Partenariats pour l’exercice d’une gouvernance appropriée (PEGA)


La région comme unité administrative décentralisée assure la cohérence et coordination des politiques publiques et initie des cadres de dialogue avec les acteurs du développement économique local. La dernière phase du PEGA couvre Sikasso, Mopti et Tombouctou. Elle permet à la Suisse de soutenir la consolidation des compétences des régions en faveur d’une bonne gestion des affaires publiques et contribue ainsi à la création de perspectives économiques durables et à la stabilité du Mali.

Country/region Topic Period Budget
Mali
Governance
Conflict & fragility
Decentralisation
Democratic participation and civil society
Public sector policy
Conflict prevention
01.03.2019 - 31.12.2022
CHF 10'000'000
Background Trois ans après la signature de l’Accord de Paix de 2015, on constate un retard dans l’adoption et la mise en œuvre des réformes prévues. La décentralisation peine à avancer. Les élections se sont tenues, mais ont plongé le pays dans un cycle de contestations populaires. La politisation du découpage territorial consigné dans l’Accord suscite l’ire des citoyens et des groupes signataires.  Devant ces pressions, le Gouvernement place les collectivités des régions au cœur de la décentralisation et du pilotage local des politiques publiques. Il valorise aussi le rôle de médiateurs sociaux et des autorités traditionnelles dans la gouvernance des affaires et en faveur d’une meilleure cohésion sociale. Les régions reçoivent de nombreux appuis aux développement et de l’assistance humanitaires au sein de leurs institutions et sur leur territoire. La coordination et la mise en cohérence de ces appuies avec les politiques locales par les Conseil Régionaux (CR) reste un grand défis.
Objectives Les populations des régions de Tombouctou, Mopti et Sikasso améliorent leurs conditions de vie grâce à la fourniture de services de qualité et à la coordination efficace des actions inclusives, favorisant la cohésion sociale. 
Target groups
  • Les collectivités territoriales (CT) et les inter collectivités de Tombouctou, Mopti et Sikasso;
  • L’association des Régions du Mali (ARM) et l’Association des Municipalités du Mali (AMM) ;
  • Les ministères sectoriels en charge de domaines transférés aux élus locaux;
  • La société civile ;
  • Les acteurs du secteur privé
Medium-term outcomes
  • Les Conseils Régionaux (CR) de Mopti, Tombouctou et Sikasso sont mieux organisés, assument le leadership dans la coordination du développement, en partenariat avec les acteurs privés et publics sur leurs territoires.
  • La société civile, les organisations communautaires, les autorités traditionnelles et leaders d’opinion des Régions de Mopti, Tombouctou et Sikasso participent activement à la gestion des affaires publiques et au renforcement de la cohésion sociale.
Results

Expected results:  

  • 3 stratégies de développement économique et social élaborées de façon concertée avec les différents projets/programmes d’appui aux régions concernées
  • 1 cadre régional de coordination des actions de développement et de l’humanitaire mis en place par région d’intervention;
  • 3 dispositifs de suivi-évaluation mis en place indiquant le pourcentage des budgets alloués aux infrastructures, aux jeunes et aux femmes suivi des allocations budgétaires ;
  • 3 dispositifs d’orientation et d’insertion professionnelle des jeunes (femmes et hommes) sont appuyés par les CR ;
  • ▪ Au moins 160 cadres de prévention et de gestion des conflits opérationnels dans les 3 régions   ;
  • Un répertoire sur la typologie des conflits fonciers élaboré et partagé dans chaque région ;
  • 3 espaces d’interpellations citoyennes tenus par an dans chaque région sur l’inclusion, la cohésion sociale, la prise en compte des besoins des jeunes et des femmes ;
  • 3 compétences transférées font l’objet de suivi sur l’effectivité des réformes au niveau local et national.


Results from previous phases:  

Les CR affirment mieux leur leadership;

L’appui Budgétaire Sectoriel Décentralisé (ABSD) augmente la responsabilisation, prévisibilité, résilience et transparence budgétaire des collectivités;

La participation communautaire dans les phases de planification, de mise en œuvre et de suivi favorise la cohésion sociale, réduit les inégalités ;

Le suivi-évaluation permet aux CR de prendre des décisions sur la base d’informations documentées;

Le secteur privé organisé est un allié des Collectivités Territoriales (CT) pour la valorisation du potentiel économique ;

La restructuration du mandataire OXFAM a affecté la réalisation des activités d’appui à la société civile.


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
Foreign state institution
  • Sub-National State SouthEast


Other partners
Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale ; Mandataire (O1,à recruter) ; Consortium Réseau Réussir la Décentralisation/Association pour la Formation et l’Appui au Développement Mali (AFAD) (O2)
Coordination with other projects and actors Portfolio DDC dans les 3 régions ; PTF et acteurs de développement et humanitaires dans les 3 régions (ONG, UN, privé) 
Budget Current phase Swiss budget CHF   10'000'000 Swiss disbursement to date CHF   12'724 Budget inclusive project partner CHF   107'200'000
Project phases Phase 5 01.03.2019 - 31.12.2022   (Current phase) Phase 4 01.01.2015 - 31.03.2019   (Completed) Phase 3 01.08.2009 - 31.12.2014   (Completed)