Crise politique au Burundi

Local news, 23.07.2015

La Suisse appelle à une résolution pacifique de la crise au Burundi et à une reprise de dialogue.

La Suisse réitère sa profonde inquiétude relative à la situation politique et sécuritaire qui prévaut au Burundi et les risques que celle-ci pose à la paix et la stabilité dans le pays et la région. 

La Suisse salue les efforts de médiation déployés par les acteurs de la Communauté de l’Afrique de l’Est, de la Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs, de l’Union Africaine et des Nations Unies pour trouver une issue politique à la crise actuelle et reste à disposition pour un éventuel appui à ces initiatives. La Suisse souligne l’importance de l’appropriation nationale de ces initiatives et de l’établissement d’un lien avec des initiatives de dialogue burundais. 

La Suisse regrette que les parties au dialogue inter-burundais n’aient pas pu trouver une solution acceptable par tous avant la tenue d’élections.  Elle appelle à une résolution pacifique du conflit et à une prise de responsabilité conjointe de tous les acteurs impliqués. Elle souligne l’importance de respecter les acquis des Accords d’Arusha et de la Constitution et rappelle l’esprit de compromis et de dialogue qui ont animé la mise en place de ces Accords ainsi que des Accords Globaux de Cessez-le-feu qui ont suivi en 2003 et en 2006. Pour trouver une sortie non violente à la crise actuelle, les acteurs impliqués doivent à nouveau faire preuve de cet esprit de dialogue. 

La Suisse exhorte toutes les parties à ne pas recourir à la violence et à respecter et faire respecter les droits de l’Homme.