Administration fédérale admin.ch
Département fédéral des affaires étrangères

Navigation

Navigation principale

Navigation secondaire

Informations complémentaires

Recherche rapide

Vous êtes ici :

Relations bilatérales Suisse–Myanmar

Après des décennies de dictature militaire, le Myanmar est depuis mars 2011 dirigé par un gouvernement civil. Ce dernier a mis en place des réformes en vue de l'ouverture politique et économique du pays. La Suisse, qui soutient cette évolution politique, a en conséquence renforcé ses activités de coopération au développement sur place. En octobre 2012, une ambassade suisse a été inaugurée à Yangon. L’ouverture progressive du Myanmar a eu pour corollaire une intensification des relations commerciales entre les deux pays.

Le Myanmar traverse actuellement une période de profonds bouleversements. Pendant près d'un demi-siècle, le pays a été aux mains d'une junte militaire autoritaire, jusqu'à son ouverture progressive en 2010. Pour la première fois depuis 20 ans, des élections ont eu lieu et la leader de l'opposition et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a pu sortir de sa résidence surveillée. En 2011, le gouvernement militaire a officiellement remis les rênes du pays à un gouvernement civil. Le serment prêté en 2012 par le nouveau président et ancien général Thein Sein a mis un point final à la transition d'une dictature militaire à un gouvernement civil.

 Prise de position, 13.1.2012

Points clés des relations diplomatiques

En réponse à l'ouverture du pays, la Suisse a ouvert une ambassade à Yangon en octobre 2012. Les affaires consulaires restent cependant du ressort du centre consulaire régional de Bangkok (Thaïlande). C'est en Suisse que la dissidente birmane Aung San Suu Kyi a fait sa première escale lorsqu'après 24 ans d'absence, elle s’est rendue en Europe en 2012.

 Visite d’Aung San Suu Kyi en Suisse
 Communiqué de presse, 1.6.2012
 Traités bilatéraux entre la Suisse et le Myanmar

Coopération économique

En mai 2012, suite à l'évolution de la situation au Myanmar, la Suisse a levé une grande partie des sanctions mises en place en protestation contre les violations des droits de l'homme commises par ce pays. Elle a toutefois maintenu l'embargo sur les biens d'équipement militaires et susceptibles d'être utilisés à des fins de répression. La levée d'une partie des sanctions a favorisé le renforcement des relations commerciales entre les deux pays. La Suisse exporte essentiellement des produits pharmaceutiques, des engrais, des instruments optiques et médicaux ainsi que des machines au Myanmar. Elle importe des textiles, des meubles et des produits agricoles.

http://www.seco.admin.ch/themen/00513/00620/00622/00628/index.html?lang=fr Secrétariat d’Etat à l’économie: mesures à l’encontre du Myanmar

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes birmans peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’Etat à l’éducation et à la recherche (SER) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

http://www.sbfi.admin.ch/themen/01366/01380/02175/index.html?lang=fr Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers

Les Suisses au Myanmar

Fin 2013, 84 Suisses vivaient au Myanmar, dont 24 binationaux.

Historique des relations bilatérales

De 1885 à 1948, le Myanmar (Birmanie) a été une colonie britannique. Au lendemain de son indépendance, le nouvel Etat est immédiatement reconnu par la Suisse. Le Myanmar et la Suisse entretiennent des relations diplomatiques depuis 1956. De 1957 à 1965, la Suisse disposait d'un consulat honoraire dans la capitale de Rangoun (aujourd'hui Yangon). En 2012, la Suisse a ouvert une ambassade à Yangon. Par cette initiative, le Conseil fédéral souhaitait saluer l'ouverture et la démocratisation du pays. La Birmanie a pris le nom officiel de Myanmar en 1989. 

Le pays possède des ressources naturelles considérables. A l'époque de son indépendance en 1948, l'ancienne Birmanie était le pays le plus riche d'Asie du Sud-Est. Jusque dans les années 1950, elle était le plus gros producteur et exportateur de riz. Si l'essor économique que connaît le pays depuis son ouverture perdure, le Myanmar pourrait devenir une importante place économique.

 Communiqué de presse, 1.6.2012
http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F16745.php Dictionnaire historique de la Suisse «Myanmar»