Promouvoir la gouvernance locale pour renforcer les droits des enfants – Seth Koma

Projet terminé
Une collaboratrice du DDC en visite dans une classe enfantine de la province de Mondulkiri.
L’un des objectifs concrets du programme consiste à scolariser davantage d’enfants d’âge préscolaire. © UNICEF UNICEF

Les femmes et les enfants sont les premières victimes des conflits armés et des actes de génocide. Le programme «Seth Koma» du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) vise à promouvoir leurs droits dans le cadre d’une réforme nationale pour la démocratisation et la décentralisation. Le projet, auquel la DDC apporte une contribution unique, soutient la création de comités pour les femmes et les enfants aux niveaux des communes et des districts.

Pays/région Thème Période Budget
Cambodge
Governance
Droits de la personne
Santé
Décentralisation
Droits de la personne (y compris droits des femmes)
Système de santé primaire
01.12.2012 - 31.12.2014
CHF 950'000

La sous-alimentation et la malnutrition, le travail et l’exploitation des enfants, la traite des êtres humains et la violence contre les femmes et les enfants, la migration non encadrée, l’accès insuffisant à l’éducation ainsi que les catastrophes naturelles ne sont que quelques-uns des nombreux visages de la pauvreté au Cambodge. Ce n’est qu’en l’an 2000 que ce pays ravagé par la guerre a entrepris de mettre en place des structures sociales, politiques et économiques à même de remplir leurs fonctions. L’un des volets de ce processus de transition consiste à décentraliser l’administration nationale; les efforts en ce sens ont débuté lors des élections communales de 2002. C’est dans le cadre de cette réforme nationale que s’inscrit le projet de l’Unicef visant à promouvoir la gouvernance locale pour renforcer les droits des enfants – Seth Koma («Local Governance for Child Rights – Seth Koma»).

L’UNICEF s’investit en faveur de la création de comités pour les femmes et les enfants (CFE, en anglais «Commune Committees for Women and Children», CCWC), qui représentent leurs intérêts au niveau communal. Il s’engage également pour le renforcement de ces comités regroupant des femmes et des enfants de la commune et jouant un rôle consultatif au niveau local. L’influence des comités est garantie par la présence en leur sein de représentants de l’administration communale. Le programme a permis de doter chacune des 1621 autorités communales d’un tel comité.

Renforcer les processus de démocratisation
Le programme vise d’une part à rapprocher les autorités locales de leurs citoyens et d’autre part à faciliter la participation de ces derniers. En d’autres termes, il permettra aux membres des administrations communales de prendre conscience des besoins et des droits des enfants et des femmes et donne la possibilité à ces derniers de mieux connaître et défendre ces droits. Le programme cible en outre les objectifs suivants:

  • Adoption de politiques plus respectueuses des intérêts des femmes et des enfants grâce à l’influence des CFE sur les plans de développement et les budgets locaux
  • Réduction de la pauvreté au niveau local grâce aux moyens et aux capacités des autorités et des communautés locales ainsi qu’à leur collaboration avec différents prestataires de services
  • Adaptation de la politique nationale de décentralisation en fonction de l’expérience et des connaissances acquises au niveau local.

Efficacité du programme
Le projet a été lancé dès 2002. Les évaluations les plus récentes illustrent le rôle central joué par les CFE en matière de protection et de promotion des droits des femmes et des enfants. Le projet a en outre renforcé les capacités de la population, le développement des organisations et des institutions ainsi que les réseaux sociaux.

L’influence des CFE s’est répercutée sur la planification et les budgets des autorités communales, accordant une place plus large aux intérêts des femmes et des enfants. Le projet a ainsi amélioré les soins de santé de base, le suivi de la petite enfance, l’éducation de base, la protection des enfants, l’approvisionnement en eau et les infrastructures sanitaires.

Un partenaire stratégique
Grâce à sa collaboration avec l’UNICEF, la DDC dispose d’un premier partenaire stratégique important, détenteur d’une longue expérience des processus de transition. UNICEF Cambodge bénéficie d’un vaste réseau au sein des institutions cambodgiennes de tous les niveaux, permettant à un nouvel acteur tel que la DDC d’avoir un impact significatif dans un domaine dynamique et sensible, tout en limitant les risques.