Visa – Entrée et séjour en Suisse

Les règles applicables à l’entrée sur le territoire suisse sont différentes pour les ressortissants des pays de l’Union européenne (UE) et de l’Association européenne de libre-échange (AELE) et pour les ressortissants d’autres pays. L’autorité compétente est le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM).

SEM

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord d’association de la Suisse aux accords de Schengen et de Dublin (12 décembre 2008), les représentations suisses à l’étranger peuvent, en fonction du motif de séjour, notamment délivrer les types de visas ci-dessous. Veuillez choisir la rubrique qui vous correspond.

Visa Schengen pour un séjour jusqu’à 90 jours

Concerne les personnes désirant entrer en Suisse et y séjourner pour une courte durée ne dépassant pas 90 jours sur une période de 180 jours: par exemple, séjour touristique, visite de famille/d’amis ou séjour linguistique de courte durée, participation à une conférence ou à un évènement sportif/culturel, etc.

Visa national pour un séjour supérieur à 90 jours

Concerne les personnes désirant entrer en Suisse et y séjourner pour une durée supérieure à 90 jours et est soumis à l’autorisation de l’autorité cantonale de migration compétente pour le lieu du séjour envisagé en Suisse: par exemple, études en Suisse, regroupement familial, mariage avec prise de domicile, etc.

Visa de transit aéroportuaire

Concerne uniquement les citoyens de certains pays qui sont soumis à un visa de transit même lorsqu’ils ne quittent pas la zone internationale de transit de l’aéroport et n’entrent pas dans la zone Schengen.

Travail / Autorisations de travail

Concerne la prise d’emploi d’un travailleur étranger en Suisse. Un visa d’entrée ne pourra être émis qu’après que les autorités cantonales compétentes aient délivré les autorisations nécessaires.

Introduction du Système d'information sur les visas (VIS)

Le 11 octobre 2011, les Etats membres Schengen ont mis en production le Système d'information sur les visas (VIS) dans lequel sont désormais recueillies les données biométriques du demandeur (les 10 empreintes digitales et la photographie numérique). Les représentations des Etats membres Schengen sont progressivement connectées, par région du monde, à ce système. 

Dès leur connexion au VIS le 12 octobre 2015, toutes les représentations des Etats membres Schengen au Taipei Chinois doivent recueillir les données biométriques des personnes demandant un visa Schengen. 

Vous trouvez sur notre site web (PDF, Nombre de pages 2, 648.9 kB) un document de l'Union européenne contenant des informations détaillées sur l'introduction du VIS et la capture des données biométriques.