Projet Ecole résiliente au Burkina Faso


Les attaques terroristes qui frappent le Burkina Faso depuis 2017 ont entrainé la fermeture d’écoles et privé quelque 875’000 enfants (46% de filles) de leur droit à l’éducation. La Suisse soutiendra le Gouvernement, à travers l’UNICEF, afin d’assurer la continuité éducative à tous les enfants dans un environnement scolaire sûr. Par cette intervention mettant l’accent sur les enfants/jeunes, la Suisse agit en faveur de la stabilité du Burkina Faso et de la région, répondant ainsi aussi à ses intérêts propres.

Country/region Topic Period Budget
Burkina Faso
Education
Primary education
Teacher training
Education policy
01.11.2018 - 30.10.2021
CHF 5'100'000
Background Si le Burkina Faso est frappé par les attaques terroristes depuis décembre 2015, depuis 2017, les écoles des régions frontalières avec le Mali et le Niger sont devenues des cibles des terroristes, occasionnant la mort d’élèves et d’enseignants et la destruction d’écoles. Cette situation a créé la désorganisation des activités pédagogiques, la psychose au sein des communautés et le déplacement d’environ 25’000 personnes à l’intérieur du pays (17% hommes, 26% femmes et 57% d’enfants). La fermeture des écoles a privé des milliers d’enfants des activités pédagogiques et du droit à l’éducation. Les régions frontalières, déjà caractérisées par une forte absence de l’Etat, l’insécurité alimentaire et des poches de sous-scolarisation (surtout pour les filles) se retrouvent encore plus fragilisées. En réponse à cette situation, le Gouvernement a demandé l’appui des partenaires pour la mise en œuvre du programme d’urgence « Vers une école résiliente dans les régions frontalières ».  D’ici 2021, grâce aux actions de prise en charge psychosociale, de réduction des risques et du programme d’éducation par la Radio, la continuité éducative sera assurée dans les régions affectées par les attaques terroristes. La Suisse y apportera sa contribution à travers l’UNICEF.  Ce programme est une continuité de la phase pilote 2017-2018 à laquelle la Suisse a contribué par un financement de 223‘000 CHF et qui a permis la poursuite des activités pédagogiques dans environ 750 écoles. 
Objectives La continuité éducative d’environ 875'000 enfants dont 400’000 filles (46%) est assurée dans les régions frontalières du Burkina Faso avec le Mali et le Niger.
Target groups
  • 875’000 élèves (400’000 filles) dans sept régions (les Cascades, les Hauts-Bassins, la Boucle du Mouhoun, le Nord, le Sahel, l’Est et le Centre-Nord)
  • 8’800 enseignants dont 3’200 enseignantes   
  • 5’400 membres des communautés
  • 100 psychologues et 930 relais communautaires
  • le personnel des structures centrales et déconcentrées du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation
Medium-term outcomes
  1. Au moins 75% des écoles renforcées en approche Safe School mettent en œuvre les plans de préparation et de réponse sécuritaire
  2. la prise en charge psychosociale d’au moins 2’500 personnes à risque d’être exposées à des états post-traumatiques importants est assurée
  3. 75% des 875’000 enfants dont 400’000 filles ont accès à un programme d’éducation par la radio dont 20’000 à travers des clubs d’écoute
  4. la documentation de l’expérience et la diffusion des connaissances sont assurées grâce à une plate-forme en ligne et les études de suivi et d’évaluation
Results

Expected results:  

  • 24'000 acteurs dont 7'000 femmes issus de 4'400 écoles de la zone d’intervention sont formés sur l’approche Safe School
  • 5’000 enfants et adolescents en-dehors de l’école sont admis dans les centres à passerelle vers les écoles classiques ou franco-arabes ou ont achevé une formation professionnelle
  • le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation dispose d’un mécanisme efficace d’assistance psychosociale à travers 100 psychologues nationaux
  • 20'000 enfants ont accès à un programme d’éducation par la Radio à travers des clubs d’écoute
  • 24'000 acteurs dont 7'000 femmes issus de 4'400 écoles de la zone d’intervention sont formés sur l’approche Safe School
  • 5’000 enfants et adolescents en-dehors de l’école sont admis dans les centres à passerelle vers les écoles classiques ou franco-arabes ou ont achevé une formation professionnelle
  • le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation dispose d’un mécanisme efficace d’assistance psychosociale à travers 100 psychologues nationaux
  • 20'000 enfants ont accès à un programme d’éducation par la Radio à travers des clubs d’écoute


Results from previous phases:  

La mise en œuvre de la phase pilote « Vers une école résiliente dans les régions du Sahel, du Nord et du Centre-Nord du Burkina Faso » par l’UNICEF a obtenu les résultats suivants :

  • la poursuite des activités pédagogiques dans environ 750 écoles disposant de plans de préparation et de réponse aux attaques

  • le retour à la confiance des acteurs qui a permis de  conduire l’année scolaire jusqu’à son terme

  • l’évaluation mentale d’environ 1’200 personnes, dont 500 femmes et filles, et la prise en charge psychosociale spécialisée d’environ 400 personnes, dont 200 femmes et filles

    Leçons apprises

(i) L’approfondissement de l’analyse des risques en contexte de crise est essentielle pour la fixation des objectifs et la planification des mesures de mitigation (ii) le renforcement de la communication entre les partenaires est nécessaire pour la circulation de l’information (iii) la sensibilisation des acteurs, surtout le personnel enseignant, afin d’obtenir leur adhésion au projet et établir des critères consensuels de choix des bénéficiaires des formations, est importante (iv) les capacités des acteurs sur les standards de sécurité et de prévention doivent être renforcées.


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
Private sector
United Nations Organization (UNO)
  • Foreign private sector South/East
  • United Nations Children’s Fund


Coordination with other projects and actors
  • Le programme de renforcement des capacités des jeunes de 14-18 ans déscolarisés et sortants des structures d’éducation non formelle (2018-2021) du Fonds national pour l’Alphabétisation et l’Education avec la contribution de la DDC
  • Le Programme de Développement Stratégique de l’Education de Base (PDSEB) du Ministère de l’Education soutenu par la DDC et le Partenariat mondial pour l’éducation
  • Le Programme d’Appui à la Formation professionnelle par Apprentissage (PAFPA) financé par la DDC
  • Les Programmes régionaux : de Coopération transfrontalière locale et d’Education/formation des Populations pastorales  de la DDC
Budget Current phase Swiss budget CHF   5'100'000 Swiss disbursement to date CHF   2'000'000
Project phases Phase 1 01.11.2018 - 30.10.2021   (Current phase)