Projets destinés à préserver des écosystèmes menacés

Projet terminé

La Suisse finance deux projets de préservation de la biodiversité en Slovaquie, qui visent à protéger des écosystèmes menacés. L’un des projets a pour but d’améliorer l’observation et l’étude des forêts, l’autre de protéger les espaces et les habitats naturels dans les Carpates slovaques. La contribution suisse à ces deux projets avoisine 4,2millions de francs.

Pays/région Thème Période Budget
Slovaquie
Protéger l’environnement
Biodiversity
Biodiversité
01.07.2011 - 31.12.2016
CHF 2'088'000

Remarque : les textes de toutes les rubriques, à l’exception des résultats obtenus, décrivent la situation avant le début du projet.

Le changement climatique et les autres atteintes à l’environnement menacent l’existence d’un grand nombre de forêts, d’habitats naturels et de zones protégées. Ces écosystèmes remplissent pourtant de multiples fonctions et abritent d’innombrables espèces vivantes. En Slovaquie, une grande partie de la population rurale travaille directement ou indirectement dans l’industrie du bois et le tourisme. Les forêts, de même que les zones naturelles, sont dès lors de grands pourvoyeurs d’emplois. Dans le cadre de sa contribution destinée à atténuer les disparités économiques et sociales dans l’Union européenne élargie, la Suisse soutient deux projets de protection de la nature en Slovaquie.

Projet 1: observation et étude de l’écosystème forestier

Pour évaluer aussi précisément que possible si une forêt présente l’équilibre nécessaire à sa survie, il faut disposer de données complexes, que l’on ne peut réunir qu’à l’aide d’instruments de mesure modernes. Or ces outils coûtent cher et leur manipulation nécessite des connaissances techniques spécifiques. Le projet Monitoring and research of forest ecosystems propose un appui à la Slovaquie dans les domaines de la collecte et du traitement de telles données, ainsi qu’en matière d’aménagement forestier. Les autorités et les gardes forestiers pourront ainsi évaluer au mieux l’état des forêts et assurer une intervention rapide, ciblée et efficace en cas d’urgence.

Un système efficace et moderne de photographie numérique aérienne au service de la protection de la forêt

Le projet finance trois mesures complémentaires destinées à améliorer sensiblement l’observation et l’étude de la forêt en Slovaquie:

  1. Les cartes forestières existantes seront actualisées et leur contenu sera augmenté. En effet, seules des cartes tridimensionnelles précises et complètes permettent d’assurer une gestion et une exploitation à la fois rentables et durables des forêts.

  2. Les relevés nécessaires seront réalisés au moyen d’appareils modernes financés dans le cadre de la deuxième phase du projet. Ils permettront de dresser à peu de frais des modèles numériques de qualité de la configuration du terrain et de sa surface.

  3. La troisième phase du projet comprend des cours de formation en collaboration avec le partenaire suisse, soit l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage. Organisés dans une portion de forêt soigneusement sélectionnée, ces cours porteront sur l’utilisation des nouveaux équipements et sur l’observation à distance de la forêt. La contribution suisse à ce projet se monte à près de 2,1millions de francs.

Projet 2: réhabilitation durable de zones protégées et d’habitats naturels dans les Carpates

Le second projet, Development of nature conservation and of protected areas in the Slovak Carpathians, a pour objectif d’améliorer la protection et d’assurer l’exploitation durable d’espaces et d’habitats naturels dans les Carpates slovaques. A cet effet, il vise à élaborer des directives pour le développement futur de ces zones, tout en encourageant le transfert de connaissances. La population en tirera un double bénéfice: le projet contribuera à améliorer non seulement la qualité de l’environnement, mais aussi les infrastructures touristiques. Il fera ainsi des Carpates slovaques une destination de vacances plus attractive et offrira de nouvelles sources de revenus à la population locale.

Les mesures complémentaires de préservation de la nature bénéficient à la population

Le projet comprend une série d’activités complémentaires. D’une part, il consiste à délimiter avec précision les catégories et les classes actuelles des zones protégées dans les Carpates. Ce travail est essentiel pour l’élaboration de directives de protection efficaces, l’étape suivante du projet. D’autre part, le projet servira à moderniser des sentiers pédagogiques, de même qu’à réaliser des films et d’autres supports promotionnels, qui seront distribués à des centres d’information et à des offices du tourisme nationaux.

Certaines zones naturelles présentent un état si déplorable, qu’elles ont été rayées de la liste des écosystèmes à protéger. Le projet s’attachera dès lors à élaborer des plans pour restaurer ces zones, afin qu’elles puissent figurer à nouveau au rang des habitats naturels à protéger. Le projet fait intervenir des acteurs aussi bien slovaques que suisses. La contribution suisse à ce projet atteint également près de 2,1millions de francs.

 

Grâce à des systèmes de capteurs ultramodernes télécommandés, nous pouvons beaucoup mieux gérer les nombreux défis qui se posent de nos jours en matière de sylviculture, notamment concernant la participation de cette dernière au développement et à la mise en œuvre de la politique du gouvernement slovaque. Grâce à cette technologie de pointe, nous serons mieux à même d’estimer les conséquences du changement climatique sur la santé et la vitalité des écosystèmes forestiers. En outre, des procédures de planification optimisées procurent des avantages directs aux propriétaires forestiers, aux collectivités locales et à l’économie nationale. Un accès public amélioré à une base de données forestières élargie crée notamment les conditions nécessaires à une meilleure administration et exploitation des forêts, dont tous les citoyens de Slovaquie tireront profit.

 

Milan Lalkovic, Directeur général, Centre national forestier de la République slovaque