Ponctualité, précision et innovation (fr)

02.11.2018

Bienne, 02.10.2018 - Speech by the Federal Councillor Ignazio Cassis on the occasion of the 8th Biennale du Patrimoine Horloger - Check against delivery

Speaker: Head of Department, Ignazio Cassis; Cassis Ignazio

Messieurs les Conseillers nationaux,
Messieurs les Conseillers aux Etats,
Monsieur le Conseiller d'Etat,
Mesdames et Messieurs les députés au Grand conseil,
Madame la Présidente de la Ville de Neuchâtel
Madame la Présidente de la Ville de La Chaux-de-Fonds
Monsieur le Président de la Ville du Locle
Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,
Monsieur le Président du Conseil général de la Ville de la Chaux-de-Fonds,
Madame la Présidente du Conseil général de la Ville du Locle,
Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,
Monsieur le Vice-président du Grand Besançon,
Monsieur le Président de l'Agglomération urbaine du Doubs,
Mesdames et Messieurs les membres des Commissions
Mesdames et Messieurs les dirigeants des organisations, des institutions et des événements horlogers,
Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires et sponsors de la Biennale du patrimoine horloger,
Mesdames et Messieurs les représentants des entreprises,
Mesdames et Messieurs les membres du comité de pilotage de la Biennale du patrimoine horloger,
Horlogères, horlogers!
Mesdames, Messieurs,

C'est un grand plaisir d'avoir été invité à l’ouverture de la 8ème Biennale du Patrimoine Horloger. En tant que ministre des Affaires étrangères, je suis de près ce qui se dit à l'étranger sur la Suisse et notre industrie. Parmi les produits clichés associés à notre pays – le fromage, le chocolat et l'horlogerie – à mon avis c'est l'horlogerie qui symbolise le mieux la Suisse : Ses qualités de ponctualité, de précision et surtout d'innovation s'appliquent aussi bien à cet artisanat qu'à l'ensemble de notre pays.

L'innovation est - pour moi personnellement –primordiale. Sans innovation, nous perdons du terrain avec la concurrence.

Daniel JeanRichard
Puisque nous sommes dans le Pays de Neuchâtel, j'aimerais prendre Daniel JeanRichard comme exemple.  Il y a plusieurs histoires sur la façon dont il est arrivé au "savoir-faire" pour fabriquer des montres. Je n'oserais jamais remettre en question le contenu de cette légende, mais ceci me semble important: si JeanRichard n'avait fait que copier ce qui existait déjà, il n'aurait pas pu avoir succès.

Ce n'est que grâce à l'innovation que l'horloger originaire de "Les Bressels" a pu créer les bases de l'implantation de l'industrie horlogère à travers la région. Et grâce à cela, elle est devenue un trait distinctif de la Suisse jusqu'à ce jour.

De plus j’ai la preuve de ces affirmations : c’est, en effet, son « arrière-arrière-arrière-petit-neveu » qui m’a expliqué ceci. Et il travaille dans mon staff.

Le Paradoxe
Mesdames et Messieurs
La Suisse est "top" - dans de nombreux domaines.  Mais ceci ne vas pas de soi !

C'est paradoxal : si nous voulons que rien ne change, nous devons être ouverts au changement. Si nous voulons continuer à avoir du succès, nous devons faire preuve d'innovation - il ne suffit pas de faire ce que font les autres. Pour innover il faut un feu sacré, du courage, de la prise de risque ! Cette passion est la base de l’innovation.

La Biennale
Tout comme l'industrie horlogère incarne cette attitude d'innovation, je vois aussi cette passion dans l'organisation de la Biennale, qui veut élever cet événement à un niveau national. 

Les organisateurs n'ont pas eu peur du Röstigraben – ils ont tenu une conférence de presse à Berne, ont cherché des partenaires médias nationaux et produisent un programme non seulement en français mais aussi en allemand. Je me permets de vous dire : la direction est bonne, mais il y a aussi des gens au Tessin qui sont fiers de notre industrie horlogère. Et n’oubliez pas que l’Italie est votre 6ème marché d’exportation - d'où mon modeste input pour la prochaine fois : veuillez aussi rédiger le programme en italien !
Next step : anglais, japonais, russe….

Le Temps est précieux
J'arrive maintenant à la fin de mon discours. Les organisateurs m’ont accordé du temps pour un bref discours - et je sais qu'ici le temps c'est une chose qui est prise très au sérieux.

«La beauté sauvera le monde» !
A écrit Dostoïevski dans L’Idiot en 1868.
La beauté se voit dans la lumière – ou dans l’obscurité – de celui qui la contemple.
L’art et les artistes – et c’est bien aussi de cela qu’on parle dans l’horlogerie - se veulent en recherche du beau. Quand je vois certaines montres, ces buts sont atteints.

Je vous remercie au nom du Conseil fédéral de votre invitation et vous souhaite beaucoup de créativité et de succès !


Address for enquiries:

FDFA Information
Federal Palace West Wing
CH-3003 Bern, Switzerland
Tel.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-mail: info@eda.admin.ch


Publisher:

Federal Department of Foreign Affairs