Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis rencontre les gouvernements du Tessin et des Grisons

Les représentants de la Suisse italienne au sein du Conseil fédéral et dans les deux exécutifs cantonaux se rencontrent aujourd’hui à Bellinzone. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis s’est entretenu avec le Conseil d’État du canton du Tessin et le gouvernement du canton des Grisons. Parmi les thèmes abordés figuraient l’actualité liée au coronavirus, les relations transfrontalières, les rapports avec l’Union européenne ainsi que la promotion du plurilinguisme et de l’italianité.

28.09.2020
Le conseiller fédéral Cassis s'entretient à Bellinzona avec des membres des gouvernements cantonaux du Tessin et des Grisons.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis lors d'un entretien avec les membres des gouvernements cantonaux du Tessin et des Grisons. © Repubblica e Cantone Ticino

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis entretient un dialogue politique régulier avec les gouvernements cantonaux du Tessin et des Grisons. La dernière rencontre s’était tenue le 30 mars 2020, au plus fort de la crise liée à la pandémie de COVID-19. Celle d’aujourd’hui à Bellinzone a été l’occasion pour le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) d’aborder d’autres thèmes d’intérêt commun concernant la Suisse italienne, en commençant par la promotion du plurilinguisme et de l’italianité. Le conseiller fédéral a souligné les efforts entrepris par le DFAE en faveur de la défense des minorités et d’une représentation équitable des communautés linguistiques au sein de l’administration fédérale et des entreprises semi-publiques.

Il a rappelé notamment la nécessité de ne jamais baisser la garde sur la question du soutien au plurilinguisme suisse, dans la mesure où celui-ci joue un rôle essentiel pour la cohésion nationale et constitue une caractéristique qui nous distingue au niveau international et qui contribue à la crédibilité des bons offices proposés par la Suisse dans un grand nombre de crises. 

Coronavirus: l'importance du fédéralisme

La rencontre a également permis de faire le point sur les conséquences économiques et sanitaires de la crise liée au nouveau coronavirus, en particulier sur la possibilité d’une aggravation de la situation avec l’arrivée de l’hiver. «La crise liée à la pandémie de COVID-19 nous a montré une fois de plus l’importance du fédéralisme et de la cohésion nationale, mais aussi de la coopération avec les États voisins», a rappelé le conseiller fédéral. Ignazio Cassis a informé les gouvernements des cantons du Tessin et des Grisons sur l’état des relations avec l’UE, dans le contexte notamment des résultats de la votation de dimanche sur l’initiative visant à limiter l’immigration, rejetée au niveau national mais acceptée par une majorité d’électeurs tessinois. Les discussions ont également porté sur les relations avec l’Italie, en particulier sur les progrès réalisés ces derniers mois en direction d’un accord sur l’imposition des travailleurs frontaliers, ainsi que sur l’exploitation de l’hydroélectricité, sur la prochaine conférence annuelle des ambassadeurs suisses prévue à Pontresina, et sur l’École suisse de Milan, institution chapeautée par les deux cantons.

Haut de page