Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Journée de l’Afrique: «l’Afrique toute entière gagne en importance»

La Journée mondiale de l’Afrique est célébrée chaque 25 mai, date anniversaire de la création de l'Organisation de l'Unité africaine, ancêtre de l’Union africaine. A cette occasion, le DFAE adresse un message d’amitié aux populations et gouvernements africains et rappelle l’importance des relations avec ce continent. La Suisse a adopté cette année des nouvelles Stratégies dédiée à cette région du monde qui visent à bâtir des relations profitables pour tous.

Le ministre Cassis est assis sur le sol devant une maison et entouré de différent interlocuteurs africains, femmes, hommes et enfants.

Ignazio Cassis a effectué en février dernier une tournée africaine de six jours en Algérie, au Mali, au Sénégal et en Gambie. © DFAE

Portrait de l’ambassadrice Siri Walt
Siri Walt, ambassadrice, cheffe de la Division Afrique du DFAE © DFAE

«L’Afrique toute entière gagne en importance sur l’échiquier politique et économique mondial, y compris pour la Suisse», souligne l’ambassadrice Siri Walt, cheffe de la Division Afrique du DFAE.

58 ans après la création de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA), ancêtre de l’Union africaine (UA) - où la Suisse dispose depuis 2006 d’un siège d’observateur -, la diplomate, à l’occasion de la Journée mondiale, insiste sur le potentiel de cette région du monde. La Suisse souhaite y développer des relations orientées vers l’avenir et basées sur la confiance réciproque.

«L’Afrique peut célébrer les progrès significatifs qu’elle a su réaliser pour la promotion de la paix et le développement et ses nouvelles opportunités en matière de commerce, de digitalisation, de partenariats climatiques et migratoire», note encore Madame Walt.

Une évolution positive des relations Suisse-Afrique

«Les relations entre la Suisse et le continent africain ont évolué de manière positive ces dernières années», détaille Madame Walt.

Les relations entre la Suisse et le continent africain ont évolué de manière positive ces dernières années.
Siri Walt, ambassadrice, cheffe de la Division Afrique du DFAE

L’année 2021 a vu le lancement des Stratégies 2021-2024 pour l’Afrique subsaharienne ainsi que pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA). La Stratégie de coopération internationale pour cette même période met également l’accent sur ces deux régions.

Au début de l’année, le conseiller fédéral Ignazio Cassis s’est rendu dans quatre pays africains, l’Algérie, le Mali, le Sénégal et la Gambie. Le chef du DFAE a en outre reçu son homologue du Burundi à Berne début mai. Certaines de ces rencontres ont abouti à la signature d’accords sectoriels qui renforcent les relations bilatérales avec le continent.

En 2020, le Conseil fédéral a reçu le Président du Ghana Nana Addo Akufo-Addo pour une visite d’Etat. Cette visite a constitué la première visite d’un Chef d’Etat d’Afrique subsaharienne depuis 1956.

La pandémie actuelle de COVID-19 constitue un défi mondial qui nécessite une réponse collective. L’Union Africaine apporte une contribution importante à travers son Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). La Suisse y collabore et, avec ses partenaires, s’engage en faveur d'un accès équitable, y compris pour une distribution juste, des vaccins. Elle concrétise cet engagement au moyen donations, soutien financier ou assistance technique.

L’Afrique, un continent d’avenir

Portrait de Maya Tissafi.
Maya Tissafi, ambassadrice, cheffe de la Division MENA du DFAE. © DFAE

La journée mondiale 2021 coïncide avec le lancement par le DFAE de stratégies dédiées à cette zone géographique.

La Stratégie pour l’Afrique subsaharienne 2021-2024 validée par le Conseil fédéral en début d’année, a vocation à déployer la stratégie de politique extérieure de la Suisse dans les pays situés au sud du Sahara. L'engagement actif de la Suisse en Afrique du Nord est également au cœur de la Stratégie MENA 2021-2024, adoptée par le Conseil fédéral à l'automne 2020. Maya Tissafi, Cheffe de la Division MENA explique que « cette stratégie accorde une importance à la promotion de projets transrégionaux entre les pays d'Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne. Des exemples sont les projets dans le domaine de la migration ou dans la prévention de conflit.».

La Stratégie MENA accorde une importance à la promotion de projets transrégionaux entre les pays d'Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne.
Maya Tissafi, cheffe de la Division MENA du DFAE

 «La Suisse fédère pour la première fois, ses différentes politiques sectorielles au sein d’une vision d’ensemble cohérente afin de poser les bases d’une vaste collaboration d’égal à égal avec ses partenaires africains», avait déclaré Ignazio Cassis lors du lancement de cette stratégie.

La Suisse fédère pour la première fois, ses différentes politiques sectorielles au sein d’une vision d’ensemble cohérente afin de poser les bases d’une vaste collaboration d’égal à égal avec ses partenaires africains.
Ignazio Cassis, conseiller fédéral en charge du DFAE

«La région ne cesse de gagner en importance, y compris pour la Suisse. Ce serait donc une erreur de réduire l’Afrique aux défis qu’elle doit surmonter – même s’ils sont de taille – et de ne la considérer que sous l’angle de la migration. L’Afrique, c’est surtout de nouvelles opportunités».

Le continent africain a beaucoup à offrir et la Suisse y a donc progressivement renforcé sa présence. Dans un esprit de partenariat franc et constructif, la Suisse souhaite développer des liens et bâtir des relations profitables pour tous, pour l’Afrique et pour la Suisse. La stratégie tient compte des besoins de l’Afrique mais aussi des intérêts de la Suisse, de même que des histoires et valeurs communes.

Pourquoi le 25 mai est la Journée de l’Afrique?

La Journée mondiale de l'Afrique est célébrée le 25 mai, jour de la fondation de l’Organisation de l’unité africaine (OUA, 1963), devenue ensuite Union africaine (UA). L’Union est une organisation à laquelle ont adhéré la quasi-totalité des pays du continent africain, soit 55 États membres. Instance diplomatique continentale, l’organisation sait faire entendre sa voix auprès de la communauté internationale. Elle jouit d’une large reconnaissance en tant qu’instance politique unificatrice et les États africains s’y engagent activement. Depuis 2006, la Suisse dispose d’un siège d’observateur au sein de l’Union africaine.

Haut de page