Énergie

Centrale éolienne de Mont-Crosin
Centrale éolienne de Mont-Crosin © Ringier

Aujourd’hui, l’énergie consommée en Suisse, souvent issue de sources non renouvelables, provient avant tout d’importations. La Suisse veut réduire sa consommation et adopter une approche plus durable. Pour atteindre cet objectif, le Conseil fédéral a lancé la stratégie énergétique 2050 en 2011.

Les principales sources d’énergie utilisées en Suisse sont le pétrole, l’électricité produite par les centrales nucléaires et hydroélectriques et le gaz naturel. Environ 80% de la consommation est couverte par des importations d’énergie issue de sources non renouvelables. Afin de se libérer de sa dépendance aux énergies fossiles, qui doivent en outre être importées, la Suisse a décidé en 2011 d’opérer une transition énergétique. 

La nouvelle stratégie énergétique a pour objectif de réduire massivement la consommation d’énergie par étapes d’ici 2050 et d’augmenter de manière significative la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. Les centrales nucléaires doivent être mises hors service à la fin de leur durée d’exploitation.

Énergie – faits et chiffres

Les principales sources d’énergie utilisées en Suisse sont le pétrole, le nucléaire, l’hydraulique et le gaz. Les énergies renouvelables telles que la chaleur ambiante, la biomasse, l’éolien ou le solaire ont connu une forte croissance depuis le milieu des années 2000.

Politique énergétique

Le pétrole est la principale source d’énergie en Suisse. D’ici à 2020, le gouvernement suisse cherche à réduire de 20% la part des énergies fossiles et augmenter de 50% celle des renouvelables.

Transition énergétique

La Suisse a adopté une ambitieuse stratégie énergétique, qui sera mise en œuvre d’ici 2050. Elle passe notamment par un abandon du nucléaire.

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables ont connu un fort développement en Suisse depuis quelques années. L’hydraulique est de loin la plus utilisée.

Les énergies non renouvelables

Les énergies non renouvelables dominent le mix énergétique en Suisse, ce qui engendre une dépendance de l’étranger en matière d’approvisionnement.