuera à la création de richesses en milieu rural, à la réduction de la vulnérabilité des ménages et des inégalités (en particulier entre hommes et femmes) dans une logique de développement durable.



Opérationnalisation de la filière semencière au Tchad

01.03.2013 - 31.03.2018

Au Tchad, les céréales sont les principales productions des exploitations familiales et la base de leur alimentation. Les rendements agricoles sont faibles et l’insécurité alimentaire reste importante. Les semences, pratiquement le seul intrant utilisé actuellement par les producteurs au Tchad, permettent l’intensification de la production à moindre coût. La DDC entend faciliter l’accès des producteurs et productrices à des semences de qualité acceptable dans quatre régions d’intervention. Cela permettra une augmentation de la production et des revenus des exploitations familiales.


Renforcement de l’élevage pastoral

01.03.2013 - 13.04.2018

L’élevage pastoral est l’activité économique dominante et le mode de vie principal des régions sahélo-sahariennes du Tchad. Il est un facteur essentiel de stabilité socioéconomique et de sécurité. Il est confronté à des difficultés croissantes, liées notamment au changement climatique. La DDC entend renforcer l’élevage pastoral dans trois régions au bénéfice direct de 700'000 personnes, par la réalisation de 100 puits pastoraux et 10 mares, le balisage de 500 km de couloirs de transhumance, et par le soutien aux services à l’élevage et aux organisations pastorales

Objet 1 – 10 de 10

  • 1