Prendre sa retraite à l’étranger

Avant de vous lancer dans les préparatifs de départ, informez-vous précisément sur les conditions de vie dans le pays qui vous intéresse et des conséquences d’une émigration.

Représentations étrangères en Suisse

Les représentations étrangères officielles en Suisse (ambassades ou consulats) sont votre point de contact pour de nombreuses questions (p. ex. conditions d'entrée, douanes, etc.).

S’il n’est pas possible d’obtenir en Suisse les informations souhaitées, adressez-vous à la représentation suisse dans le pays concerné. Celle-ci sera en général disposée à clarifier des points particuliers moyennant le paiement des frais occasionnés. Vous trouverez en outre de nombreux renseignements utiles sur les formalités en relation avec la Suisse directement sur les sites Internet des représentations de notre pays (p. ex. inscription auprès de la représentation, questions d’état civil, etc.).

Autorisations d’entrer et de séjourner sur le territoire

Les dispositions régissant l’entrée et le séjour diffèrent d’un pays à l’autre. Certains État sont très réticents à délivrer des autorisations de séjour permanent à de nouveaux immigrants retraités. D’autres sont plus enclins à le faire, en particulier pour les bénéficiaires de rentes fortunés qui investissent dans le pays («visas investisseurs»).

Passeport, visa et autorisation de séjour

Prendre sa retraite dans un pays de l’UE/AELE

Enregistrement dans le pays d’accueil

Prescriptions douanières

Santé et prévention

Avant de décider de prendre votre retraite à l’étranger, renseignez-vous sur la qualité des soins de santé dans le pays de destination et discutez de votre situation et de vos besoins avec votre médecin de famille. Vous trouverez de plus amples informations sur les questions de santé et de prévention dans les rubriques suivantes.

Une vieille femme se tient sur son balcon.
La décision d’émigrer est individuelle. C’est pourquoi il faut impérativement comparer ses besoins avec la réalité locale. (© Unsplash)

Aspects financiers

Une bonne préparation de votre retraite à l’étranger passe notamment par un examen de votre situation financière. Nous vous recommandons vivement de contacter rapidement les institutions concernées pour clarifier les questions relatives au versement de vos rentes et assurances.

Élection de domicile à l’étranger en tant que personne sans activité lucrative avant l’âge de la retraite

Informez-vous de manière exhaustive sur tous les aspects de votre prévoyance vieillesse, afin de garantir votre sécurité financière à l’étranger.

Caisse-maladie

En ce qui concerne la caisse maladie, les règles diffèrent selon que vous vous établissez dans un pays de l'UE/AELE ou dans un pays tiers. Veuillez tenir compte des indications suivantes et vous adresser aux services concernés pour obtenir des informations détaillées.

Assurance-accidents

Impôts

En cas de départ définitif de la Suisse, l’assujettissement fiscal illimité prend fin. Il demeure toutefois un assujettissement fiscal limité sur la fortune immobilière (p. ex. immeubles) située en Suisse ainsi que sur les bénéfices commerciaux réalisés en Suisse. Notre pays ne perçoit pas d’impôt à la source sur les rentes AVS. Les prestations en capital des caisses de pensions suisses et des institutions de prévoyance liée (2e pilier, pilier 3a) sont par contre soumises à un tel impôt. Si la Suisse a conclu avec l'État de domicile une convention contre les doubles impositions (CDI) qui attribue le droit d’imposition à cet État, l’impôt à la source est remboursé sur demande. Les pensions (rentes) et les honoraires perçus en tant que membre d’un conseil d’administration ne sont imposés à la source que si le droit d’imposition revient à la Suisse. Les dividendes de sociétés suisses, les intérêts d’obligations versés par des débiteurs suisses ainsi que les intérêts servis sur les avoirs bancaires suisses sont grevés de l’impôt anticipé (35%). Si une CDI a été conclue avec l’État de résidence, il est également possible d’obtenir le remboursement partiel (ou total dans des cas exceptionnels) de cet impôt. Les revenus et les éléments de la fortune imposables dans le nouveau pays de résidence dépendent du droit fiscal de ce pays.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site Internet du Secrétariat d’État aux questions financières internationales (SFI).

Secrétariat d’État aux questions financières internationales (SFI)

Les Suisses de l’étranger et les banques suisses