Relations bilatérales Suisse–Madagascar

Madagascar et la Suisse ont une longue tradition de relations bilatérales amicales. Les collaborations entre entités économiques, sociales et culturelles, notamment par le biais d’organisations non gouvernementales, sont importantes. Depuis l’indépendance du pays en 1960, la Suisse a développé plusieurs programmes de coopération au développement, entre autres dans le domaine rural. Suite à la crise politique de 2009, la Suisse a contribué financièrement et politiquement, dans la mesure de ses expériences et de ses capacités, au processus de transition et au retour à l’ordre constitutionnel à Madagascar en soutenant le processus électoral de fin 2013.

Points clés des relations diplomatiques

Depuis mars 2009, Madagascar a vécu une crise politique qui l’a isolée sur la scène internationale. Grâce aux efforts conjoints des Malgaches et de la communauté internationale et après la signature, le 17 septembre 2011, d’une «Feuille de route» de sortie de crise approuvée par les principaux acteurs politiques malgaches, le retour à l’ordre constitutionnel par le biais de l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles fin 2013, a été possible.

La Suisse a contribué financièrement et politiquement au processus de transition et au retour à l’ordre constitutionnel à Madagascar. Elle a salué l’élection du nouveau Président de la République et du nouveau parlement qui ont pris leurs fonctions début 2014.

Traités bilatéraux

Coopération économique

Les relations sont modestes, mais présentent un potentiel de développement. Plusieurs grandes entreprises suisses sont actives dans le pays. Le domaine du tourisme concentre bon nombre des activités économiques des Suisses à Madagascar. Au niveau commercial, les échanges portent principalement sur des produits tels que les épices et les matières premières, notamment dans les labels «bio».

Soutien commercial (Switzerland Global Enterprise)

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

La Commission fédérale des bourses pour étudiants étrangers (CFBE) offre à des étudiant/es étrangers des bourses d’études universitaires sur la base de la réciprocité. Une présélection des dossiers est effectuée par l’Ambassade en collaboration avec la Commission Nationale des Bourses Extérieures (CONABEX). Cette présélection est ensuite soumise à la CFBE. Cette dernière octroie des bourses à de jeunes chercheurs qui effectuent un stage de recherche, une thèse de doctorat ou de post doctorat.

De nombreux Malgaches ont étudié en Suisse et certains sont regroupés au sein d’une association d’Anciens de Suisse (A2S) et d’un réseau d’anciens élèves.

Bourses d'études universitaires de la Confédération suisse

Coopération au développement et aide humanitaire

La DDC a décidé de poursuivre son engagement à Madagascar et de mettre en œuvre le nouveau programme «MATOY» qui capitalise les expériences antérieures pour promouvoir une croissance économique durable. MATOY est un programme de développement qui consolide les acquis des 50 ans d’intervention de la Coopération Suisse à Madagascar en matière d’appui au développement.

Coopération au développement

Les Suissesses et les Suisses à Madagascar

468 citoyens suisses résidant à Madagascar étaient enregistrés en 2015 auprès de l’Ambassade à Antananarivo. De nombreux concitoyens font des séjours touristiques ou des déplacements liés aux œuvres d’entraide et aux projets des organisations non-gouvernementales suisses très actives dans la Grande Ile.

Échanges culturels

L’Ambassade collabore avec le festival de danse I’Trôtra, avec le Festival Madajazzcar ainsi qu’avec les rencontres du Film Court de Madagascar et d’autres instituts et organismes culturels locaux et internationaux présents à Madagascar.

Historique des relations bilatérales

Au 19e siècle déjà la Suisse a manifesté un intérêt, d’abord économique pour Madagascar. Des missionnaires catholiques et protestants ont approfondi les contacts. En 1960, l'île a obtenu son indépendance de la France. La Suisse a immédiatement reconnu le jeune Etat. Les relations diplomatiques ont été établies une année plus tard.

Après avoir maintenu un Consulat général à Antananarivo pendant les premières années de l’indépendance, la Suisse a ouvert une Ambassade longtemps dirigée par des Chargés d’affaires et depuis 2007 par un Ambassadeur résident.

Madagascar a été longtemps un pays de concentration de la coopération au développement suisse. En 1998, la DDC a fermé son bureau de coopération à Antananarivo. En 2001, elle a lancé un programme spécial pour la bonne gouvernance et la promotion de l'économie locale qui se poursuit sous une forme nouvelle depuis 2013.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse