Institutions internationales de financement

La plupart des pays en développement ont besoin de capitaux et d’expertise extérieure pour stimuler leur croissance. C’est ces besoins que les banques multilatérales de développement contribuent à combler. La Suisse est membre à part entière des institutions financières globales et régionales.

La Suisse est membre de la Banque mondiale et des banques régionales de développement africaine, asiatique et interaméricaine. Elle y siège en tant qu’actionnaire et participe à la définition des orientations stratégiques et opérationnelles. La DDC contribue aussi au financement des fonds gérés par ces banques de développement. Les contributions de la Suisse aident à promouvoir une croissance inclusive et durable et à financer les besoins des populations des pays les plus pauvres.

Les banques de développement ont pour objectif de permettre à certains pays d’avoir accès à des capitaux. Elles offrent ainsi la possibilité aux pays en développement de financer des projets et des programmes à des conditions proches de celles du marché et de bénéficier d’activités de soutien et de conseil.

Pour les pays les plus pauvres, qui ne peuvent recourir à ces emprunts que de manière très limitée, les banques de développement ont mis sur pied des fonds complémentaires, comme l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale. Ces fonds accordent à leurs membres les plus pauvres des crédits à taux d’intérêt préférentiels et de longue durée, voire des dons.

Informations supplémentaires