Fonds pour l’enfance – UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) œuvre dans le monde entier en faveur du bien-être de l’enfant. Malgré les immenses progrès accomplis, il existe encore des millions d’enfants qui n’ont pas la possibilité d’aller à l’école ou qui souffrent de malnutrition. L’UNICEF défend les droits des enfants et contribue à répondre à leurs besoins essentiels et à améliorer leurs chances de s'épanouir pleinement. De par son double mandat axé à la fois sur l’intervention humanitaire et la coopération au développement, l’UNICEF est le premier partenaire de la Suisse en matière de protection des enfants.

L'UNICEF a pour mission principale la défense des droits inscrits dans la Convention relative aux droits de l'enfant. Il s'attache à donner à tous les enfants la possibilité de survivre, de se développer et de réaliser pleinement leur potentiel sans discrimination ni favoritisme. Il s'efforce de créer des conditions favorables à cet épanouissement et veille tout particulièrement à assurer la protection des enfants dans les situations de conflit et d'urgence.

Dans une salle de classe, des petites filles lèvent la main pour répondre aux questions posées par la maîtresse; l’une d’elles se retourne pour sourire à l’objectif.
La Suisse soutient l’UNICEF dans sa mission de protéger les enfants dans le monde entier et de favoriser leur plein épanouissement. © UNICEF

Contexte

Des progrès considérables ont été réalisés ces deux dernières décennies. La mortalité des enfants de moins de cinq ans a reculé, passant de 12,7 millions à environ 6 millions de décès par an. La proportion des enfants sous-alimentés a diminué de moitié. Le taux net de scolarisation à l’école primaire dans les pays en développement a atteint 92% en 2016, et la parité des sexes continue de progresser dans ces classes. Toutefois, un grand nombre d’enfants parmi les plus pauvres et les plus défavorisés n’ont pas bénéficié de ces avancées significatives. Les résultats obtenus dans les pays ayant atteint leurs objectifs nationaux dissimulent en réalité de grandes inégalités. De plus, les crises humanitaires de longue durée continuent de compromettre l’épanouissement de près de 30 millions d’enfants.

Les objectifs de l’UNICEF

Le Plan stratégique de l’UNICEF pour 2018-2021 consiste à obtenir des résultats concrets en faveur des enfants, en particulier les plus défavorisés, grâce aux efforts visant à rompre le cercle vicieux de l’inégalité. Ce plan est axé sur les cinq objectifs suivants:

  • Chaque enfant survit et s’épanouit

Concrètement, il s'agit de favoriser le développement de la petite enfance, d’améliorer l’état nutritionnel des enfants, de promouvoir la santé maternelle et néonatale, et d’améliorer la santé des jeunes en favorisant leur accès à une alimentation équilibrée et en menant des campagnes de vaccination et de prévention du VIH/sida.

  • Chaque enfant apprend

L’idée, derrière cet objectif, est de promouvoir l’apprentissage du jeune enfant de manière générale, de favoriser l’accès à la formation pour les filles et les garçons non scolarisés, notamment dans les situations de crise humanitaire, et d’assurer le développement des compétences des adolescents.

  • Chaque enfant est protégé contre la violence et l’exploitation

Concrètement, il s’agit de réduire, dans la mesure du possible, la violence et les pratiques néfastes contre les garçons et les filles, de prévenir les graves violations commises à l’égard des enfants en situation de crise humanitaire et de mettre en place des services universels d’enregistrement des naissances.

  • Chaque enfant vit dans un environnement sûr et propre

Cet objectif implique de garantir, pour chaque enfant, l’accès à l’eau potable et aux infrastructures sanitaires de base, et de renforcer la protection des enfants contre la pollution de l’environnement, contre les risques de catastrophe naturelle et contre les effets des changements climatiques.

  • Chaque enfant a les mêmes chances de réussir dans la vie

La réalisation de cet objectif nécessite de favoriser l’égalité des sexes dès le plus jeune âge, de promouvoir le soutien intégré en faveur des enfants handicapés, d’encourager la participation accrue des adolescents à la vie publique et de réduire la pauvreté multidimensionnelle des enfants, notamment grâce à une meilleure protection sociale.

Résultats

Grâce à son engagement, l’UNICEF a substantiellement contribué à améliorer dans le monde entier le cadre normatif et juridique de l’action en faveur des enfants. En 2017, l’UNICEF a obtenu les résultats suivants (liste non exhaustive):

  • plus de 78,6 millions d’enfants ont été vaccinés contre la rougeole (+54% en comparaison avec 2013) et 150'000 enfants vivant avec le VIH ont reçu un traitement antirétroviral;
  • 32,7 millions d’enfants ont pu accéder à des sources d’eau potable de meilleure qualité (+42% en comparaison avec 2014);
  • 12,5 millions d’enfants ont reçu du matériel didactique (+31% en comparaison avec 2014).

L’action de la Suisse

Priorités de la Suisse

Les priorités et activités opérationnelles de l’UNICEF s’inscrivent dans la droite ligne des objectifs stratégiques du message sur la coopération internationale 2017-2020: en particulier les objectifs 2 (prévenir et gérer les conséquences des crises et catastrophes et de la fragilité, promouvoir la transformation des conflits) et 3 (assurer un accès durable aux ressources et aux prestations pour tous).

Les objectifs de la Suisse par rapport à l’UNICEF sont les suivants:

  • renforcer les capacités de l’UNICEF pour la protection et l’éducation des enfants, tant dans les situations d’urgence humanitaire que dans le cadre des programmes de coopération au développement menés à long terme;
  • renforcer la capacité opérationnelle de l’UNICEF en l’aidant à améliorer ses capacités d’évaluation, à intensifier sa collaboration avec le secteur privé et à promouvoir en son sein la parité hommes-femmes;
  • améliorer la collaboration avec le système des Nations Unies en encourageant l’UNICEF à contribuer de manière active aux réformes du système onusien pour le développement et à renforcer la coordination de son action menée dans les différents pays.

Message sur la coopération internationale 2017–2020

Contributions de la Suisse

Pour la période 2018-2020, la Suisse fournit une contribution de base de 59,6 millions CHF, soit un financement d’environ 20 millions CHF par an. En outre, la DDC finance des interventions humanitaires et des activités de développement de l’UNICEF aux niveaux mondial et national. La DDC envoie également des experts pour la mise en œuvre de programmes de l’UNICEF dans des domaines stratégiques tels que la protection dans les situations de crise, l’eau et l’assainissement.

De par son statut de pays donateur stratégique et au travers de sa participation au conseil d’administration de l’organisation, la Suisse joue un rôle actif dans le suivi et l’évaluation des rapports opérationnels et financiers de l’UNICEF. La Suisse maintient un dialogue régulier avec l’UNICEF à différents niveaux de gestion afin de faire le point sur les progrès accomplis et les défis à venir.

L’engagement de la Suisse auprès de l’UNICEF contribue à long terme à la stabilité des sociétés et, ce faisant, à la stabilité de l’environnement international. Comme la Suisse est fortement tributaire de ses relations avec le monde, sa sécurité et sa prospérité dépendent de cette stabilité. L’UNICEF constitue un important partenaire pour la Suisse en termes de responsabilité internationale, d’engagements et d’objectifs dans le domaine de la protection de l’enfant et de la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant.