Relations bilatérales Suisse–Eswatini

Les relations entre la Suisse et l'Eswatini sont bonnes mais peu intenses. La Direction du développement et de la coopération est engagée dans ce pays dans le cadre de son programme régional pour l’Afrique australe.

Points clés des relations diplomatiques

L'Eswatini est représenté depuis Bruxelles, avec un consul général honoraire à Zurich.

Traités bilatéraux

Coopération économique

Les échanges commerciaux directs entre les deux pays sont très modestes car les produits suisses consommés en Eswatini sont importés via l’Afrique du Sud. L' Eswatini, membre de l’Union douanière d’Afrique australe (avec l’Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho et la Namibie), est partenaire de l’accord de libre échange en vigueur entre l’Union et l’Association européenne de libre-échange (AELE).

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes de Eswatini peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d'études universitaires de la Confédération

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

A travers la Direction du développement et de la coopération (DDC), la Suisse participe au renforcement des processus électoraux et démocratiques dans les pays de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (Southern Africa Development Community, SADC), dont l'Eswatini fait partie. En partenariat avec la commission électorale, des organisations de la société civile, les partis politiques et le Parlement, l'objectif global de ce projet est de renforcer la capacité institutionnelle et technique du Secrétariat de la SADC et des parties prenantes aux élections (commission électorale, partis politiques et société civile) pour assurer la tenue d'élections pacifiques, démocratiques et crédibles.

Coopération au développement et aide humanitaire

La DDC soutient la «Nouvelle Initiative sur les Semences de Maïs en Afrique australe» (New Seed Initiative for Maize in Southern Africa) qui a pour objectif général d’améliorer la sécurité alimentaire des agriculteurs en Eswatini par le développement et la promotion de nouvelles variétés de semences.

Avec divers partenaires locaux, la Suisse soutient aussi un programme de prévention du SIDA chez les jeunes de 10–24 ans, dont le but est de réduire l’incidence des infections au virus du SIDA dans cette tranche de la population et d’améliorer la qualité de vie des jeunes atteints de la maladie.

Coopération au développement et aide humanitaire

Les Suissesses et les Suisses en Eswatini

Fin 2015 ,39 Suisses et Suissesses vivaient en Eswatini.

Historique des relations bilatérales

Le Conseil fédéral a reconnu en 1968 l’accession à l’indépendance de l'Eswatini (dénommé Swaziland à l'èpoque), ancien protectorat britannique, et nommé son ambassadeur à Pretoria (Afrique du Sud) pour le représenter auprès du roi.

En 1986, des militaires sud-africains ont enlevé deux Suisses en Eswatini. Une intervention diplomatique avait abouti à leur libération et à des excuses du ministre sud-africain des Affaires étrangères.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse