Entretien avec Katarzyna Klimek, participante au programme Sciex

Katarzyna Klimek travaille dans son bureau
© Tomasz Markowski

Katarzyna Klimek, post-doctorante polonaise, a effectué en 2010-2011 un séjour de recherche à l'Institut du tourisme de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) durant lequel elle a approfondi la question du management stratégique de destination touristique. Elle est titulaire d'un master en psychologie et d'un doctorat en gestion et en tourisme.


Comment as-tu entendu parler du programme Sciex?

Un peu par hasard. La Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) est partenaire de divers projets de la contribution de la Suisse à l'élargissement de l'UE en Pologne. Dans le cadre d'un projet, des représentants de la HES-SO sont venus visiter l'université polonaise dans laquelle j'ai étudié. C'est à cette occasion que j'ai entendu parler du programme.


Pourquoi as-tu décidé de postuler pour une bourse d'études Sciex?

Parce que je voulais compléter mes connaissances, notamment me former au DMO (Destination Management Organization). Je voulais intégrer une équipe travaillant dans le management stratégique de destination touristique, car ce domaine n'est pas très répandu en Pologne. L'objectif de mon séjour de recherche était d'acquérir des connaissances théoriques et pratiques sur le DMO. L'idée était également de comparer les situations dans les deux pays afin d'évaluer si le DMO peut et doit être introduit en Pologne.


Quel bilan tires-tu de cette expérience en Suisse?

J'ai beaucoup appris sur le DMO et sur d'autres sujets. J'ai également rencontré des gens importants qui ont introduit cette approche en Suisse. Ce séjour m'a ouvert des possibilités professionnelles que je ne m'étais jamais imaginé jusqu'ici.

 

Quel a été le bénéfice de ce séjour pour ton activité de recherche?

J'ai publié deux articles en 2012 et un livre en 2013 sur le management stratégique de destination touristique. J'ai aussi beaucoup appris sur son application en Suisse. Ces connaissances pourront m'être utiles pour l'introduction du DMO en Pologne.


Que fais-tu aujourd'hui?

Pendant les quatre années qui ont suivi la bourse d'études, j'ai continué de travailler à la HES-SO jusqu'à aujourd'hui. J'ai participé à divers projets régionaux et touristiques de la contribution de la Suisse à l'élargissement de l'UE en Pologne dont la HES-SO était partenaire. Je faisais le lien entre les équipes suisses et les partenaires polonais sur place. Je souhaite maintenant retourner en Pologne pour intégrer l'université dans laquelle j'ai étudié. Mon vœu est également d'essayer d'introduire le management stratégique de destination touristique dans mon pays.