La Suisse et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

Logo UNODC
© UNODC © UNODC

Par sa participation active à diverses organisations et conventions internationales, la Suisse lutte contre le crime organisé, le trafic de drogue et la traite des êtres humains ainsi que la corruption et le blanchiment d’argent. Elle œuvre également en faveur de la sécurité humaine et de l’état de droit.

La Suisse soutient des projets d’assistance technique menés par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans divers domaines liés à la sécurité humaine et à l’état de droit, tels que la lutte contre la traite des êtres humains, la corruption et le blanchiment d’argent, le renforcement des autorités de poursuite pénale et le respect des principes de l’état de droit dans la lutte contre le terrorisme.

La Suisse est un membre actif de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (pour la période 2013-2015) et elle participe en tant qu'observateur aux travaux de la Commission des stupéfiants. Elle est Partie à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et à ses trois protocoles additionnels, portant respectivement sur la traite des personnes, sur le trafic illicite de migrants et sur les armes à feu. Par ailleurs, elle est également Partie à la Convention contre la corruption. Elle participe activement aux travaux des conférences des Etats Parties à ces conventions, en particulier en ce qui concerne la mise en œuvre efficace desdites conventions et le recouvrement des avoirs acquis illégalement.

Informations supplémentaires