Relations bilatérales

Le Niger est un pays prioritaire de la coopération internationale de la Suisse. Depuis plus de 35 ans, la Direction du développement et de la coopération (DDC) intervient dans l’État du Sahel, principalement pour promouvoir le développement rural et l’accès à l’éducation et à la formation professionnelle. En 2012, l’action de la DDC porte sur l’éradication de la crise alimentaire qui sévit dans la région du Sahel. Depuis 2009, la Division Sécurité humaine (DSH) s’engage par ailleurs en faveur de la politique de paix au Niger. Le secrétaire d’Etat du DFAE Yves Rossier était en visite officielle au Niger du 8 au 11 décembre 2015.

Points clés des relations diplomatiques

Les relations entre la Suisse et le Niger sont marquées par une coopération bilatérale de plusieurs années qui vise à favoriser le développement du pays, à améliorer les conditions de vie de sa population et à faire progresser la politique de paix.

Traités bilatéraux

Soutien commercial (Switzerland Global Enterprise)

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes du Niger peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d'études universitaires de la Confédération

Coopération au développement et aide humanitaire

Le Niger est un pays prioritaire de la coopération suisse au développement. La DDC y est active depuis 1977. Ses interventions ont pour objectif d'améliorer la sécurité alimentaire et la qualité de vie de la population, de favoriser le développement inclusif et durable, de développer le système éducatif et de promouvoir l’égalité entre les sexes.

Les programmes de la DDC, bien que présents sur l’ensemble du territoire nigérien, se concentrent principalement dans deux régions prioritaires.

• La région de Dosso, au sud-ouest, à la frontière du Bénin et du Nigéria.
• La région de Maradi, grenier du pays.

La DDC investit chaque année 21 à 25 millions de francs dans ses activités au Niger, la contribution de l’aide humanitaire (CHF 1 à 5 millions) dépendant des crises traversées par le pays.

Pays du Sahel, le Niger est touché de manière récurrente par des crises alimentaires qui affectent chaque année entre 2 et 5 millions de personnes. En 2005 et en 2010, la DDC avait déjà aidé le pays à surmonter de graves crises alimentaires. L'irrégularité des pluies en 2011 a aggravé une situation rendue incertaine par la crise alimentaire de 2010, dont les effets se font encore sentir en 2012. En moins de dix ans, cette zone a vécu trois périodes de sécheresse, créant de graves difficultés d’approvisionnement. À cela s’ajoutent les violents affrontements dans le nord du Mali et la crise liée à Boko Haram touchant le nord du Nigéria et la région de Diffa. Ces conflits ont engendré le déplacement de plus de 200’000 réfugiés au Niger et ont durablement affecté la situation économique et sécuritaire des populations.

Coopération au développement et aide humanitaire

Les Suissesses et les Suisses au Niger

En 2015, 39 Suisses vivaient au Niger.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a reconnu le Niger en 1960 et établi un an plus tard des relations diplomatiques avec ce pays. Malgré plusieurs accords – commerce, protection des investissements, coopération technique – les échanges économiques entre les deux États restent modestes.

Entrée dans le Dictionnaire historique der la Suisse