1 August address at the Pâquier Mottier alpine chalet (1,375m): Le fromage d’alpage sur tous les marchés (fr)

01.08.2019

L'Etivaz, 01.08.2019 - Address by Federal Councillor Ignazio Cassis on the occasion of the Swiss National Day 2019 - Check against delivery

Speakers: Head of Department, Ignazio Cassis

Onorevole signor Consigliere municipale di Château d’Oex, caro signor Fatio,
Monsieur le CN Bourgeois, directeur de l’Union suisse des paysans, cher Jacques,
Onorevoli rappresentanti delle autorità civili e politiche,
Chère famille Mottier-Gerber,
Care concittadine, cari confederati,
Meine Damen und Herren,
Mesdames, Messieurs

Grazie per accogliermi così calorosamente in questa splendida regione dell’Etivaz!

È un piacere e un onore essere qui con voi questa mattina.

Jeudi passé j’ai rencontré – à la Fête des vignerons de Vevey – nos vignerons suisses éparpillés dans le monde. Nous avons bien sûr parlé de nos vignes, des vins, mais surtout des terroirs, de cette terre qui nous héberge et nous nourrit. Un beau moment!

En rentrant au Tessin, j’ai survolé votre région et j’ai fait – pour ainsi dire – une brève reconnaissance de ces splendides pâturages entre 1000 et 2000 mètres d’altitude.

Mon ami Jacques Bourgeois me l’a dit : c’est ici qu’est conçu, de manière artisanale, l’Etivaz AOP, ce fromage au parfum de flore alpine qui est transformé de manière traditionnelle dans de grands chaudrons de cuivre, sur un feu de bois. J’en étais enthousiaste ! C’est le fruit d’un grand savoir-faire, que vous avez été capables de transmettre de génération en génération. Vous pouvez être fiers d’avoir inventé le 1er fromage suisse qui a obtenu l’Appellation d’origine protegée (AOP) en 2000. Non seulement le premier fromage, mais le premier produit alimentaire suisse autre que le vin. Bravo !

Ce brunch sur l’Alpage Pâquier Mottier constitue la deuxième étape de mon voyage de trois jours à travers la Suisse, à l’occasion de notre Fête nationale. Un voyage qui me conduit dans toutes les régions linguistiques.

a) Hier soir, j’ai découvert Krauchthal, dans l’Emmental bernois. J’y ai prononcé mon allocution du 1 août … en avance ! C’était la première étape du voyage, en Suisse alémanique.
b) Ce matin, je suis parmi vous dans le Pays de Vaud, en Suisse romande. Ce soir je serai dans mon Tessin natal à Chiasso, tout au Sud du Pays, pour joindre nos concitoyens de langue italienne.
c) Et vendredi 2 août je serai à Zuoz, aux Grisons, où l’organisation faîtière romanche Lia Rumantscha fêtera son 100ème anniversaire.

Mon périple sera ainsi achevé. Mais pourquoi je vous raconte tout ça ?

Parce que la cohésion nationale me tient à cœurs. Lors de mon discours d’élection au Conseil fédéral, je me suis fixé un objectif : rassembler notre pays et ces différentes régions linguistiques, en toute occasion ! Pour témoigner que le Conseil fédéral est le gouvernement de toute la Suisse, de ses quatre langues et de toutes ses identités différentes.

J’ai trouvé une formule similaire sur votre site Internet : Château-d'Oex, une commune, quatre villages : Château-d'Oex, Les Moulins, La Lécherette et L’Étivaz, ce petit hameau de montagne situé dans le Pays-d'Enhaut, où les meules de son fromage d'alpage AOP sont stockées. Ces quatre villages ont tous la même importance et font partie d’un même ensemble. Un ensemble chapeauté par la commune de Château-d’Oex.

Non seulement vous témoignez - avec votre fromage - votre attachement au progrès, mais aussi – avec ces quatre villages - à la cohésion.

Peu de Suissesses et de Suisses savent probablement où se trouvent ces localités. Mais tous savent que les frontières ont une double fonction : elles divisent et elles unissent ! C’est cette deuxième fonction – celle d’unir, d’allier – qui s’inscrit dans la structure de l’État suisse, édifiée du bas vers le haut: 2212 communes forment les fondations, 26 Cantons la maison et une Suisse le toit. Le fédéralisme suisse est admiré et pris souvent comme modèle à l’étranger! Le fédéralisme est un élément clé du succès suisse.

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Pourquoi la cohésion de la Suisse est-elle aussi importante pour moi ? Parce qu’elle est le gage de notre prospérité. Parce-que nous lui devons notre place importante parmi les puissances économiques et politiques mondiales. Et la cohésion ne coule pas de source. Elle doit continuellement se renouveler!

Le ministre des affaires étrangères que je suis vous le dit : nous jouissons d’une grande estime dans le monde. Notre ouverture au dialogue est appréciée, nos bons offices sont sollicités. Notre fiabilité et notre stabilité sont admirées.

Et même si actuellement nous devons batailler un peu avec notre principal partenaire, l’Union européenne, cela n’y change rien. Car avec l’UE l’enjeu est clair : nous voulons avoir le meilleur accès possible à ce marché tout en conservant l’autonomie la plus large possible. Voilà pourquoi la Suisse s’est engagée – dès la fin du siècle dernier – dans la voie bilatérale avec l’UE, qui l’a également fait dans son intérêt. Pour bien nous porter, nous devons bien gérer cette équation.

À l’étranger, on me dit souvent : la Suisse bénéficie d’une stabilité étonnante. C’est vrai, mais est-ce suffisant à la longue? Savons-nous où nous voulons aller à l’avenir ? Que dit le chat à Alice lors de son voyage au pays des merveilles ? « Si tu ne sais pas où tu veux aller, peu importe quel chemin tu prends ».

Moi, je veux savoir où nous voulons aller ! Car gouverner c’est prévoir. Le Conseil fédéral est appelé à rendre possible le futur de notre Pays dans le monde. J’ai alors demandé à des experts de réfléchir au rôle de la Suisse dans le monde dans dix ans. Ils m’ont remis un rapport fort intéressant, qui s’intitule « La Suisse dans le monde en 2028 ». Ce rapport suggère une Suisse qui s’impose comme un acteur politique d’influence, tout en gardant sa neutralité et son naturel. Il offre des perspectives pour notre Pays pour ces prochaines dix années!

J’aimerais vous dire ici : soyons ouvert et restons fidèles à nous-mêmes. Comme le drapeau suisse restera carré, même s’il n’est pas adapté à tous les mâts du monde. Notre drapeau, ainsi que celui du Vatican, sont en fait les seuls drapeaux carrés du monde ; tous les autres sont rectangulaires (à l'exception de celui du Népal, qui se compose de deux triangles). La belle croix blanche sur fond rouge restera telle qu’elle est : elle symbolise l’équilibre, l’intégration, l’appartenance de nous tous et toutes à un projet qui dure depuis 728 ans: le projet Suisse ! Vous voici alors ma devise de ce 1er août: 1-2-3-4 !

Un pays - Deux couleurs - Trois jours en route - Quatre langues

C’est dans cet esprit que je vous souhaite une très belle fête nationale.

BUON PRIMO D’AGOSTO e VIVE LA SUISSE!


Address for enquiries:

FDFA Information
Federal Palace West Wing
CH-3003 Bern, Switzerland
Tel.: +41 58 462 31 53
E-mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @SwissMFA


Publisher:

Federal Department of Foreign Affairs