Stratégie 2017–2020

En dépit de la crise profonde de 2012/2013, le Mali démontre une capacité de résilience remarquable. En effet, en 2016 le taux de croissance économique est de 5.3 % et la production agricole atteint 8,96 millions de tonnes. Les défis restent néanmoins nombreux : la consolidation de la paix, la réconciliation nationale, le recul de la pauvreté, l’accès aux services sociaux de qualité, la décentralisation renforcée au cœur  de l’accord de paix, l’éducation et l’emploi des jeunes. Fort de ses 40 années de présence au Mali, la Suisse poursuit son engagement dans la lutte contre la pauvreté et en faveur d’une paix durable. Cet engagement est renouvelé par l’approbation d’une nouvelle Stratégie de coopération 2017-2020 qui se concentre essentiellement sur trois domaines clés : 1) le développement rural et la sécurité alimentaire, 2) la gouvernance et la paix, 3) l’éducation. Les programmes sont mis en œuvre dans les régions de Sikasso au Sud, Mopti au Centre et Tombouctou au Nord. La Suisse apporte également de l’aide d’urgence et appuie la protection des victimes de conflits. Un accent particulier est mis sur les perspectives socio-économiques des jeunes et des femmes.

La mise en œuvre de la nouvelle stratégie de coopération 2017–2020 se base sur une action intégrée des différents instruments de la politique étrangère suisse : coopération au développement, aide humanitaire et politique de paix. L’aide humanitaire s’articule autour des autres domaines Gouvernance, cohésion sociale, protection et sécurité alimentaire. Quant au programme promotion de la paix, il développe des synergies avec la Gouvernance, le dialogue inclusif et le processus de paix.