Visite du président du Myanmar U Thein Sein

vendredi, 05.09.2014 – vendredi, 05.09.2014

Visite officielle; Manifestation publique

Le président Thein Sein a été reçu avec les honneurs militaires.
L’élection du président U Thein Sein, le 4 février 2011, a marqué l’ouverture du pays à la démocratie après un demi-siècle de dictature militaire. EDA

Le président de la Confédération Didier Burkhalter a reçu le président du Myanmar U Thein Sein pour une visite officielle en Suisse. L’entretien de bonnes relations bilatérales avec le Myanmar s’inscrit dans le cadre de la stratégie 2012-2015 de politique étrangère de la Suisse.

Lieu: Berne

La Confédération soutient activement la transition démocratique au Myanmar. La visite officielle du président du Myanmar U Thein Sein s'est inscrite dans ce cadre. Les discussions entre le président de la Confédération Didier Burkhalter et son homologue birman ont porté sur l’engagement de la Suisse dans ce domaine et ont visé à intensifier les relations bilatérales. Divers thèmes ont été abordés, notamment les élections présidentielles et parlementaires de 2015, la consolidation de la paix aux frontières du Myanmar ainsi que le respect des droits de l’homme.

Sur le plan européen, le président de la Confédération a présenté le fonctionnement des relations entre la Suisse et l’Union européenne ainsi que les priorités de la Suisse dans le cadre de la présidence de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Communiqué de presse, 5.9.2014

Tournant depuis 2012

Le président U Thein Sein a été élu à la tête du Myanmar le 4 février 2011 après un demi-siècle de dictature militaire. Un processus démocratique a suivi son élection. L’année 2012 a ainsi marqué un tournant dans les relations bilatérales entre le Myanmar et la Suisse.

En mai 2012, le Conseil fédéral a levé les sanctions en vigueur pour encourager la transition démocratique du pays. En juin de la même année, la Suisse a ouvert une ambassade à Yangon et triplé sa contribution annuelle en matière de coopération au développement. La visite en Suisse du Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, en juin 2012, a marqué ce rapprochement entre les deux pays.

Communiqué de presse, 1.6.2012
Communiqué de presse, 9.5.2012

Un partenaire stratégique dans une région en plein essor

L’entretien de bonnes relations bilatérales avec le Myanmar s’inscrit dans le cadre de la stratégie 2012-2015 de politique étrangère de la Suisse. Celle-ci souligne en effet l’importance de participer à l’essor de l’Espace Asie-Pacifique. Cette région représente actuellement la moitié de la croissance économique mondiale et plus de la moitié de la population de la planète. Son poids politique et économique augmente d’année en année.

Le Myanmar incarne un partenaire de choix dans ce contexte, notamment en raison de son emplacement, situé entre la Chine et l’Inde. Ses ressources naturelles considérables et son importante population active lui confèrent en outre un fort potentiel économique.


Stratégie de politique étrangère 2012–2015
Relations bilatérales Suisse–Myanmar

Engagement de la coopération suisse

Malgré ce potentiel, le Myanmar se retrouve face à de grands défis. Il doit neutraliser ses conflits internes et rapidement rejoindre l’économie de marché mondiale pour s’assurer une croissance durable.

La Direction du développement et de la coopération (DDC), la Division Sécurité humanitaire (DSH) et le Secrétariat d’Etat à l’Economie (SECO), travaillent ensemble dans cette direction. La coopération suisse intervient ainsi dans quatre domaines principaux:

  • l’emploi et le développement des compétences professionnelles
  • l’agriculture et la sécurité alimentaire
  • la santé, les services sociaux
  • la promotion de la gouvernance locale et de la paix

La coopération suisse prend également en considération la bonne gouvernance, le change-ment climatique, les questions de genre, l’égalité hommes et femmes et la réduction des risques de catastrophes dans son soutien. Dans toutes ses activités, elle accorde par ailleurs une attention particulière aux groupes vulnérables tels que les déplacés internes, les réfugiés, les rapatriés, les enfants et les victimes de mines. Le budget de la coopération suisse au Myanmar en 2014 (DDC et DSH) s’élève à 21,75 millions CHF.

Swiss Cooperation Strategy Myanmar 2013–2017 (en) (PDF, Страницы 40, 2.0 MB)

 

Informations complémentaires