Département fédéral des affaires étrangères DFAE

«La coopération entre les États est aussi importante aujourd’hui qu’il y a 75 ans»

L’Organisation des Nations Unies fête son 75e anniversaire en 2020. Dans une vidéo, le conseiller fédéral Ignazio Cassis rend hommage au travail effectué – notamment dans la lutte contre la pandémie – et au rôle fondamental de l’organisation dans la construction de l’avenir, alors que l’Assemblée générale de l’ONU a donné le coup d’envoi de la 75ème session annuelle.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis se tient devant un podium, derrière lui un mur avec le logo de l'ONU.

Dans un message vidéo à l'occasion du 75e anniversaire de l'ONU, le conseiller fédéral Ignazio Cassis rend hommage au travail accompli au cours des dernières décennies. © Keystone

La charte des Nations Unies, signée par 50 États le 26 juin 1945 à San Francisco, marque la fondation de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Le monde se trouve alors à la sortie de la guerre. Les Etats cherchent une voie pour éviter que de telles atrocités ne se répètent. Ils envisagent un ordre mondial fondé sur le dialogue et des règles communes.

75 ans plus tard, le monde fait face à une pandémie et les défis collectifs sont nombreux. La 75ème session de l’Assemblée générale de l’ONU a débuté le 15 septembre 2020. A son ouverture, son Président, le diplomate turc Volkan Bozkir, a rappelé la nécessité du système multilatéral aux 193 Etats Membres.

Dans ce contexte de l’Assemblée et de la commémoration du 75e anniversaire, le chef du Département des affaires étrangères Ignazio Cassis a préparé un message vidéo.

Il souligne le rôle fondamental de l’Organisation encore aujourd’hui. «Nous avons fait beaucoup de chemin depuis la création de l'Organisation il y a 75 ans. L’aide humanitaire, le respect des droits de l’homme, les opérations de paix et la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable ont sauvé et amélioré la vie d’innombrables personnes dans le monde entier».

Il rappelle aussi que, pour rester fortes et efficaces, les Nations Unies doivent s’adapter au monde actuel. «Nous ne pouvons pas nous reposer sur les acquis du passé. Les défis auxquels le monde d’aujourd’hui doit faire face sont en partie les mêmes – la faim, les conflits, les inégalités ou les violations des droits de l'homme – et en partie des nouveaux - le changement climatique, la révolution numérique et les nouveaux équilibres géostratégiques. À ceux-là s’ajoutent les crises globales comme la pandémie de la COVID-19, qui montre à quel point la coopération entre les États est aussi importante aujourd’hui qu’il y a 75 ans», ajoute-t-il.

La Suisse soutient les réformes visant à améliorer l’efficacité, la transparence et la coordination au sein de l’ONU. Elle positionne également Genève, comme centre du système multilatéral. «En tant que pays hôte, nous sommes fiers d’accueillir le siège européen des Nations Unies et heureux du travail que la Genève internationale accomplit chaque jour pour la paix et la prospérité dans le monde», a dit M. Cassis. Aux yeux de la Suisse, l’ONU constitue un instrument essentiel pour faire face aux défis globaux, encore plus dans un contexte international bouleversé.

Plus que jamais, « le multilatéralisme est de mise », conclut-il.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis dans un message vidéo pour la commémoration du 75e anniversaire de l’Organisation des Nations Unies. © DFAE

Dossier web: 75ème Assemblée générale de l’ONU – les priorités de la Suisse

Sur la base de la Stratégie de politique extérieure 2020-2023 et poursuivant sa candidature pour un siège au Conseil de sécurité pour les années 2023-2024, la Suisse s'est fixée quatre priorités pour son engagement à l’ONU pour la 75ème session de l’Assemblée Générale :

  • Faire face aux conséquences de la COVID-19,
  • Réformes de l’ONU,
  • Cybersécurité et gouvernance numérique,
  • Genève internationale

Le dossier fournit des informations régulièrement mises à jour sur la 75e Assemblée générale de l’ONU.

Dossier

Haut de page