Agriculture et sécurité alimentaire

Le domaine du Développement Economique Rural (DER)

Le développement économique des filières porteuses crée des emplois, augmente les revenus des acteurs, contribue à l’amélioration des politiques nationales et à la pérennisation de la sécurité alimentaire.

Benin Paysanne au champ
Photo Paysanne au Nord Benin © EDA Benin

La stratégie de coopération suisse au Bénin 2017-2020 comporte trois domaines prioritaires. Le premier est le domaine du Développement Économique Rural (DER) qui table sur la sécurité alimentaire. Le domaine du DER représente environ CHF 27.75 millions soit 35.5% du budget de la stratégie 2017-2020. Il vise le développement économique de six filières porteuses (Igname, Lait, Maïs, Manioc, Riz, Viande) identifiées par les acteurs comme créatrices d’emplois et génératrices de revenus à l’échelle des départements de l’Alibori et du Borgou. Ce choix est aligné à la stratégie agricole nationale. D’autres filières à potentiel économique sont explorées en fonction des spécificités locales.

L’objectif du domaine est de contribuer à atténuer les effets démographiques et de pauvreté en créant de l’emploi et de la richesse. Pour ce faire, le DER se concentre principalement sur la productivité, la production et la commercialisation des produits agricoles. Le développement des métiers agricoles et artisans, mais aussi des métiers techniques y sont liés (installatrices de panneaux solaires, machinisme agricole, etc.) et constituent un objectif prioritaire en concertation avec le domaine Education de base et Formation Professionnelle. Le domaine DER ne se focalise donc pas sur l’agriculture, l’élevage ou l’artisanat, mais sur les composantes nécessaires à un développement économique rural permettant de conserver et encore améliorer la sécurité alimentaire du pays.

Les programmes de la DDC dans ce domaine travaillent sur :

(1) les revenus et emplois locaux des six filières au bénéfice des exploitations familiales paysannes (EFP) et des entreprises appuyées ;

(2) la viabilité et capacité des acteurs (OSP, communes, intercommunalités, petites entreprises, diaspora) à délivrer des services ;

(3) la promotion de politiques sectorielles favorables au développement économique rural et aux EFP par le rôle de plaidoyer des OSP et la capacité du gouvernement à y répondre (Gouvernance transversale).

Le domaine du Développement économique rural (DER) comprend cinq (05) programmes :

  1. Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDER) ;
  2. Programme «Développement des Infrastructures Economiques et Marchandes au Bénin» (P-DIEM) ;
  3. Programme Entrepreneuriats Stratégiques Pour des Opportunités d’Investissements Renforcés (ESPOIR) ;
  4. Programme d'Appui au Plaidoyer des Faîtières des Organisations Socioprofessionnelles Agricoles et Artisanes (AP/OSP) ;
  5. Programme d’Appui à la Formation Professionnelle Agricole et Artisane (PAFPAA).

Agriculteur en train de travailler un champ de maïs au Nicaragua
Agriculteur en train de travailler un champ de maïs au Nicaragua ©SDC

Dans de nombreaux pays en développement, l'agriculture demeure un secteur d'activité très important qui contribue à la sécurité alimentaire et souvent, de manière significative, à l'économie nationale. En soutenant les paysans au niveau de la production, de la commercialisation de leurs produits et de l'utilisation durable des ressources naturelles, la DDC contribue de manière déterminante à la réduction de la pauvreté à l'échelle mondiale.

Engagement de la DDC dans le monde