L’ambassade de Suisse s’inquiète des derniers développements au Burundi

Media release, 28.04.2015

La Suisse est très préoccupée par les événements qui ont eu lieu depuis dimanche 26 avril 2015. La Suisse regrette les pertes de vies humaines résultant des évènements et s’associe à la peine des familles des victimes.   Elle appelle au respect de la Constitution et des lois – y compris internationales – en vigueur au Burundi.

Le Burundi a fait de nombreux progrès ces dernières années en matière de paix et de stabilité ; ces progrès doivent être maintenus.  La Suisse invite les différentes parties à ne pas recourir à la violence, conformément aux engagements pris aux niveaux national et international.

La Suisse réitère son soutien à un processus électoral inclusif et crédible.  Pour que ces conditions soient remplies, les libertés publiques doivent être respectées ; ceci inclut la liberté d’expression, la liberté de réunion et la liberté d’association pacifique. Les médias de toutes tendances doivent pouvoir continuer à exercer leur travail de manière responsable, sans subir d’intimidations ni de mesures de rétorsion.

La Suisse exhorte toutes les parties à ne pas propager de messages d’intimidation et d’incitation à la violence ; elle rappelle que des mesures de suspension de son aide peuvent être  prises en cas de graves violations des droits humains. Seule la culture du dialogue permet de maintenir un état de droit démocratique. La Suisse réitère ses appels à la tolérance et à la paix.