Département fédéral des affaires étrangères

Navigation

Navigation principale

Navigation secondaire

Informations complémentaires

Recherche rapide

Communiqué de presse

Vous êtes ici :

Relations bilatérales Suisse - Côte d'Ivoire

Depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire en 1960, les relations bilatérales ont toujours été amicales. La Suisse a apporté une contribution importante au développement du secteur alimentaire et de l’infrastructure ; elle joue également un rôle important en tant qu’investisseur et dans le domaine de l’aide humanitaire.

Points clés des relations diplomatiques

Le commerce, la coopération scientifique ainsi que l’aide humanitaire constituent les domaines les plus importants des contacts bilatéraux.

La Suisse et la Côte d’Ivoire ont conclu plusieurs accords bilatéraux, dont le premier remonte à 1962. Ils concernent le commerce, la protection des investissements et la double imposition ainsi que la coopération technique et scientifique.

Coopération économique

Malgré la crise politico-militaire qui sévit depuis les années 2000 et la baisse du volume des échanges subséquente, les relations économiques restent intenses. La Suisse exporte principalement des produits chimiques et des machines, pour un total de 36,3 millions de francs en 2011. La même année, elle a importé avant tout des matières premières énergétiques et des produits agricoles, pour un montant total de 90,5 millions de francs.

Après la France et le Royaume-Uni, la Suisse est le troisième investisseur en Côte d’Ivoire ; la trentaine d’entreprises suisses présentes sur le territoire interviennent dans le secteur de l’alimentation, de la chimie, du ciment et des infrastructures.

La Chambre de commerce suisse en Côte d’Ivoire a été fondée en 2010.

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Sis à Abidjan, le Centre suisse de recherches scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) est un acteur important dans le domaine de la recherche tropicale ; il a fêté son 60e anniversaire en 2011.

Par l’intermédiaire de la Commission fédérale des bourses, la Suisse accorde chaque année des bourses universitaires à des étudiants ivoiriens. Les titulaires d’un diplôme universitaire, sans distinction de discipline, ont la possibilité de poursuivre leurs études et leurs recherches dans une université suisse.

Promotion de la paix et sécurité humaine

Ces dernières années, la Suisse a soutenu différents projets en soutien au processus de paix et de réconciliation en Côte d’Ivoire. Dans le cadre de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), elle a notamment dépêché des experts chargés de développer et de soutenir la police ivoirienne.

Coopération au développement et aide humanitaire

Après la crise et la guerre civile de 2011, la Suisse a fourni une aide humanitaire ; cet engagement se poursuit dans l’ouest du pays.

Un accord de désendettement a été conclu entre les deux pays en 1994, dans le cadre du 700e anniversaire de la Confédération. D’un volume d’environ 360 millions de francs, il s’agit de l’une des plus grandes opérations de désendettement bilatérales jamais entreprises par la Suisse. Dans le cadre de cet accord, 51 millions de francs ont été consacrés à des projets de développement concrets dans le pays par le biais d’un fonds de contrepartie. Le programme a été conduit à son terme en 2008.

Les Suissesses et les Suisses en Côte d’Ivoire

Le nombre de ressortissants suisses en Côte d’Ivoire était supérieur à 500 dans les années 1970. On comptait parmi eux de nombreux commerçants, hôteliers, fonctionnaires internationaux et missionnaires. Début 2012, 190 Suisses étaient établis en Côte d’Ivoire.

Échanges culturels

Les échanges culturels privés sont très intenses.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a reconnu l’indépendance de la Côte d'Ivoire le 7 août 1960 et a ouvert une ambassade à Abidjan en 1961. Un vice-consulat y était déjà installé depuis 1952. À partir de 1962, la stabilité politique et les perspectives économiques ont permis la conclusion de plusieurs accords bilatéraux dans le domaine du commerce, de la protection des investissements et de la coopération technique.

Entre 1984 et 1990, cinq accords bilatéraux portant sur la réévaluation de la dette ivoirienne (360 millions de francs) ont été conclus entre les deux pays. En 1991, la Suisse a accordé un crédit mixte de 34 millions de francs pour la rénovation de cinq centrales hydrauliques.