Département fédéral des affaires étrangères

Navigation

Navigation principale

Navigation secondaire

Informations complémentaires

Recherche rapide

Assemblée générale de l’ONU et sommet sur le climat 2014

Des drapeaux autour du siège de l’ONU, à New York © ONU

 (588 x 184)

Lors de l’ouverture du débat général de la 69e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York (24 – 26 septembre), le président de la Confédération Didier Burkhalter présentera les priorités de la politique étrangère de la Suisse dans le cadre de l’ONU.

Le 23 septembre, juste avant l’ouverture du débat général, se tiendra à New York un sommet sur le climat, où la conseillère fédérale Doris Leuthard représentera la Suisse.

http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/dfa/head/hoeven/ungv69.html Dossier

Coopération internationale: un métier

40 courts métrages dressent le portrait de professionnels employés dans des organisations de l’ONU à Genève.
http://cooperation.courtdujour.ch/ Courts métrages

Publications
Joseph Deiss, Président de l’Assemblée générale de l’ONU, 2010-2011
Contact spécialisé

Vous êtes ici :

Les Nations Unies (ONU)

Les initiatives suisses
Des Suissesses et des Suisses à des postes importants de l’ONU

Avec ses 193 Etats membres, l’Organisation des Nations Unies (ONU) est la seule organisation où peuvent se discuter un grand nombre de questions d’importance mondiale, dans une enceinte rassemblant tous les pays et les acteurs intéressés. L’ONU possède une universalité unique en ce qui concerne les sujets qu’elle aborde, ses membres, son implication dans des processus décisionnels, son rôle dans l'élaboration de normes et de standards internationaux et son rayonnement international. Malgré certaines insuffisances, elle bénéficie ainsi d'une légitimité unique au monde.

Il est indispensable pour la Suisse de s’engager au sein de l’ONU. Les défis actuels – qu’ils s’agisse de sécurité, de paix, de lutte contre la pauvreté, de droits humains ou de protection des ressources naturelles – ont une dimension globale.

Depuis son adhésion en septembre 2002, la Suisse est un membre actif et innovant de l’ONU. L’Organisation donne à la Suisse la possibilité de contribuer à la solution de problèmes globaux, et d’assumer sa part de responsabilité dans la bonne marche des affaires mondiales. Mais l’ONU représente aussi une enceinte pour la défense de nos intérêts nationaux.

L’engagement de la Suisse au sein des Nations Unies s’articule autour des axes suivants :

  • le lancement et la poursuite d’initiatives suisses
  • le renforcement de la présence de Suissesses et de Suisses à tous les échelons de l’Organisation
  • le travail quotidien des Missions permanentes de la Suisse (Genève, New York, Vienne) et des délégués suisses auprès des organisations et programmes spéciaux de l'ONU (Rome, Paris, Nairobi)

 Genève, principal siège européen de l’ONU, constitue avec New York l'un des deux grands centres de la coopération multilatérale. La «Genève internationale» confère à la Suisse un poids politique supérieur à ce que l’on pourrait attendre de sa taille, et contribue ainsi à la réalisation des objectifs de sa politique extérieure.


Les initiatives suisses

Le concours de tous les Etats est indispensable pour relever les grands défis de notre temps et pour contribuer ainsi à la stabilité du système international. Il est donc dans l'intérêt de la Suisse de s'engager en faveur d'une ONU forte et pleinement opérationnelle. La Suisse participe ainsi activement aux débats sur les réformes de l’ONU et contribue, par ses idées et ses propositions pragmatiques, à la recherche de solutions. La Suisse a su faire entendre sa voix sur de nombreuses questions, comme la création du Conseil des droits de l’homme, la réforme du Conseil de sécurité, la politique environnementale internationale, la coopération au développement et l’aide humanitaire, la promotion de l’Etat de droit ainsi que les questions financières et administratives.


Des Suissesses et des Suisses à des postes importants de l’ONU

L’élection de M. Joseph Deiss à la présidence de la 65e session de l’Assemblée générale des Nations Unies (14.09.2010-13.09.2011) souligne que la Suisse peut et veut contribuer au renforcement du système multilatéral de l’ONU. A côté de l’accession d’autres concitoyens et concitoyennes à des postes importants au sein de l’ONU en qualité de collaborateurs ou d’experts indépendants, elle constitue une preuve supplémentaire de la reconnaissance par les Nations Unies de l’engagement de la Suisse en faveur de l’Organisation.