Améliorer les perspectives économiques des jeunes gens en milieu rural

Projet terminé
Des paysans sont formés à la plantation verticale de tomates, une technique qui leur permettra de doubler leur production. ©DDC
Des paysans sont formés à la plantation verticale de tomates, une technique qui leur permettra de doubler leur production. ©DDC ©DDC

Un projet mené par la DDC dans le gouvernorat d’Assouan en Égypte, vise à améliorer les perspectives économiques des jeunes gens vivant dans cette zone rurale. La DDC apporte son soutien à des entreprises des secteurs de l’agriculture, de la production animale et de la pêche. Elle contribue à la création d’emplois susceptibles de freiner la migration des jeunes vers les centres urbains.

Pays/région Thème Période Budget
Egypte
Agriculture et sécurité alimentaire
Emploi & développement économique
Formation professionelle
Services agricoles & marché
Création d'emplois
Développement agricole
Développement de la chaîne de valeur agricole (til 2016)
Formation professionnelle
01.01.2013 - 31.05.2019
CHF 5'020'000

Depuis les bouleversements politiques de février 2011, l’Égypte est en pleine transition. La stagnation de l’économie et le manque d’emplois avaient contribué à forger le mécontentement à l’origine du soulèvement populaire du printemps 2011. Or, la situation n’est pas allée en s’améliorant. L’Égypte est aujourd’hui confrontée à un ralentissement de son économie doublé d’une hausse du chômage, ainsi qu’à une augmentation des inégalités régionales et de la pauvreté. Actuellement, 40% de la population égyptienne et plus de la moitié des jeunes vivent en-dessous du seuil de pauvreté.

Exploiter le potentiel de croissance économique

L’objectif de la DDC est de favoriser l’emploi des femmes et des hommes de moins de quarante ans vivant dans le gouvernorat d’Assouan. Le travail doit leur permettre d’obtenir des revenus sur la durée et suffisants, au point de devenir une alternative à la migration vers les centres urbains. 

La DDC promeut une croissance économique durable et solidaire axée sur le développement du marché du travail local. Sur la base d’une étude, elle a identifié le secteur agricole comme présentant un fort potentiel de croissance. 

A travers le projet actuellement mis en œuvre, 2500 jeunes gens devraient pouvoir accéder à de meilleurs revenus et 4000 bénéficieront de la création d’emplois. Le bienfait des mesures engagées devrait se propager à des familles entières, si bien que quelque 30‘000 personnes devraient voir leurs conditions de vie s’améliorer. 

Le projet met l’accent sur les processus agroalimentaires dans les petites entreprises. Il promeut la professionnalisation des procédés de production d’huiles végétales, de séchage de tomates ou encore de salage du poisson et, si possible, la réduction des coûts de production. Au moyen d’un fonds d’innovation, le projet permet également la réalisation d’essais pilotes tels que la transformation de pompes hydrauliques actionnées par des moteurs diesel en pompes écologiques fonctionnant à l’énergie solaire.

La DDC vise, au final, une amélioration des conditions de vie générales pour les personnes actives dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Fort taux de chômage

Le gouvernorat d’Assouan en Haute-Égypte compte 1,2 million d’habitants, dont 57% vivent en milieu rural. La pauvreté y est élevée et l’analphabétisme très répandu. L’économie est essentiellement axée sur l’agriculture, en plus du tourisme et d’une très faible industrie. L’isolement géographique du gouvernorat et la médiocrité de son infrastructure compliquent l’accès aux marchés. 

En 2010, le taux de chômage avoisinait les 19%, touchant en premier lieu les femmes et les jeunes. Les femmes représentent 75% de la main-d’œuvre. Elles travaillent essentiellement dans les exploitations agricoles familiales, à titre gratuit, ou sont employées et rémunérées par des exploitations agricoles tierces. 

En 2010, le gouvernement égyptien a lancé un programme national d’emploi des jeunes visant non seulement à soutenir les entreprises, mais aussi à promouvoir la formation de la jeunesse. Le printemps arabe en 2011 a toutefois bloqué la mise en œuvre des mesures prévues. Depuis, le chômage a poursuivi sa progression.

Fort engagement de la Suisse

Pour ce faire, elle agit en collaboration avec des coopératives et des ONG locales ainsi qu’avec des établissements de microfinance. Elle peut aussi compter sur le soutien de son partenaire contractuel CARE International Egypt, lui-même lié par contrat à WorldFish, déjà partenaire de la Suisse.

La DDC associe fortement la population locale aux activités mises en place, tout en tenant compte des structures politiques existantes. Elle est très impliquée dans le gouvernorat défavorisé d’Assouan avec deux autres projets parallèles qui visent à optimiser les techniques d’irrigation, à réduire la consommation d’eau et à améliorer la qualité de l’eau potable.