Relations bilatérales Suisse–Mozambique

Les relations entre la Suisse et le Mozambique sont bonnes. Le Mozambique est un pays prioritaire de la coopération suisse au développement. La Suisse a soutenu le Mozambique face aux conséquences de la guerre civile qui a ravagé le pays de 1976 à 1992. Le potentiel économique du pays offre des perspectives d’échanges et d’investissements accrus pour les entreprises suisses.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse et le Mozambique ont entamé leurs relations diplomatiques en 1976, juste après l’indépendance du pays. Des visites officielles de haut niveau ont régulièrement eu lieu depuis entre la Suisse et le Mozambique.

Dans le cadre de sa politique de promotion de la paix, la Suisse a soutenu le Mozambique face aux conséquences de la guerre civile (1976-1992) avec de l’aide humanitaire et de l’aide au développement. Depuis, le Mozambique reste affecté par un conflit latent entre le parti FRELIMO, au gouvernement depuis l’indépendance, et le parti d’opposition RENAMO, qui a maintenu un mouvement armé tout en participant à la vie politique du pays. La Suisse préside depuis début 2017 un Groupe de contact composé de sept membres accompagnant les deux parties au conflit en vue de la conclusion d'un accord de paix durable.

Coopération économique

Après avoir connu pendant quinze ans une période de stabilité économique, avec une croissance d’environ 7% par an, le Mozambique vit aujourd’hui une crise économique et financière liée en partie au fort endettement. Néanmoins, sa situation géographique favorable, ses ressources naturelles (terres, charbon, etc.) et surtout ses réserves de gaz naturel encore peu exploitées assurent au pays un potentiel économique considérable.

Plusieurs entreprises suisses se sont implantées au Mozambique ces dernières années, signe que ce pays suscite un intérêt grandissant. Dans ce contexte, l’ambassade de Suisse à Maputo a mis en place en 2013 le Swiss Mozambican Business Network, qui a formellement évolué en Chambre de Commerce Suisse-Mozambique en 2017.

Swiss Mozambican Business Network (en)

Un accord commercial conclu en 1979 ainsi qu’un accord bilatéral de promotion et de protection des investissements conclu en 2002 forment la base du développement des relations économiques entre les deux pays.

Banque de données des traités internationaux

La Suisse importe du Mozambique principalement des produits agricoles, tels que du tabac, ainsi que des pierres et métaux précieux. En retour, elle exporte surtout des produits pharmaceutiques et du matériel médical.

Promotion commerciale, Switzerland Global Enterprise

Coopération au développement et aide humanitaire

Le Mozambique est un pays prioritaire pour la coopération suisse au développement. Le programme de coopération s'articule autour de trois axes principaux: le développement économique, la santé et la gouvernance locale. La Suisse soutient des projets locaux, principalement dans les provinces septentrionales de Cabo Delgado, Niassa et Nampula. Au niveau national, la Suisse soutient le gouvernement pour la réalisation de réformes institutionnelles dans divers secteurs.

Secrétariat d’Etat à l’économie SECO, Coopération et développement économiques

Coopération au développement et aide humanitaire

Les Suissesses et les Suisses au Mozambique

Selon la statistique des Suisses de l’étranger, 149 ressortissants suisses vivent actuellement au Mozambique

Historique des relations bilatérales

Le 30 octobre 1974, le Conseil fédéral a reconnu l’indépendance du Mozambique, qui fut officiellement proclamée le 24 juin 1975. En 1977, la Suisse a ouvert une ambassade à Maputo, et en 1979, elle a initié sa coopération bilatérale au développement.

Les racines de la coopération suisse avec le Mozambique remontent aux années 1880, avec la fondation de la Missão Suiça (Mission suisse). Les missionnaires suisses devinrent connus dans le pays pour leur engagement social : ils construisirent des hôpitaux et des écoles où ils enseignèrent également les langues locales, ce qui causa des désaccords avec le pouvoir colonial portugais. Les missionnaires eurent pour élèves des Mozambicains influents comme Eduardo Mondlane, cofondateur et président du parti FRELIMO.

Mozambique, Dictionnaire historique de la Suisse