Evaluations d’impact

Dans des domaines thématiques d’importance stratégique, la DDC recourt aux évaluations d’impact fondées sur des méthodes scientifiques pour analyser l’efficacité de ses programmes et projets.

Les évaluations d’impact examinent les liens de causalité entre l’intervention et ses effets. À cette fin, il est procédé à une double étude, analogue à l’étude de cas-témoin en médecine. Elle consiste à examiner l’effet d’un programme sur un groupe cible ayant bénéficié d’une intervention, puis à comparer ce dernier avec un groupe similaire (région, âge et conditions sociales) n’ayant pas bénéficié du programme. Cette démarche vise à identifier les facteurs externes qui ont une influence sur l’effet escompté d’une intervention et à en tenir compte dans l’évaluation de l’impact du programme. 

Les connaissances ainsi acquises sont mises à profit de manière ciblée pour prendre des décisions stratégiques et adapter les modalités pour la poursuite d’un programme existant ou le développement de nouveaux programmes. Il peut ainsi arriver que certaines conclusions soient transposées dans d’autres contextes et que certaines approches programmatiques soient intégrées, par exemple, dans des stratégies de coopération avec les pays. 

Cette démarche permet d’éviter qu’un programme soit étendu alors que les effets constatés ne sont pas attribuables à l’intervention (ou dans une très faible mesure uniquement). 

L’utilité des résultats des évaluations d'impact est donc indéniable.

Représentation graphique de la manière dont les évaluations d’impact peuvent être utilisées pour déterminer les facteurs externes dans l’analyse des projets.
Illustration graphique des avantages des évaluations d’impact. © DDC

La DDC intensifie à divers niveau le recours aux évaluations d’impact dans la coopération suisse au développement. Elle entend ainsi: 

  • augmenter le nombre d’évaluations d’impact pour les projets et les programmes de la DDC;

  • mettre à profit les connaissances acquises dans le cadre des évaluations d’impact effectuées par d’autres organisations de la coopération au développement;

  • promouvoir le recours aux évaluations d’impact au sein des organisations non gouvernementales (ONG) suisses. 

Pour encourager les ONG suisses à effectuer des évaluations d’impact, la DDC s’est associée au Centre pour le développement et la coopération de l’EPF de Zurich (EPFZ NADEL) pour créer les prix Impact (Impact Awards). Un concours de projets d’évaluation est lancé tous les deux à trois ans. Les lauréats reçoivent une contribution financière à la mise en œuvre de leur projet et bénéficient d’un suivi scientifique.