Transit

La Suisse occupe une place particulière dans le réseau de transport européen: une part importante du transport international de marchandises et du transit de passagers entre le Nord et le Sud du continent passe par les Alpes.

Tunnel ferroviaire de base au Gotthard
© Corbis / Robert Llewellyn

La Suisse a percé plusieurs tunnels ferroviaires et routiers dans les montagnes pour permettre au trafic de personnes et de marchandises de passer la barrière des Alpes. Le volume de marchandises transportées par la route et par le rail à travers les Alpes suisses se montait à 39 millions de tonnes en 2015, soit deux fois plus que le volume transporté en 1981, un an après l’ouverture du tunnel routier du Gothard. À la différence des pays voisins, la Suisse effectue l’essentiel du transport de marchandises à travers les Alpes par le rail. Elle pratique en effet une politique de transfert de la route au rail pour limiter le transit transalpin des camions et protéger l’environnement et les populations des Alpes. 

Pour faire face à l’augmentation du trafic de marchandises et améliorer le transport transalpin de voyageurs, la Confédération construit les nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes (NLFA), l’un des plus grands projets de construction du monde. Avec les NLFA, la Suisse offre à l’Europe une alternative performante à la route pour le trafic de marchandises et le transport de personnes. En intégrant son réseau de transport ferroviaire à celui de l’Europe et en le raccordant aux lignes à grande vitesse, la Suisse facilite aussi les allers et venues des voyageurs entre les principales villes d’Europe. 

Les NLFA comprennent le percement de trois nouveaux tunnels de base à travers les massifs du Lötschberg, du Gothard et du Ceneri, et des aménagements sur les lignes d’accès. Ces lignes dites «de plaine», à faible déclivité, permettent la circulation à des vitesses plus élevées, ainsi que la mise en service de trains de marchandises plus lourds. La nouvelle ligne du Lötschberg a été inaugurée en 2007; l’exploitation de la nouvelle ligne du Gothard sera possible à partir de 2019, après l’ouverture du tunnel du Gothard en 2016 et de celui du Ceneri en 2019. Mesurant 57 km, le tunnel de base du Gothard est le plus long tunnel ferroviaire du monde.