Environnement et climat – des défis communs et une coopération accrue

Paysage hivernal au bord de l'eau
Paysage hivernal au bord de l'eau © DFAE, Présence Suisse

L’UE et la Suisse sont confrontés de la même manière au défi de la croissance démographique et aux pressions que cela engendre sur l’environnement. Ils défendent des positions analogues lorsqu’il s’agit de trouver des solutions au niveau planétaire, dans le cadre des conférences internationales sur le développement durable ou le climat.

Animés par une volonté commune de mieux préserver les ressources naturelles du continent européen, les Etats membres de l’UE se sont dotés au fil des ans d’une importante législation environnementale. Des lois-cadres européennes ont été fixées, à titre d’exemples, dans les buts d’améliorer la qualité de l’air et de l’eau, de favoriser le recyclage des déchets, de réduire les émissions de CO2 des voitures ou encore de restreindre la chasse aux oiseaux migrateurs.

Agence européenne pour l’environnement à Copenhague

Quand bien même la Suisse connaît la plupart du temps ses propres standards en matière de protection de l’environnement, son industrie suit de près les normes applicables aux produits dans l’UE. La Suisse a par ailleurs intérêt à échanger avec ses voisins des données comparables sur l’état de l’environnement. C’est ce qui l’a amenée en 2004 à conclure avec l’UE un accord réglant sa participation à l’Agence européenne pour l’environnement. Basée à Copenhague, cette agence collecte et analyse des données sur l’état de l’environnement en Europe.

Poursuivant des objectifs très similaires en matière de lutte contre le changement climatique, la Suisse et l’UE ont par ailleurs signé en novembre 2017 un accord sur le rattachement de leurs systèmes respectifs d’échange de quotas d’émissions de CO2 (ETS) .