Swisscoy et KFOR

Hélicoptère de type Superpuma
Hélicoptère de type Superpuma, © DDPS/Philip Kessler

L’OTAN est engagée dans plusieurs opérations de stabilisation avec le soutien des Etats partenaires, dont la Suisse. Au Kosovo et sous l’égide des Nations Unies, la compagnie suisse (Swisscoy) intégrée à la KFOR, participe avec succès à la stabilisation de cette république balkanique. Le contingent de la Swisscoy se compose d’un maximum de 235 militaires volontaires et son engagement repose sur la décision du Conseil fédéral du 23 juin 1999 visant une participation militaire à la KFOR sur la base de la Résolution 1244 de l'ONU. En juin 2017, le Parlement a approuvé une nouvelle prolongation du mandat jusqu’à fin 2020.

A l’origine, les objectifs de la KFOR consistaient à décourager une reprise des hostilités, à instaurer un environnement sûr et à veiller au maintien de la sécurité et de l'ordre publics, à démilitariser l'Armée de libération du Kosovo, à appuyer l'action humanitaire internationale et à assurer une coordination avec la communauté civile internationale présente sur place. Aujourd’hui, la KFOR contribue toujours à maintenir un environnement stable et sûr au Kosovo et à y préserver la liberté de circulation au profit de toutes les communautés.   

La KFOR compte aujourd’hui un effectif d’environ 4600 hommes et femmes mis à disposition par 31 pays alliés et partenaires de l’OTAN. La KFOR travaille en coopération et en coordination avec l'ONU et l'Union européenne (UE). En avril 2013, sous les auspices de l’UE, Belgrade et Pristina ont conclu un accord de normalisation qui a comme ambition de trouver une solution durable au conflit tout en donnant un élan à l'intégration euro-atlantique des Balkans occidentaux. Cet accord est fermement soutenu par l’OTAN.

La Swisscoy fournit des prestations dans un cadre multinational avec les éléments listés ci-après.

  • une section de transport avec ses véhicules spéciaux;
  • une section de pionniers responsable des projets de construction généraux de la KFOR;
  • des équipes de liaison et de surveillance (Liaison and Monitoring Teams LMT) sur quatre emplacements;
  • des officiers d’état-major à l’échelon QG de la KFOR et un détachement régional interarmées (Joint Regional Detachement JRD);
  • la Police militaire internationale (PMI);
  • une équipe Explosive Ordnance Disposal (EOD);
  • une équipe médicale;
  • un détachement des Forces aériennes disposant de deux hélicoptères de type Superpuma.