Une approche axée sur les causes centrales des fragilités et de la résilience

La Suisse a considérablement accru son soutien aux régions fragiles et touchées par des conflits. Le message de la coopération internationale pour la période 2017-2020, approuvé par le Parlement, a augmenté de 50% l’aide bilatérale consacrée à ces pays.

Ces moyens sont alloués à la lutte contre les causes des conflits, au renforcement de la société civile, à l’encouragement du respect des droits de l’homme ainsi qu'à la promotion d'une gouvernance responsable au niveau national et local.

La DDC est active dans plusieurs pays et régions touchés par des conflits, latents ou ouverts, et affectés de manière prononcée dans une ou plusieurs dimensions de la fragilité, notamment en Afghanistan, en Afrique du Nord, au Burundi, dans la Corne de l’Afrique, à Haïti, au Mali, au Myanmar et au Népal.

De nouvelles pistes pour la coopération au développement

En 2015, les Etats membres de l’ONU ont adopté l’Agenda 2030 pour le développement durable. L’objectif de développement durable n°16 établit un lien direct entre des sociétés pacifiques, inclusives et des institutions fortes avec le développement durable. Cet objectif consacre la paix comme un sujet légitime de développement et matérialise ainsi l’engagement international pris à Busan en 2011 pour une «Nouvelle donne pour l’engagement dans les États fragiles».

Les considérations humanitaires, l'objectif d'un développement durable et l'amélioration de la sécurité mondiale sont autant de raisons qui militent en faveur d'efforts particuliers dans les contextes fragiles, malgré les risques accrus qu'ils présentent. Ces efforts s’inscrivent à la croisée des grands agendas internationaux pour la pérennisation de la paix, pour l’humanité ou pour les droits humains. Ces efforts reconnaissent enfin la nécessité d’adapter toute intervention à son contexte, tout en en percevant l’entière complexité.

Lutter contre les fragilités permet d’atteindre ceux qui sont le plus à risques d’être laissé pour compte

Les communautés les plus à risques sont celles qui sont affectées par des conflits armés chroniques et par les autres formes de violence, le manque d’accès à la justice, une corruption rampante, le manque de respect des droits humains, ou des institutions non-inclusives et non-redevables.

Les pays en situation de fragilité comptent parmi ceux ayant le moins bien réalisé les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) avant 2015. Ils risquent également d’être laissés pour compte dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030. C’est pourquoi lutter contre les différentes formes de fragilités contribue directement à atteindre les populations laissées pour comptes, et en particulier les plus exposées.

Documents

Projets actuels

Objet 1 – 3 de 3

  • 1

Appui à la gestion foncière

01.01.2014 - 31.12.2019

Lancé depuis 2008 au Burundi et 2011 en RDC, le programme d’appui à la gestion foncière met le focus stratégique sur la sécurisation des droits en milieu rural ainsi que le développement et la mise en œuvre des politiques foncières en vue de garantir une meilleure gouvernance dans ce domaine et la réduction des conflits dans les communautés. Le focus portera sur le renforcement et l’extention des services fonciers, la reconnaissance des droits sur les terres rurales et l’amélioration du cadre légal et politique.


Multi Donor Trust Fund (MDTF)

01.12.2013 - 31.12.2020

The MDTF aims to reduce the socio-economic marginalisation of people, with focus on women, religious minorities and internally displaced people, in the Pakistan border regions to Afghanistan; the fund will contribute to state-building in the most fragile regions of the country by strengthening capacity of the subnational governments. Consequently, the population will get increased access to basic services and livelihood opportunities.


JPO Programme, Volées 2013-2018, Humanitarian Aid HA

01.09.2013 - 31.12.2019

The aim of the programme is to increase Switzerland's presence within the UN system. This measure also meets the more general aim of strengthening the influence and quality of Switzerland's political dialogue with the target agencies. The JPO programme will eventually serve to intensify this political dialogue and increase Switzerland's capacity to monitor the work of agencies through direct contact with the JPOs recruited through this programme.

Objet 1 – 3 de 3

  • 1