Relations bilatérales Suisse–Kosovo

La Suisse et le Kosovo entretiennent des relations bilatérales étroites. La Suisse fait partie des principaux pays partenaires et pays donateurs du Kosovo.

Points clés des relations diplomatiques

Pendant le conflit de 1998 à 1999, la Suisse a fourni une aide humanitaire et mis en œuvre des programmes favorisant le retour et la réinsertion des réfugiés et des personnes déplacées. Ces activités ont ensuite fait place à des programmes de reconstruction et de développement. Dans le cadre d’un programme de promotion de la paix, la Suisse participe aux opérations de maintien de la paix et contribue à instaurer une stabilité durable dans le pays.

La Suisse a reconnu la nouvelle République du Kosovo et a établi des relations diplomatiques et consulaires avec elle le 27 février 2008. Depuis, la Suisse et le Kosovo ont conclu des accords bilatéraux, notamment dans les domaines de la coopération technique et financière, de l’aviation civile, du transport de passagers et de marchandises par route, du commerce, de la protection des investissements et de la sécurité sociale.

Banque de données des traités internationaux

Coopération en matière d’éducation, de formation, de recherche et d’innovation

Les chercheurs et artistes du Kosovo peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Le Kosovo est un pays partenaire du programme SCOPES, qui soutient la coopération scientifique entre la Suisse et les pays d’Europe de l’Est.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers SEFRI

Swiss National Science Foundation: Scientific co-operation between Eastern Europe and Switzerland

Promotion de la paix et sécurité humaine

La Suisse œuvre en particulier pour la promotion du dialogue politique, l’intégration des minorités, le traitement du passé, le renforcement des institutions démocratiques et le déminage humanitaire.

Par ailleurs, la Suisse met plusieurs experts suisses à la disposition des missions internationales au Kosovo. Depuis 1999, l’armée suisse participe, avec la SWISSCOY, à la Force pour le Kosovo (KFOR), la mission internationale de maintien de la paix. Cet engagement militaire se fonde sur la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Armée suisse: engagements de promotion de la paix à l’étranger, Swisscoy

Kosovo, Secrétariat d'État à l’économie SECO

Coopération au développement et aide humanitaire

La Suisse a fourni une aide humanitaire au Kosovo dès 1998. Cette aide a ensuite été remplacée par des programmes de coopération au développement à long terme. La stratégie de coopération 2017-2020 de la DDC, du SECO et de la Direction politique se concentre sur les domaines suivants: 

  • Gouvernance démocratique et sécurité humaine

  • Économie et emploi

  • Eau et changement climatique

  • Santé

  • Migration 

De par son engagement, la Suisse fait partie des principaux pays donateurs du Kosovo.

Coopération au développement et aide humanitaire

Bureau de coopération suisse en Kosovo

Ressortissants suisses au Kosovo

Selon les statistiques des Suisses de l’étranger, 476 ressortissants suisses résidaient au Kosovo fin 2018.

Historique des relations bilatérales

Le Kosovo a déclaré son indépendance le 17 février 2008. La Suisse a reconnu la nouvelle république et a établi des relations diplomatiques et consulaires avec elle le 27 février 2008.

En 1960, la Suisse a commencé à recruter des travailleurs en provenance de la région autonome du Kosovo, rattachée à l'ancienne République fédérale de Yougoslavie. Dans les années 1990, elle a accueilli des dizaines de milliers de réfugiés qui fuyaient la guerre dans la région. Elle s'est ensuite engagée activement dans la reconstruction et le développement du Kosovo.

Kosovo, dictionnaire historique de la Suisse